chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
187 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Trail of Lies - W.A.R

Chronique

Trail of Lies W.A.R
D’aucuns trouvent le straight edge trop dogmatique, trop rigide ou encore trop en contradiction avec l’essence du hardcore, tirée tout droit du punk. Ian McKaye lui-même a très vite lâché l’affaire, c’est dire. Pourtant, le mouvement aura résisté et depuis les années 80, les groupes se sont enchaînés et les icônes se sont succédé. Trail of Lies s’inscrit dans la plus pure lignée du mouvement, et ce, dès le premier coup d’œil à la pochette. Formé en 2011 à Syracuse, NY, le groupe s’est très vite fait remarquer avec, en 2016, « Strength Through Discipline ». S’ensuit alors le single « God of Rage » en mars 2017 puis, 1 an après, la galette qui nous intéresse aujourd’hui, « W.A.R ».

L’énergie est le mot d’ordre derrière tout ce qui anime Trail of Lies. Musicalement d’abord, puisqu’évidemment, tous les poncifs hardcore pourraient y passer : les riffs sont simples (pour ne pas dire bêtes et méchants), les parties de batterie sont implacables, les breakdowns sont maîtrisés… Effectivement, le groove est présent et les mosh parts sont ravageuses. Cela va sans dire que la production est au poil, bien meilleure que sur les sorties précédentes. Néanmoins, lorsqu’on a écrit ça, on a (un peu) tout et (surtout) rien dit. Alors, qu’est-ce qui justifie une chronique pour Trail of Lies ? Qu’est-ce qui les différencie de la plèbe ? Et bien l’énergie est principalement remarquable dans la thématique. Avec W.A.R, l’angle des paroles est quasi « happy hardcore », a contrario de beaucoup de groupes straight edge. Le quintet ne compte pas se lamenter sur son sort, préférant opter pour des textes lorgnant sur les fameux « motivational speeches » si chers aux états-uniens. « Master of my Destiny », « Ultradominance » ou encore « Fight for Victory » en sont les exemples les plus probants. Appels à l’amélioration de soi, du monde qui nous entoure, éloge de la force et de la discipline… Ce contrepied, dans nos contrées, peut faire grincer des dents tant le discours est culturellement marqué. Pour autant, la différence avec le reste de la scène apporte un vent de fraîcheur réellement appréciable.

En revanche, quitte à ce que le groupe parte dans cette direction, pourquoi s’être embarrassé de morceaux tels que « Black Mirror » ou « Run » ? Non pas qu’ils soient musicalement inintéressants (le groove de « Black Mirror » emporte tout sur son passage), mais les paroles sont bien plus communes. Il est regrettable d’être face à cette impression d’incomplétude. Soit le « concept » tourne déjà en rond, soit la cohérence n’est pas le fort du parolier. Dans les deux cas, la frustration est réelle. De plus, ce sentiment est accentué par le problème le plus criant de cet album : le recyclage. Huit pistes pour un total de 16 minutes, c’est déjà peu. Mais quand en plus deux de ces morceaux sont repris d’efforts précédents (« Ultradominance » figurait déjà sur « Strenght Through Discipline » et « God of Rage » avait déjà été publié sur le single éponyme), ça frise le foutage de gueule. Qu’est-il arrivé ? C’est court, ça réutilise et le concept n’est pas suivi. Manque de maturité, je-m’en-foutisme ? Je vous laisse en juger.

Trail of Lies est parfaitement dans l’ère du temps. Des passages en studio furtifs, des strato-baffes en live, un renouveau straight edge assumé, bienveillant et militant… Si vous avez une réaction épidermique aux discours sociaux et/ou politiques, fuyez. Si vous avez plus tendance à bomber le torse, attachez vos ceintures et apprenez les paroles par cœur, ça va secouer.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
18/10/2019 13:57
note: 8/10
Découvert il y a quelques jours et grosse branlée. Je vois qu'il y a un guitariste de Backtrack dedans, c'est cool. Par contre, les ayant découverts tardivement, je ne me retrouve pas dans tes quelques reproches si ce n'est effectivement la durée peu excessive (c'est pas mal la norme d'ailleurs depuis quelques années). En tout cas, je vais m'empresser de régulariser ça car ça défonce.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Trail of Lies
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Trail of Lies
Trail of Lies
Hardcore - 2011 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Master Of My Destiny  (02:17)
02.   Run  (02:01)
03.   Next Generation  (02:10)
04.   Ultradominance  (02:26)
05.   W.A.R.  (01:09)
06.   God Of Rage  (01:59)
07.   Black Mirror  (01:53)
08.   Fight For Victory  (02:38)

Durée : 16:41

line up
parution
28 Février 2018

Essayez aussi
Death Before Dishonor
Death Before Dishonor
Better Ways To Die

2009 - Bridge Nine Records
  
Rat Path
Rat Path
Mean Streets (EP)

2013 - Autoproduction
  
Raw Justice
Raw Justice
Artificial Peace (EP)

2014 - Straight & Alert
  
Black Bomb A
Black Bomb A
Human Bomb

2001 - Sriracha Sauce
  
Deez Nuts
Deez Nuts
Binge & Purgatory

2017 - Century Media Records
  

Black Beast
Nocturnal Bloodlust
Lire la chronique
Revel In Flesh
The Hour Of The Avenger
Lire la chronique
Teitanblood
The Baneful Choir
Lire la chronique
Tool
Fear Inoculum
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
Chthonic Deity
Reassembled In Pain (Démo)
Lire la chronique
Flesh of the Stars
Mercy
Lire la chronique
Meuchelmord
Waffenträger
Lire la chronique
Blood Incantation
Hidden History Of The Human...
Lire la chronique
EMPATH EUROPE - VOLUME 1
Devin Townsend + Haken
Lire le live report
Vastum
Orificial Purge
Lire la chronique
Verdun
Astral Sabbath
Lire la chronique
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound
Lire la chronique
Witch Mountain
Witch Mountain
Lire la chronique
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique