chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
109 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Flamen - Furor Lunae

Chronique

Flamen Furor Lunae
Mine de rien je fais des chroniques sur Thashocore depuis... 7 ans ! C’était 2012. Et en 2013 j’avais présenté la première sortie de FLAMEN. L’EP d’un Italien prometteur qui s’était adjoint les services d’une célèbre voix bulgare. L’un s’appelle Bartlett Green et a été actif au sein de WARNUNGSTRAUM. L’autre est Alexander Ivanov, figure de l’excellent et évidemment controversé ARYAN ART. C’est donc à eux deux qu’ils avaient pensé cet EP, sorti chez le label français Hassweg, il y a 6 ans ! Et rien, non, rien de rien n’était sorti depuis ! Une éternité pour une entité qui avait tapé si fort et nourrissait les espoirs ! L’Italien a pourtant composé durant ces années, et le livret précise que les 5 pistes de ce premier album, Furor Lunae, ont été composées et enregistrées entre 2015 et 2018. Par contre la collaboration entre les deux individus semble moins intense qu’auparavant, et Alexander n’intervient plus que pour les chants en bulgare, soit sur une seule piste, la quatrième.

Mais la musique en elle-même n’en a pas été impactée. Le leader de FLAMEN avait véritablement dans son propre sang et dans ses propres tripes le style musical pratiqué sur l’EP. Les fortes ressemblances avec ARYAN ART ne venaient pas de l’esprit de son compagnon, mais bien du sien. Nous retrouvons l’influence sur les nouvelles compositions. 40 minutes qui reprennent à nouveau avec excellence le black saveur slave du groupe sus-cité, mais en y ajoutant des parties aux chœurs et au dynamisme d’un GRAVELAND. Ce sont des pistes qui nous emmènent tout en haut d’une colline surplombant le vallée et qui parviennent à lever un vent frais, qui caresse le visage. On regarde alors au loin, l’horizon semble nous appartenir. On part très vite dans nos réflexions, dans des pensées existentielles sans réponses. Les pensées qui animeront chacun d’entre nous pourront être différentes, mais nous serons tous, obligatoirement, transportés. Le paysage sait en plus varier, et de la colline on redescend aussi au bord de mer. Les 11 minutes de « IV » commencent ainsi par le bruit des vagues…

L’album est très bien organisant, sachant nous aggriper de la première à la dernière seconde, sachant varier les vocaux, sachant intégrer aux mélodies de guitares des claviers qui apportent du mystère et jamais du kitch, sachant mettre de l’acoustique et une voix déclamative aux moments opportuns. Et ainsi, tout en gardant une certaine simplicité, chaque morceau a aussi un côté classieux.

Cet album interpellera nécessairement les amateurs de ARYAN ART, BAGATUR, GRAVELAND ou KRODA et TEMNOZOR (pour ratisser large).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Veles Master citer
Veles Master
12/07/2019 19:17
note: 9/10
Du Black Metal Aristocratique comme je l'aime !
ERZEWYN citer
ERZEWYN
01/07/2019 22:12
Première écoute fort agréable !
uruk citer
uruk
01/07/2019 14:26
Tu m'las vendu
Fabulon citer
Fabulon
01/07/2019 09:53
note: 9/10
Cet album m'a scotché!

Inspiré, lumineux et classieux, tout en évitant l'écueil de sonner trop pompeux ou carrément kitch, ce qui n'aurait pourtant pas été compliqué compte tenu du style pratiqué.

Et cerise sur le tiramisu, cet album ne perd rien de son charme au fur et à mesure des écoutes.

Si l'on devait faire un bilan du premier semestre écoulé, je le mettrais sans souci dans mon top 3.
Sagamore citer
Sagamore
01/07/2019 07:01
note: 9/10
Essentiel pour qui aime le BM quand il est classieux. Arrogant, mais en même temps, comment ne pas l'être quand le niveau est aussi haut ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Flamen
Heathen Black Metal
2019 - Wolfspell Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  9/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Flamen
Flamen
Heathen Black Metal - 2012 - Italie
  

écoutez
tracklist
01.   I
02.   II
03.   III
04.   IV
05.   V

Durée : 40:28

parution
3 Mars 2019

voir aussi
Flamen
Flamen
Supremo Die (EP)

2013 - Hass Weg Productions
  

Essayez aussi
Bilskirnir
Bilskirnir
Wotan Redivivus

2013 - Darker Than Black
  

Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique