chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Frostveil - Ephemeral Visions

Chronique

Frostveil Ephemeral Visions
Le clavier revient ! Bon, certes, il n’avait jamais disparu, mais on le trouvait depuis quelques années chez des groupes qui en avaient une utilisation un peu trop appuyée, pour jouer du black théâtral comme chez CARACH ANGREN, ou bien pour du black sympho en manque d’inspiration, qui en faisait des tonnes pour finalement ne pas convaincre. Il y avait des exceptions, mais on a vraiment senti que les labels et le public ne suivaient plus vraiment les groupes à synthé. Et puis cela a pu être un déclic mais VARGRAV a réussi en 2018 à rappeler aux gros vilains du black metal que cet instrument pouvait venir arroser des compositions sans les rendre naïves, lisses ou trop enjouées. Et j’en suis bien content car le clavier a toujours fait partie de mon histoire du black. Je l’avouerai tout simplement mais les premiers groupes que j’écoutais devaient avoir du synthé pour faire partie de ma collection. Et même si j’ai vite réussi à m’en passer, je n’ai jamais rejeté ses incursions. Pire, j’ai souvent été tout au long de ma vie dans le BM attiré par des formations qui y faisaient appel. J’avais la curiosité de découvrir ce que proposait un groupe qui utilisait cet instrument devenu pestiféré auprès d’une certaine frange.

Le clavier ne revient donc pas vraiment puisqu’il n’avait pas disparu, mais il s’incruste plus facilement chez des groupes qui l’auraient sûrement évité il y a quelques années. J’ai chroniqué HELGAFELL récemment ici, cette fois-ci c’est FROSTVEIL. Un groupe qui a choisi la carte synthé pour mettre plus de sentiments dans son black metal froid. Et surtout il ne le met pas en avant, ce n’est pas le synthé qui est le héros de sa musique, mais juste un élément complémentaire utilisé par moment pour parfaire les compositions et leur donner un côté épique bienvenu. Ça fontionne très bien, on se surprend à taper du pied tout en remuant la tête. On se laisse finalement facilement emporter par les ambiances. L’équilibre entre la hargne et la douceur est bien réfléchi. Mais !

Mais le souci de l’album vient de la longueur inutile de ses pistes, 8 minutes en moyenne. Un morceau écouté indépendamment pourra encore être savouré, même s’il y a toujours un moment où l’esprit va vagabonder mais l’écoute d’une traite des 63 minutes s’avère compliquée. Il aurait fallu soit des morceaux plus courts, soit en enlever deux ou trois. Certes, trois des dix pistes sont des instrumentaux mais l’ingestion est presque inévitable. L’intervention au micro de deux invités n’y change rien. Jpsh Gee de ATRA VETOSUS apparaît sur « Tormented by Life » et Chris Gebauer de DEADSPACE sur « Ephemeral Visions ».

C’est donc un bon album de black mélodique saupoudré de claviers, mais qui a voulu être un poil trop groumand. Il y a un moment où l’on décroche, et le sachant on trouve moins l’envie d’y revenir par la suite...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Frostveil
Black Metal Mélodique
2019 - Dark Adversary Productions
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Frostveil
Frostveil
Black Metal Mélodique - 2014 - Australie
  

tracklist
01.   Echoes of Inexistence
02.   Valiance
03.   Tormented by Life
04.   Orlok
05.   Longing
06.   Writhing in Tender Anguish
07.   Tranquil Reflections
08.   Ephemeral Visions
09.   Salvation
10.   Descent of the Final Cold

Durée : 63:10

parution
28 Mars 2019

Essayez aussi
Inthyflesh
Inthyflesh
The Flaming Death

2016 - Altare Productions
  
Sarcasm
Sarcasm
Esoteric Tales Of The Unserene

2019 - Chaos Records
  
Martriden
Martriden
The Unsettling Dark

2008 - Candlelight Records
  
Thulcandra
Thulcandra
Ascension Lost

2015 - Napalm Records
  
Vale Of Pnath
Vale Of Pnath
Accursed (EP)

2019 - Willowtip Records
  

Perversor
Umbravorous
Lire la chronique
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Pearl Jam
Ten
Lire la chronique
Gorgon
The Veil of Darkness
Lire la chronique
Slave One
Omega Disciples
Lire la chronique
Monarque
Jusqu'à La Mort
Lire la chronique
Khnvm
Foretold Monuments of Flesh
Lire la chronique
Berzerker Legion
Obliterate The Weak
Lire la chronique
Nekro Drunkz
Terminal Perversion
Lire la chronique
Nyogthaeblisz
Abrahamic Godhead Besieged ...
Lire la chronique
Bilan 2019
Lire le bilan
Belore
Journey Through Mountains ...
Lire la chronique
Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview