chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
170 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Undergang - Den Gobbelte Grav

Chronique

Undergang Den Gobbelte Grav (EP)
Sorti pour Halloween l’année dernière, ce EP d’Undergang s’inscrit dans une démarche un petit peu particulière puisqu’elle est l’idée de l’auteur danois Benni Bødker spécialisé notamment dans les histoires d’horreur à destination d’un jeune public. Pour accompagner la parution de son dernier ouvrage en date intitulé Den Dobbelte Grav (dont les illustrations sont signées David Mikkelsen), celui-ci a demandé à Undergang d’enregistrer un EP deux titres pour lequel il écrirait lui-même les paroles. Disponible bien évidemment avec l’ouvrage en question, ce EP peut néanmoins s’acheter ce qui n’est pas plus mal sachant que cette anthologie n’est pas traduite en anglais et encore moins en français.

Illustré par David Mikkelsen, ce EP deux titres propose en fait un inédit intitulé bien évidemment "Den Dobbelte Grav" (dont les paroles ont effectivement été écrites par Benni Boedker) ainsi qu’une reprise de Bolt Thrower ("Powder Burns") que l’on trouve sur l’album Mercenary sorti en 1998. Ces deux titres ont été enregistrés en 2016 par Greg Wilkinson au Earhammer Studio lors des sessions d’enregistrements de l’album Misantropologi. Le tout ultime à un petit dix minutes et vingt-trois secondes.

Sur la face A, on trouve naturellement le morceau qui a donné son nom à ce EP. Si la production est bien évidemment identique à celle de leur dernier album, le titre évolue quant à lui dans un registre mid-tempo relativement éloigné de ce à quoi nous a habitué Undergang jusque-là, en grande partie parce qu’on ne retrouve pas ici ce groove putride et tellement irrésistible qui caractérise d’habitude leur Death Metal (même lorsqu’il se fait plus lourd). Bien entendu, on retrouve tout de même la patte du groupe de Copenhague avec pour commencer le growl toujours aussi profond et cradingue de David Mikkelsen. Celui-ci vient se coller sur des riffs lents et répétitifs dont se dégage une atmosphère poisseuse et menaçante. S’il semble au final y avoir peu de variations durant ces cinq minutes, on constate tout de même que le morceau est composé de trois parties. Une première entame instrumentale de près d’une minute trente durant la quelle Undergang, sans briller par une rapidité exubérante fait néanmoins preuve d’un peu plus de rythme avant d’entamer une deuxième séquence marquée cette fois-ci par des riffs et une batterie pour le moins répétitifs. Celle-ci prend fin aux alentours de 3:48 à l’arrivée de la troisième séquence tout aussi aliénante mais dont les riffs ont néanmoins évolué.

Face B, cette reprise de Bolt Thrower avec un titre sur lequel je n’aurai pas forcément parié même si dans le cadre de ce EP celui-ci semble finalement tout à fait indiqué. En effet, "Power Burns" n’est pas le morceau le plus enlevé composé par les Anglais. C’est même sûrement l’un des plus entêtants (pour ne pas dire répétitif) avec ce riff à la mélodie si accrocheuse malgré l’ambiance désabusée qui s’en dégage. Si en soit, la version proposée par les Danois ne diffère pas particulièrement de l’originale, le groupe y apporte tout de même sa patte avec ce côté bien cradingue et dégoulinant caractéristique du Death Metal d’Undergang tout en prenant soin de ralentir quelque peu la cadence pour rester dans le thème de ce EP. L’autre petite subtilité c’est que les Danois n’ont pas souhaité reprendre le célèbre gimmick de Bolt Thrower que l’on trouve notamment sur l’introduction de ce titre, comme si ce riff n’appartenait qu’au groupe de Coventry et à personne d’autre.

Certainement pas indispensable, ce court EP d’Undergang s’avère néanmoins fort sympathique. Déjà parce que le groupe sort ici un petit peu de sa zone de confort avec un premier titre mid-tempo baveux qui contraste avec les morceaux plus enlevés au groove redoutable qu’il a l’habitude de nous servir. Ensuite parce qu’Undergang reprend du Bolt Thrower et que Bolt Thrower c’est la classe ultime. Enfin parce que ce EP a été imaginé pour accompagner un livre d’histoires horrifiques destinés pour les enfants et qu’un tel concept mérite d’être salué et soutenu.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
08/08/2019 08:18
note: 3.5/5
Bon, je n'ai pas réussi à trouver quoi que ce soit de probant dans les publications du label ou du groupe. On verra bien haha.
Sim citer
Sim
07/08/2019 18:36
note: 4/5
AxGxB a écrit : Ah mais j'étais sûr que c'était des vrais moi haha
Ah bah je doute du coup, je me suis dit qu'ils seraient faux pour la conservation
AxGxB citer
AxGxB
07/08/2019 18:24
note: 3.5/5
Ah mais j'étais sûr que c'était des vrais moi haha
Sim citer
Sim
07/08/2019 17:44
note: 4/5
Le concept est génial en tous cas, la reprise est sympa. Va falloir choper la nouvelle sortie de Wormridden maintenant, livrée avec de faux asticots apparemment !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Undergang
Death Metal
2018 - Forlaget Corto
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Undergang
Undergang
Death Metal - 2008 - Danemark
  

tracklist
01.   Den Dobbelte Grav  (05:48)
02.   Powder Burns (Bolt Thrower Cover)  (04:35)

Durée : 10:23

line up
parution
1 Novembre 2018

voir aussi
Undergang
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vitale Organer (Single)

2019 - Dark Descent Records
  
Undergang / Funebrarum
Undergang / Funebrarum
The Dead Of Winter (Split 7")

2012 - Doomentia Records
  
Undergang / Gorephilia
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Split 7")

2018 - Me Saco Un Ojo Records
  
Undergang
Undergang
Misantropologi

2017 - Dark Descent Records
  
Undergang
Undergang
Døden Læger Alle Sår

2015 - Dark Descent Records
  

Essayez aussi
Supreme Pain
Supreme Pain
Cadaver Pleasures

2008 - Comatose Music
  
Sonne Adam
Sonne Adam
Messengers Of Desolate Ways (Compil.)

2012 - Century Media Records
  
Binah
Binah
A Triad Of Plagues (EP)

2014 - Dark Descent Records / Me Saco Un Ojo Records
  
Hate Storm Annihilation
Hate Storm Annihilation
Storm of Flames

2014 - Autoproduction
  
Triumvir Foul
Triumvir Foul
Spiritual Bloodshed

2017 - Invictus Productions
  

Nekro Drunkz
Terminal Perversion
Lire la chronique
Nyogthaeblisz
Abrahamic Godhead Besieged ...
Lire la chronique
Bilan 2019
Lire le bilan
Belore
Journey Through Mountains ...
Lire la chronique
Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique