chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vananidr - Road North

Chronique

Vananidr Road North
Avant tout, enclenche le titre qui est disponible !

VANANIDR, deuxième ! Il y a effectivement quelques petites semaines, j’ai présenté dans ces pages le premier album des Suédois, et il m’avait tapé dans l’oreille pour sa hargne et ses aspects incisifs. Sorti en 2018 en indépendant, il bénéficiait d’une véritable première version physique grâce à Purity Through Fire en mars 2019. Ceux qui l’ont raté doivent absolument s’y intéresser car il y a du talent chez ces messieurs.

Alors, ayant fondu à ces ambiances, j’étais impatient d’écouter la suite, et c’est fin mai qu’est paru Road North. 11 pistes dont la première écoute ne m’a pas plu. Le côté enragé et incisif des compositions du premier méfait me semblait absent. Or, j’étais juste victime du syndrôme du fan qui attend une redite. Heureusement, je ne suis pas borné et je me suis replongé tout de suite dans l’album avec cette fois-ci l’oreille du déçu. Et là, l’évidence : cette formation est bien une bénédiction ! Des parties incisives, il y en a encore un paquet, sauf que maintenant elles sont plus éparses. On se mange encore de gros pavés dans la face, et il suffit de mettre « Bleak and desolate » ou encore « Cold dead skin » pour s’en rendre compte. Mais voilà, il y a beaucoup plus de nuances qui viennent se glisser chez VANANIDR. Il y a maintenant de la mélancolie, de la contemplation, et même des passages épiques qui ont éclos.

On trouve alors des rythmes plus lents et des chœurs de nostalgie sur « Melancholy March ». Des parties instrumentales envolées et hypnotiques sur « Raining Fire ». Des mélodies claires et des soli lumineux sur « Beneath the Glimmering Surface ». Et tout cela donne l’impression de découvrir un savant mélange entre DARKTHRONE, GORGOROTH et BURZUM. De grands noms certes, mais qui viennent bien à l’esprit. Ce sera juste difficile de dire que ces morceaux les égalent, ne serait-ce que parce que nous ne sommes plus dans les années 90 et que nous n’avons plus l’innocence de la découverte du style, mais celui qui arrive à se laisser pénétrer par la musique sans comparer avec l’excellence se rendra compte de l’énorme talent de VANANIDR ! Comment critiquer « Ancient Powers » qui vient faire vibrer directement l’intérieur du passionné de black que je suis ?

Le seul bémol à émettre vient de la longueur de certaines parties, mais qui ne sont des longueurs que parce qu’il y a 11 pistes. L’ensemble fait 67 minutes. C’est trop généreux, l’équivalent de deux GORGOROTH mis bout à bout. Mais il suffit que je remette « Shadows of the Past » pour me dire que ces Suédois sont malgré tout des génies. Cette piste est énorme. Elle fait 8 minutes, elle est un condensé magique de tout ce qui fait le black metal. Une première partie qui défonce avec une mélodie simple aggresive qui tourne en boucle. Une voix possédée qui ne fait aucune concession. Puis des guitares qui viennent hurler en cours de route. C’est l’apocalypse et soudainement un changement de rythme et les paroles qui tout à coup résonnent : « THE SHADOW OF THE PAST !!! » C’est d’une force !!! J’ai ressenti la même chose que sur mon classique : « Transylvanian Hunger ». Le frisson. Et ce n’est pas fini ! Tout à coup le déferlement stoppe et c’est un piano qui apparaît ! Instant mélancolie de l’année. Et ce n’est pas fini !!! Le morceau reprend encore plus fort tout à coup pour un final survolté. Ça y est, je sais que je tiens là un morceau qui reflète totalement les qualités de ce style. C’est quoi le black metal ? Eh bien c’est « Shadow of the Past » de VANANIDR !

Ne passez pas à côté de cet album, il est presque parfait. Il l’aurait été s’il avait été divisé en deux albums.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vananidr
Black Metal
2019 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Vananidr
Vananidr
Black Metal - 2018 - Suède
  

tracklist
01.   Cold Dead Skin
02.   Melancholy March
03.   Bleak and Desolate
04.   Drowned in Hells Fire
05.   Raining Fire
06.   Plains of Desolation
07.   Shadow of the Past
08.   Beneath the Glimmering Surface
09.   Introduction to Ancient Powers
10.   Ancient Powers
11.   Purgatory

Durée : 67:00

parution
31 Mai 2019

voir aussi
Vananidr
Vananidr
Vananidr

2019 - Purity Through Fire
  

Essayez aussi
Abkehr
Abkehr
In Asche (EP)

2017 - Sentient Ruin Laboratories
  
Pendulum
Pendulum
Les Fragments du Chaos

2012 - Hass Weg Productions
  
Délétère
Délétère
Les heures de la peste

2015 - Sepulchral Productions
  
Katharsis
Katharsis
VVorld VVithout End

2006 - Norma Evangelium Diaboli
  
The Great Old Ones
The Great Old Ones
EOD: A Tale Of Dark Legacy

2017 - Season Of Mist
  

Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique