chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
102 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sedimentum - Demo

Chronique

Sedimentum Demo (Démo)
Je ne vais pas me tirer une balle dans le pied en disant que lire un webzine aujourd’hui est quelque chose de complètement obsolète car je reste évidemment convaincu qu’il s’agit encore d’un très bon moyen pour découvrir de nouveaux albums ou bien mettre en lumière des disques et même des groupes passés injustement sous silence. Néanmoins, avec l’avènement de YouTube, Bandcamp et autres plateformes numériques ces dernières années, il est vrai que les moyens pour parvenir à étoffer sa culture sont devenus légion. Du coup, ce n’est ni via un webzine ni même à travers un blog et encore moins un magazine spécialisé que j’ai fait la connaissance de Sedimentum mais bien à travers une simple vidéo YouTube, attiré bêtement par la couleur dorée de cette pochette, l’artwork tentaculaire ainsi que par ce logo illisible me rappelant finalement pas mal ce split entre Spectral Voice et Blood Incantation. Et comme souvent, bien m’en a pris car Sedimentum à absolument tout pour me plaire.

Originaire de la ville de Québec, ce groupe formé en 2018 compte en ses rangs des membres d’Outre-Tombe, Saccage et KickxAssxViolence. De quoi susciter d’emblée un vif intérêt auprès de tous ceux qui ont rangé Nécrovortex parmi les bonnes surprises et autres découvertes de l’année passée. Sur les rails depuis plusieurs mois maintenant, Sedimentum a sorti il y a quelques jours via sa propre page Bandcamp sa toute première démo. Quatre titres disponibles uniquement sous forme numérique mais qui, je n’en doute pas, devraient très vite voir le jour sur un format physique quel qu’il soit.

Sans grande surprise vu la gueule de l’artwork, Sedimentum s’adonne à la pratique d’un Death Metal sombre et malfaisant prenant racine en grande partie du côté de la scène finlandaise (mais pas que) tout en prenant soin d’y amener quelques éléments propres à l’univers de chacun de ses membres (notamment lorsque le rythme s’accélère).
Servi par une production rugueuse et volontairement cradingue rappelant quelque peu celle d’Outre-Tombe, les quatre titres de cette première démo s’inscrivent dans une démarche rétrograde à travers un Death Metal putride et dégoulinant flirtant autant avec le Doom qu’avec le Crust et le Grindcore. On appréciera ainsi ces nombreuses accélérations particulièrement soutenues ("L’Océan Encéphalique" à 3:04, "Momifié Dans La Vase" à 1:40 et 3:08, "Décimation Lente" à 1:38, les premières secondes d’"Un Cycle Tourmenté" ainsi qu’à 2:58 et 3:14 pour une séance de D-Beat à se taper la tête contre les murs) qui viennent naturellement dynamiser des compositions tournées essentiellement vers un Death Metal lourd et rampant que n’aurait pas renié un certain Krypts. Ce savant dosage entre lourdeur et brutalité permet un équilibre très juste où vont alors se développer sur chacune de ces quatre compositions ces atmosphères humides et terreuses de fond de caveaux mais aussi celles tout en urgence héritées du CV Crust/Grindcore de certains des membres de Sedimentum. Une formule qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle de Spectral Voice dont la profondeur de son Death/Doom est justement soulignée par quelques accélérations tout aussi sauvages et intenses. Et puisqu’on en est rendu à faire des comparaisons déloyales (non pas pour le groupe mais bel et bien pour vous, pauvres lecteurs, qui n’aurez d’autre choix que de vous pencher sur cette chouette démo), le Death Metal de Sedimentum ne manque pas non plus d’évoquer par moment les Canadiens de Tomb Mold, notamment lorsqu’il joue la carte d’un Death Metal au groove absolument redoutable ("L’Océan Encéphalique" à 0:43 et 1:17, "Un Cycle Tourmenté" à 1:53) ou plus subtil ("Décimation Lente").

Du haut de ses dix-sept petites minutes, cette première démo de Sedimentum impressionne et laisse en tout cas particulièrement rêveur quant à la suite. Son Death Metal, s’il n’a rien de très original, réussi cependant à se montrer suffisamment efficace et varié pour que la question de l’originalité ne soit même pas abordée. Certes, on pense ici et là à quelques groupes à l’écoute de ce Death Metal putride et rampant mais cela ne m’a jamais empêché d’apprécier une excellent démo quand je pose les oreilles dessus. Ce n’est donc pas aujourd’hui que ça risque de commencer. Allez, filez m’écouter ça rapidos !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
30/06/2019 11:45
Ça sonne plutôt pas mal en effet !
AxGxB citer
AxGxB
29/06/2019 09:34
note: 4/5
Ca n'a pas tardé, Iron Bonehead Productions vient d'annoncer une sortie cassette officielle.
N4pht4 citer
N4pht4
29/06/2019 03:25
note: 4.5/5
La même saveur qu’un outre-tombe en plus raw. Très prometteur, Impatient d’entendre la suite!
ERZEWYN citer
ERZEWYN
28/06/2019 10:32
Tombée dessus par le même (heureux) hasard il y a quelques jours, j'y reviendrai sans aucun doute !
Krokodil citer
Krokodil
27/06/2019 16:15
note: 4/5
Sobrement recommandé sur bandcamp, la tarte n'en a été que plus copieuse.
X-Death citer
X-Death
27/06/2019 16:08
note: 4/5
C'est sale, mais c'est cool ! Bonne ambiance.

Le prix est libre, pour du dématérialisé c'est intéressant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sedimentum
Death Metal
2019 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (4)  4.25/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sedimentum
Sedimentum
Death Metal - 2018 - Canada
  

nouveaute
A paraître le 21 Juin 2019

tracklist
01.   L'océan Encéphalique  (04:14)
02.   Momifié Dans La Vase  (03:39)
03.   Décimation Lente  (03:20)
04.   Un Cycle Tourmenté  (05:48)

Durée : 17:01

line up
Essayez aussi
Loudblast
Loudblast
Burial Ground

2014 - Listenable Records
  
Horrendous
Horrendous
Sweet Blasphemies (Rééd.)

2014 - Dark Descent Records
  
Valgrind
Valgrind
Morning Will Come No More

2012 - Godeater Records
  
Dormant Ordeal
Dormant Ordeal
It Rains, It Pours

2013 - Autoproduction
  
Denial
Denial
Catacombs Of The Grotesque

2009 - Asphyxiate Recordings
  

Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique