chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
172 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cerebral Rot - Odious Descent Into Decay

Chronique

Cerebral Rot Odious Descent Into Decay
Devinez qui a jeté son dévolu sur les Américains de Cerebral Rot après cette première démo dont je vous avais parlé à l’automne dernier ? Et bien c’est encore une fois le label 20 Buck Spin qui, en bon limier, n’en finit plus de faire parler ces dernières semaines/mois/années grâce à des sorties toutes plus recommandables les unes que les autres. Un flair particulièrement aiguisé qui fait aujourd’hui du label originaire de Pennsylvanie l’une des structures les plus intéressantes à suivre ces dernières années (mais je crois que je vous l’ai déjà dit).
Après la sortie de cette première démo ayant récolté à l’époque pléthore de retours positifs, le groupe dans lequel on retrouve des membres de Fetid (autre formation signée sur 20 Buck Spin Records), Excarnated Entity, Cauterized et Crurifragium s’est attelé sans tarder à la composition de son premier album. Intitulé Odious Descent Into Decay celui-ci part néanmoins avec un petit handicap qui en général a le don de m’agacer puisque l’on retrouve trois titres issus de cette fameuse première démo ("Cerebral Rot", "Putrefaction (Eternal Decay)" et "Primordial Soup Of Radioactive Sewage"). Ce sont ainsi six nouvelles compositions que se proposent de nous offrir Cerebral Rot ce qui, en soit, n’est déjà pas si mal.

Si vous n’avez encore jamais posé vos oreilles sur la musique de Cerebral Rot et bien sachez que le groupe a pris grand soin de choisir une artiste capable de retranscrire visuellement ce qui se passe dans votre esprit une fois la touche "Play" enfoncée et les yeux fermés. S’il s’agit ici de sa première commission pour un groupe de Death Metal (selon Metal Archives), Karina Monzon n’en demeure pas moins influencée par le travail de Turkka G. Rantanen dont les réalisations ont marqué la scène finlandaise dans les années 90 (Demilich, Demigod, Depravity...). Un clin d’œil qui n’est certainement pas anodin au regard de ce Death Metal putride et marécageux qui n’hésite pas à prendre racine de ce côté-ci de la Scandinavie.

De fait, rien n’a vraiment changé du côté de Cerebral Rot qui se contente de reprendre les choses là où il les avait laissés quelques mois auparavant à l’image de cette production qui, si elle a tout de même gagné en lourdeur et en précision, conserve cette âpreté (notamment ces guitares qui vous feront saigner les oreilles) et ce côté particulièrement dépouillé qui sied à merveille à ce genre de Death Metal d’un autre temps (pas de chichi, une grosse caisse qui flotte et une caisse-clair qui claque juste comme il faut). Un Death Metal qui partage son temps entre séquences mid-tempo baveuses au groove bien souvent irrésistible ("Odious Descent Into Decay" à 1:53, "Swamped In Festering Excrementia" à 1:07, le début de "Reeking Septic Mass", "Sardonic Repentance" à 2:04, etc) et accélérations bas du front touchées par la grâce perfide de Satan ("Odious Descent Into Decay" à 4:27, "Swamped In Festering Excrementia" à 2 :36, les premières mesures de "Cerebral Rot" et "Repulsive Infestation Of Cadaver", "Putrefaction (Eternal Decay)" à 2:58...). Difficile dans tous les cas de rester de marbre face à de tels passages aussi efficaces taillés pour rendre dingue n’importe quel amateur de Death Metal à l’ancienne. Entre ces riffs sinistres et nauséabonds, cette batterie rampante capable pourtant de bondir dès qu’il le faut, cette basse saturée et ce growl venu des entrailles de la terre, le cahier des charges est parfaitement rempli. Sans parler de ces quelques leads absolument démoniaques que le groupe avait jusque-là gardés secret. Des leads tordus, vibrants et déglingués qui à leur manière vont nourrir les atmosphères marécageuses délivrées par Cerebral Rot avec quelque chose d’encore un peu plus dérangé et dérangeant (la fin de "Odious Descent Into Decay", "Swamped In Festering Excrementia" à 1:52 et 3:12, "Repulsive Infestation Of Cadaver" à 1:31). Aussi fugaces soient-ils, ils apportent en tout cas une véritable personnalité aux compositions des Américains tout comme ces solos qui épousent également (mais dans une moindre mesure) ces mêmes harmonies hallucinées.

Attendu au tournant après une première démo particulièrement réussie dans un genre pour le moins balisé, ce premier album de Cerebral Rot vient confirmer les doigts dans le nez qu’il est désormais un groupe sur lequel il faudra compter, capable de prendre à son compte une formule vieille comme le monde et de se l’approprier pour sortir quelque chose de plutôt personnel. Certes, Odious Descent Into Decay ne révolutionnera pas le monde de la musique mais les amateurs éclairés de Death Metal y trouveront néanmoins par petites touches des éléments intéressants permettant tout de suite d’identifier Cerebral Rot parmi la cohorte de groupes évoluant dans ce genre de Death Metal rampant et marécageux. Et si ce premier album ne constitue pas véritablement une surprise (bah oui, je vous avais quand même prévenu en octobre dernier), il n’en reste pas moins l’un des meilleurs sortis cette année grâce à ces atmosphères baveuses et putrides, à ce groove et ces accélérations ultra efficaces et à ces riffs/leads/solos particulièrement bien sentis qui devraient vous filer la chair de poule. Une chose est sure, voilà un disque qui aura sa place en fin d’année à l’heure des bilans.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Sim citer
Sim
17/10/2019 09:18
note: 8/10
Høsty a écrit : Il souffre beaucoup de la comparaison avec le Fetid et surtout avec le Mortiferum.
En tout cas 20 Buck Spin est vraiment de plus en plus recommandable effectivement !


Ouais il est quand même pas mal similaire au Fetid mais plus bourrin et classique dans les tempi je trouve. Après la prod fait la différence, le Fetid est bien plus baveux, sludgy.

(C'est Profound Lore Records le dernier Mortiferum, sympa mais sans plus je trouve)
Høsty citer
Høsty
16/10/2019 10:54
note: 7/10
Un bon album, mais je rejoins tout de même Keyser et Jean-Clint pour dire qu'il n'est pas vraiment marquant. Il souffre beaucoup de la comparaison avec le Fetid et surtout avec le Mortiferum.
En tout cas 20 Buck Spin est vraiment de plus en plus recommandable effectivement !
AxGxB citer
AxGxB
16/08/2019 20:51
note: 8.5/10
Sim a écrit : Je l'ai enfin écouté ! Pas déçu en tous cas. Toujours ce feeling Fetid/scène finlandaise bien présent, vraiment cool avec une ambiance bien crade qui me rappelle pas mal Autopsy (le début de Sardonic Repentance). Bonne durée ce qui le rend encore plus addictif, j'ai hâte qu'il arrive en dur pour mieux admirer la couverture !
Ça aurait été juste parfait pour le Killtown ce groupe, dégoûté ahah


Enfin quelqu’un de bon goût Mr Green ! Ouais, carrément que ça colle à l’affiche. Je croise les doigts pour l’année prochaine !
Sim citer
Sim
16/08/2019 11:07
note: 8/10
Je l'ai enfin écouté ! Pas déçu en tous cas. Toujours ce feeling Fetid/scène finlandaise bien présent, vraiment cool avec une ambiance bien crade qui me rappelle pas mal Autopsy (le début de Sardonic Repentance). Bonne durée ce qui le rend encore plus addictif, j'ai hâte qu'il arrive en dur pour mieux admirer la couverture !
Ça aurait été juste parfait pour le Killtown ce groupe, dégoûté ahah
Jean-Clint citer
Jean-Clint
13/08/2019 13:28
note: 6.5/10
Du bon Death sympathique et sans prétention qui fait le métier, mais je trouve quand même que ça s'essouffle un peu sur la durée à cause de plans assez similaires.
Keyser citer
Keyser
12/08/2019 15:44
Je ne l'ai écouté qu'une fois et il ne m'avait pas du tout marqué, j'avais trouvé ça chiant. Je vais retenter du coup.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cerebral Rot
Death Metal
2019 - 20 Buck Spin Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  7.17/10
Webzines : (3)  6.11/10

plus d'infos sur
Cerebral Rot
Cerebral Rot
Death Metal - 2016 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Odious Descent Into Decay  (07:01)
02.   Swamped In Festering Excrementia  (04:47)
03.   Reeking Septic Mass  (04:21)
04.   Cerebral Rot  (03:54)
05.   Putrefaction (Eternal Decay)  (04:18)
06.   Sardonic Repentance  (07:06)
07.   Repulsive Infestation Of Cadaver  (03:43)
08.   Primordial Soup Of Radioactive Sewage  (03:44)
09.   Foul Stench Of Ruination  (06:33)

Durée : 45:27

line up
parution
16 Août 2019

voir aussi
Cerebral Rot
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)

2018 - Parasitic Records
  

Essayez aussi
Cruciamentum / Vasaeleth
Cruciamentum / Vasaeleth
Eroding Chaos Unto Ascendant Flesh (Split 7")

2011 - Hells Headbangers Records
  
Ritual Chamber
Ritual Chamber
The Pits of Tentacled Screams (Démo)

2015 - Hellthrasher Productions
  
Uncanny
Uncanny
The Path Of Flesh (EP)

2012 - Dark Descent Records
  
Torture Rack
Torture Rack
Malefic Humiliation

2018 - 20 Buck Spin Records
  
Centinex
Centinex
Diabolical Desolation

2002 - Candlelight Records
  

Black Beast
Nocturnal Bloodlust
Lire la chronique
Revel In Flesh
The Hour Of The Avenger
Lire la chronique
Teitanblood
The Baneful Choir
Lire la chronique
Tool
Fear Inoculum
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
Chthonic Deity
Reassembled In Pain (Démo)
Lire la chronique
Flesh of the Stars
Mercy
Lire la chronique
Meuchelmord
Waffenträger
Lire la chronique
Blood Incantation
Hidden History Of The Human...
Lire la chronique
EMPATH EUROPE - VOLUME 1
Devin Townsend + Haken
Lire le live report
Vastum
Orificial Purge
Lire la chronique
Verdun
Astral Sabbath
Lire la chronique
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound
Lire la chronique
Witch Mountain
Witch Mountain
Lire la chronique
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique