chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
194 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Förgjord - Ilmestykset

Chronique

Förgjord Ilmestykset
Parmi les groupes dont tout le monde se fout, FORGJORD est en très bonne position. Né en 1995 en Finlande, il est du style à faire moins de 200 vues sur YouTube en plus d’un an pour un extrait de son album précédent, pourtant de qualité. Oh, il y a en a beaucoup dans ce cas-là… Mais on le regrettera un peu plus avec lui parce qu’il a su s’améliorer au fil des années, le long de 4 albums sortis en 2008, 2012, 2017 et enfin 2019. Effectivement, et étonnamment, la formation accélère la cadence récemment. J’avais déjà dit beaucoup de bien d’Uhripuu sorti il y a deux ans, je vais à nouveau applaudir cette nouvelle sortie, même si j’ai conscience que c’est un album difficile à apprécier tout de suite..

Effectivement, Ilmestykset n’est pas un album évident, il est même plutôt rèche à la première écoute. Il n’a pas de charme, il n’a pas d’accroche, il n’a pas d’aura particulière. Et pourtant il donne envie d’y revenir. Parce qu’on sent qu’il y a quelque chose qui nous parle dans cette musique. La première écoute ne permet pas de se faire un avis sur ce qu’on vient d’entendre et l’on sent bien que quelque chose était tapi dans l’ombre.

C’est le cas. Il y a du cœur emmitouflé par une grosse brume à l’intérieur de ces 9 compositions (une de plus que sur la version digitale). Elles se concentrent sur des sonorités raw pour sortir une musique torturée mais aussi très renfrognée. Le son étant assez sourd, la hargne qui anime nos Finlandais n’explose pas, mais implose. Ainsi, les mélodies dont l’album n’est pas avare ne colorent pas l’ensemble, mais jettent juste des touches claires malsaines. Certes, les vocaux sont trop sages pour que la comparaison avec WOODS OF INFINITY soit la plus pertinente, mais on trouve bien des similitudes dans leurs musiques qui hésitent entre violence et résignation, entre douleur et couleur.

En fait c’est que ces compositions n’essaient pas de créer de l’obscurité, elles les racontent. Elle est déjà là, dans la vie de tous les jours de nos artistes. Elle est subie et elle grignote tout. FORGJORD patauge dedans sans s’en complaire et ne peut que la raconter en musique. La souffrance est encore plus forte quand elle n’est pas désirée, et c’est finalement ce que l’on retient de la musique d’Ilmestykset. Ce n’est pas de la démonstration, ce n’est pas de l’exploration musicale, c’est tout simplement la manifestation des Ténèbres qui entourent Valgrinder, Prokrustes Thanathos et BLK. Ce n’est donc pas continuellement désespéré, ni constamment agressif, mais avec un équilibre entre moments de rebellions (« Pohjolan soturi ») et moments de résignation (« Surmanluodit »).

Allez, je porte juste un petit bémol, je disais que le groupe ne cessait de progresser depuis sa formation, je dois corriger car même si certaines pistes sont excellentes, je ne peux pas dire que l’album précédent est surpassé. L’efficacité arrive au même niveau.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

dolmorgoth citer
dolmorgoth
22/08/2019 09:00
Je suis en train de le réécouter, l'apothéose arrive vraiment au 5ème morceau, il me transporte tellement !!!!
Baptis citer
Baptis
29/07/2019 10:08
note: 9/10
Contrairement à ce que tu en as pensé, le charme a opéré dès la première écoute. Il me semble d'ailleurs plus accessible que Uhripuu.
Il restera dans mon top 2019 ! Les mélodies sont addictives surtout sur la seconde moitié.
Fabulon citer
Fabulon
29/07/2019 09:19
note: 8.5/10
Album envoutant sur lequel je reviens régulièrement.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Förgjord
Black Metal Torturé
2019 - Werewolf Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8.83/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Förgjord
Förgjord
Black Metal Torturé - 1995 - Finlande
  

tracklist
01.   Ensimmainen ilmestys
02.   Orjahuoran laulu
03.   Karsikko
04.   Maailma palaa
05.   Kaksitoista kuolemaa
06.   Surmanluodit
07.   Pohjolan soturi
08.   Kaikkivaltias
09.   Vain hetki ennen kuolemaa

Durée : 49:11

parution
19 Avril 2019

voir aussi
Förgjord
Förgjord
Uhripuu

2017 - Werewolf Records
  

Essayez aussi
Gyötrelem
Gyötrelem
Kárhozat

2016 - Werewolf Promotion
  
Sytris
Sytris
Koszmar (EP)

2013 - Hell Is Here Production
  
Impavida
Impavida
Antipode

2019 - Ván Records
  
Ether
Ether
Hymns of Failure

2015 - Sepulchral Productions
  
Sytris
Sytris
Confessions of the Fall

2012 - Hell Is Here Production
  

The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique