chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
103 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Tomb Mold - Planetary Clairvoyance

Chronique

Tomb Mold Planetary Clairvoyance
S’il y a bien un groupe qui ces derniers mois à fait sienne la devise "battre le fer tant qu’il est chaud" c’est bien Tomb Mold. En quatre ans d’existence, le groupe originaire de Toronto s’apprête à sortir dans quelques jours ce qui sera déjà son troisième album. Un rythme de parution particulièrement soutenu d’autant plus que l’on trouve entre chaque disque quelques démos, une compilation et même un EP... Bref, Tomb Mold ne semble pas vouloir prendre le temps de souffler et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre étant donné la qualité de ses précédentes sorties.

Intitulé Planetary Clairvoyance, ce nouvel album se voit une fois de plus marqué par le sceau du label américain 20 Buck Spin qui depuis deux ou trois ans maintenant commence sérieusement à affoler les compteurs à coup de sorties toutes plus recommandable les unes que les autres (Magic Circle, Foreseen, Fetid, Superstition, Cerebral Rot, Ossuarium, Witch Vomit, Obsequiae...). Après avoir eu recours aux services de Yuri Kahan et Brad Moore, les désormais quatre garçons de Tomb Mold ont fait appel au talent d’un jeune illustrateur encore inconnu dans le milieu du Metal extrême du nom de Jesse Jacobi. Le résultat, même s’il rappelle quelque peu celui de Michael Whelan sur Arise, n’en reste pas moins une invitation à plonger dans l’univers dégoulinant et grouillant de Tomb Mold. Enfin, côté production, les Canadiens renouent avec le duo Sean Pearson/Arthur Rizk pour un résultat évidemment très proche de Manor Of Infinite Forms.

D’ailleurs, on ne va pas se mentir mais avec autant de sorties en si peu de temps, l’effet de surprise a naturellement fini par s’estomper. Pour autant, mon enthousiasme vis-à-vis de Tomb Mold n’a pas failli et c’est avec précipitation et en toute connaissance de cause que je me suis rué sur ce Planetary Clairvoyance. Et bien m’en a pris puisqu’encore une fois, force est d’admettre que les petits gars de Tomb Mold et notamment le duo Max Klebanoff/Derrick Vella semblent une fois de plus touchés par la grâce. Non pas parce que ce troisième album brille par une quelconque originalité ni même par un degré d’audace particulièrement élevé mais tout simplement parce que les titres qui le composent attestent une fois de plus d’un talent de composition rarement mis en défaut offrant notamment un équilibre parfait entre efficacité, brutalité, atmosphères viciées et baveuses et groove absolument irrésistible.
Pourtant, "Beg For Life" qui ouvre l’album n’a pas cette immédiateté ni même ce petit côté "facile" qui caractérisait des titres tels que "Intro - They Grow Inside" et "Manor Of Infinite Forms", précédents "opener" qui d’emblée donnaient envie d’adhérer aux propos de Tomb Mold. Plus tortueux mais également plus ambitieux, ce premier titre de près de sept minutes révèle en filigrane une envie de s’essayer à de nouvelles sonorités avec notamment ici à 3:58 un passage acoustique fort sympathique que je n’avais pas vu venir. On pourrait également citer "Phosphorene Ultimate", titre instrumental (en lien avec ces quelques plages sonores proposées ici et là en guise d’introduction ou de conclusion) qui retranscrit plutôt bien l’atmosphère étrange (quelque part entre le film d’horreur et le film de science-fiction) dégagée par cet artwork des plus réussis. Bref, pas de grands bouleversements à l’horizon mais quelques « extravagances » qui ne sont pas dénuées d’intérêt.
Pour le reste, même punition qu’en 2017 et 2018 grâce à un Death Metal toujours autant marqué par ce riffing protéiforme et tarabiscoté rappelant ce que l’on peut trouver chez des groupes comme Timeghoul ou Demilich et ce groove naturel qui en découle, notamment sur des titres comme "Planetary Clairvoyance (They Grow Inside Pt 2)" et "Accelerative Phenomenae" qui ne devraient pas manquer de donner à certain l’envie de se déhancher avec ferveur. Ainsi, entre accélérations infernales tout en blast et en tchouka-tchouka, riffs éclairs et tortueux à ne plus savoir où donner de la tête et autres séquences nettement plus lourdingues sur lesquelles Tomb Mold va mettre l’emphase sur ces atmosphères grouillantes de bestioles immondes et certainement peu amicales, le groupe prouve avec une aisance insolente qu’il est aujourd’hui l’une des formations les plus excitantes parmi toutes celles arrivées du continent nord-américain ces dernières années. Enfin mention spéciale aux leads et autres solos qui, parfois tout en fulgurance, parfois de manière beaucoup plus mélodique, apportent définitivement une saveur bien particulière à l’ensemble de l’album grâce à un feeling des plus redoutables.

Trois albums en trois ans et pas l’ombre d’un quelconque manque d’inspiration dans ce que propose aujourd’hui Tomb Mold avec ce Planetary Clairvoyance. Si le groupe ne remet rien en cause de sa formule, il y apporte cependant quelques subtiles nouveautés qui ne devraient pas manquer de ravir les amateurs de la formation canadienne sans pour autant les bousculer dans leurs habitudes. En tout cas, si vous avez réussi jusque-là à passer à travers le Death Metal putride et dégoulinant de ce groupe haut en couleurs, je vous encourage vivement à vous y intéresser de près car on a rarement fait aussi savoureux ces dernières années.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

X-Death citer
X-Death
18/09/2019 11:02
note: 8.5/10
Après écoutes attentives je dois avouer que cet album est excellent, de très bonnes idées, ça change.

Excellent groupe récent qui a de l'avenir.
Holmy citer
Holmy
29/07/2019 12:34
note: 8.5/10
C'est aussi grâce à Thrasho que j'ai découvert Chapel of Disease.

Vous êtes de bon conseil en général :-)
AxGxB citer
AxGxB
29/07/2019 11:14
note: 8.5/10
Cool si la chronique à pu faire son boulot et permis de te faire découvrir le groupe. Bienvenue par ici sinon Clin d'oeil
Holmy citer
Holmy
28/07/2019 07:42
note: 8.5/10
Je vous lis depuis des années sans avoir créé de compte. Je répare ce fait pour réagir sur cette chronique qui m'a fait découvrir le groupe.

J'ai 45 balais, ça fait 25 ans que j'écoute du metal et du death en particulier. Tomb Mold m'a mis une claque que je ne pensais plus prendre de la part d'un groupe de death. Ils prouvent que le death a encore des choses à dire, sans le dénaturer de sa substance.

Sur le fond ça reste du death old school, mais ils apportent le petit truc, ce sens du riff tueur,ou le petit break bien placé, qui change tout.Le tout dans des compositions "accrocheuses" qui déroulent de façon fluide.

En plus ils savent construire des disques qui ne lassent pas l'auditeur grâce à un format titres/longueur parfaitement adapté.

Du coup, j'ai commandé et reçu toute leur discographie. Je suis ravi de cette découverte.
andreas_hansen citer
andreas_hansen
27/07/2019 17:41
note: 7/10
Bien sympa, en effet.
satteliteblues666 citer
satteliteblues666
24/07/2019 20:15
Excellent album; ultra efficace, rythmique en béton, riffing puissant et varié
BBB citer
BBB
12/07/2019 08:55
note: 8.5/10
Les 3 extraits m'ont fait une énorme impression!
Je suis impatient d'écouter l'album dans son ensemble.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tomb Mold
Death Metal
2019 - 20 Buck Spin Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (6)  8/10
Webzines : (5)  7.06/10

plus d'infos sur
Tomb Mold
Tomb Mold
Death Metal - 2015 - Canada
  

tracklist
01.   Beg For Life  (06:51)
02.   Planetary Clairvoyance (They Grow Inside Pt 2)  (04:45)
03.   Phosphorene Ultimate  (03:00)
04.   Infinite Resurrection  (05:13)
05.   Accelerative Phenomenae  (06:28)
06.   Cerulean Salvation  (05:54)
07.   Heat Death  (06:17)

Durée : 38:28

line up
parution
19 Juillet 2019

voir aussi
Tomb Mold
Tomb Mold
Primordial Malignity

2017 - Blood Harvest Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms

2018 - 20 Buck Spin Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / The Moulting (Compil.)

2017 - Blood Harvest Records
  

Essayez aussi
Embrace Of Thorns
Embrace Of Thorns
Darkness Impenetrable

2014 - Nuclear War Now! Productions
  
Centinex
Centinex
Hellbrigade

2000 - Candlelight Records
  
Infester
Infester
To The Depths, In Degradation

1994 - Moribund Records
  
Dawn Of Disease
Dawn Of Disease
Worship The Grave

2016 - Napalm Records
  
Mr. Death
Mr. Death
Detached From Life

2009 - Agonia Records
  

BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Mournful Congregation
The Icubus of Karma
Lire la chronique
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Belenos
Argoat
Lire la chronique
Undeath
Demo '19 (Démo)
Lire la chronique
Total Hate
Throne Behind A Black Veil
Lire la chronique
10 MoM Challenge n°3 - Ceci n'est pas du DEATH !
Lire le podcast
Entombed A.D.
Bowels Of Earth
Lire la chronique
Mavorim
Silent Leges Inter Arma
Lire la chronique
Asagraum
Dawn of Infinite Fire
Lire la chronique
PPCM #23 - CELTIC pas beau ce METAL-là ?
Lire le podcast
Mgla
Age Of Excuse
Lire la chronique
Kruksog
Foster Prudence
Lire la chronique
Darkend
Spiritual Resonance
Lire la chronique
Adherent
Demo MMXVII (Démo)
Lire la chronique
Power From Hell
Profound Evil Presence
Lire la chronique
Imperial Cult
Spasm of Light
Lire la chronique
Jupiterian
Terraforming
Lire la chronique
Vitriol
To Bathe From The Throat Of...
Lire la chronique
Atlantean Kodex
The Course of Empire
Lire la chronique
Acid Witch
Evil Sound Screamers
Lire la chronique
Lutomysl
Ecce Homo
Lire la chronique
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)
Lire la chronique
Temple Of Dread
Blood Craving Mantras
Lire la chronique
Antichrist Siege Machine
Schism Perpetration
Lire la chronique
Illdisposed
Reveal Your Soul For The Dead
Lire la chronique
Furia
Grudzień za grudniem
Lire la chronique
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Rotted
Pestilent Tomb
Lire la chronique