chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
109 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bastard Grave - Diorama Of Human Suffering

Chronique

Bastard Grave Diorama Of Human Suffering
S’il a fallu quatre ans aux Suédois de Bastard Grave pour pondre un successeur à leur premier méfait ce n’est certainement pas pour poser les choses à plat, peaufiner leur recette et sortir des sentiers battus mais plutôt parce que ce sont de simples branleurs préférant probablement la procrastination. Cependant, j’imagine que personne ne leur en voudra car si What Lies Beyond était effectivement plutôt sympathique dans son genre, on ne peut pas dire qu’il ait marqué l’année 2015 de son empreinte.
Quoi qu’il en soit, les voilà aujourd’hui de retour avec un deuxième album intitulé Diorama Of Human Suffering. Sorti cet été sur Pulverised Records, ce dernier est affublé cette fois-ci d’un artwork bien plus accrocheur que son prédécesseur. On le doit à un Australien du nom de Stewart Cole que l’on avait déjà remarqué pour son travail sur l’excellent premier album de ses compatriotes de Contaminated. Pas de quoi en tirer de quelconque conclusions sur la qualité de ce nouvel album mais au moins l’envie de s’y plonger y est davantage cultivée.

Très certainement satisfait de son travail sur leur premier album, Bastard Grave a de nouveau fait appel aux services du producteur Ulf Blomberg. Le résultat, s’il renoue bien évidemment avec ce grain typique de la scène suédoise de la fin des années 80, se montre néanmoins beaucoup plus dense et surtout bien moins tape à l’œil. Certes, le groupe ne cherche pas à dissimuler une seule seconde ses origines ni même ses influences mais au moins, la production n’a plus ce côté aussi ronflant et facile qu’elle pouvait avoir à l’époque sur What Lies Beyond.

Et c’est finalement bien là la seule différence puisque Diorama Of Human Suffering marche sans grande surprise dans les pas de son prédécesseur, proposant une fois de plus un Death Metal simple et efficace marqué dans le cas de Bastard Grave par un intérêt évident pour les séquences mid-tempo plombées. Calqué ainsi sur le même modèle qu’il y a quatre ans, ce deuxième album continue de recycler tous les gimmicks du genre : riffs à trois notes aussi peu subtils qu’efficaces (ceux de "Life In The Sewers", "Diorama Of Human Suffering", "Inner Carnivore" ou "Madness Of Creation" pour n’en citer que quelques-uns), accélérations Punk plus ou moins fatiguées, taillées pour taper du pied et faire dodeliner quelques têtes (l’album défile sur fond de séquences de tchouka-tchouka plutôt tranquilles), passages au groove pataud (les premières secondes de "Life In The Sewers" ou "Translucent Visions", "Drowning In An Ocean Of Bile" à 1:24, le début de "Inner Carnivore", "Madness Of Creation"...) ou même moments beaucoup plus lourdingues afin de mieux rompre avec cette espèce de monotonie due à ces riffs primitifs ("Transubstantiation Into Feces" à 2:42, "Stench Of Infection" à 3:45), le tout servi dans une atmosphère naturellement poussiéreuse, empestant la mort (merci les quelques leads et autre solos dispensés tout au long de ces trente-sept minutes)... Bref, on est ici un peu comme à la maison tant le Death Metal de Bastard Grave reprend à son compte une formule vieille comme le monde et connue de tous.

Doit-on pour autant bouder son plaisir ? Pas en ce qui me concerne car je trouve la recette des Suédois suffisamment bien faite pour éviter l’ennui. Doser de façon à rendre ses morceaux particulièrement neuneus, un peu à la manière d’un Undergang (sans pour autant lui ressembler, loin de là), on se laisse vite attraper par ce groove balourd et ces riffs évidemment très simples mais qui ont au moins pour eux une certaine efficacité ainsi qu’un caractère immédiat permettant de rendre agréable chaque écoute sans avoir à se creuser la tête pour comprendre de quoi il retourne exactement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bastard Grave
Death Metal
2019 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (5)  6.17/10

plus d'infos sur
Bastard Grave
Bastard Grave
Death Metal - 2012 - Suède
  

tracklist
01.   Life In The Sewers  (05:38)
02.   Translucent Visions  (04:55)
03.   Drowning In An Ocean Of Bile  (02:12)
04.   Diorama Of Human Suffering  (03:44)
05.   Transubstantiation Into Feces  (04:41)
06.   Inner Carnivore  (02:47)
07.   Madness Of Creation  (03:45)
08.   Non​-​Functioning Pile Of Rot  (03:52)
09.   Stench Of Infection  (06:08)

Durée : 37:42

line up
parution
16 Août 2019

voir aussi
Bastard Grave
Bastard Grave
What Lies Beyond

2015 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Facebreaker
Facebreaker
Dead, Rotten And Hungry

2008 - Pulverised Records
  
Embrional
Embrional
Absolutely Anti-Human Behaviors

2012 - Old Temple
  
Verminous
Verminous
Impious Sacrilege

2003 - Xtreem Music
  
Abyssal
Abyssal
Novit Enim Dominus Qui Sunt Eius

2013 - Autoproduction
  
Ascended Dead
Ascended Dead
Abhorrent Manifestation

2017 - Invictus Productions / Dark Descent Records
  

Revel In Flesh
The Hour Of The Avenger
Lire la chronique
Teitanblood
The Baneful Choir
Lire la chronique
Tool
Fear Inoculum
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
Chthonic Deity
Reassembled In Pain (Démo)
Lire la chronique
Flesh of the Stars
Mercy
Lire la chronique
Meuchelmord
Waffenträger
Lire la chronique
Blood Incantation
Hidden History Of The Human...
Lire la chronique
EMPATH EUROPE - VOLUME 1
Devin Townsend + Haken
Lire le live report
Vastum
Orificial Purge
Lire la chronique
Verdun
Astral Sabbath
Lire la chronique
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound
Lire la chronique
Witch Mountain
Witch Mountain
Lire la chronique
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique