chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
191 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Magrudergrind - Magrudergrind

Chronique

Magrudergrind Magrudergrind
Pourquoi j'aime autant Magrudergrind ? Et donc, logiquement, pourquoi ai-je été si déçu par leur dernier album, "II" ? La raison est simple : Pour moi, comme pour beaucoup, Magrudergrind est un groupe purement cathartique. Ok, c'est un gros mot, mais je n'ai pas trouvé meilleur qualificatif pour la formation Américaine. Car elle sait donner la patate, l'envie de tout détruire autour de soi, empruntant et assimilant le meilleur du Grindcore, de la Powerviolence et du Punk Hardcore, pour rendre une copie quasi-parfaite. Cet éponyme, qui souffle ses dix bougies cette année, est un sommet à lui tout seul. Il est si absurde, si jusqu'au-boutiste dans sa violence, sa frénésie et son hystérie qu'il a su s'imposer en tant qu'album de Grindcore majeur de ces dernières années - et, vous l'aurez compris, comme un classique personnel.

Ce sont ces riffs acides, tranchants, dispensés par R.J. Ober, le jeu de batterie galopant de Chris Moore, et surtout, le chant hallucinant de fureur d'Avi Kulawi qui font de "Magrudergrind" un grand cru, ponctué de samples tantôt revendicatifs, signature du combo, tantôt parfaitement débiles - mais toujours à leurs places. Et c'est tout ce qui manque à "II", qui m'avait laissé complètement de marbre. A l'image de "Voices" de Wormrot, finalement. En se professionnalisant, en essayant d'insuffler "un peu plus" à leur recette, le groupe s'est perdu. Exit la spontanéité, l'urgence. Sans forcément être particulièrement mauvais, hein ! Mais j'attendais simplement ce pourquoi j'avais signé, et ce à quoi le trio nous avait habitué : une raclée en bonne et due forme. Qui s'était, malheureusement, transformée en tape timide sur le dos de la main. Et le Grindcore ne pardonne pas les disques en demie-teinte.

Pour en revenir à l'obus qui nous intéresse, force est de constater que trio n'a pas bûché pour venir enfiler des perles. Un rapide coup d’œil aux titres et aux paroles (oui, les mauvaises langues, il y a bien des paroles) nous confirme les racines typiquement Punk du groupe, qui se ressentent au détour de cassures de rythmes taillées pour enflammer les fosses ("Fools of Contradiction", "Cranial Media Parasite", le pesant motif central de "The Price Of Living By Delinquent Ideals"). Après tout, qu'est-ce que le Grind, si ce n'est du Punk gavé aux amphétamines ? De ce côté-ci, le cahier des charges est parfaitement respecté. En moins d'une demie-heure et seize titres rageurs, Magrudergrind crache sa colère à dix centimètres de notre visage. Et nom de Dieu, l'acidité de ses postillons attaquerait sans aucun problème un blindage épais. Derrière le chaos apparent, les saillies de blasts et de gorge (le rythme qui pile coup sur coup de "Assimilated Pollutants", ponctué par les effusions de larynx d'Avi), tout est parfaitement à sa place, et maîtrisé. Même le titre "Heavier Bombing", en forme de hip-hop lo-fi, renforce le côté street du groupe, petite meute de chiens errants, bave aux lèvres, prêts à croquer quelques mollets de crânes rasés. Ici, point de laisse, point de "donne la patte", le trio se fait sauvage, mais jamais gratuit. En fait, la seule chose qui me retient d'intégralement louer cet album, c'est "Bridge Burner", piste la plus longue et la plus lente : si le riff principal, apocalyptique à souhait, laissait présager un monolithe, il traîne en longueur et finit par lasser, malheureuse cheville tordue qui arrive en plein milieu du marathon.

Nul besoin de tirer en longueur comme cette petite erreur de parcours : "Magrudergrind" est un essentiel, point à la ligne. Si tu te revendiques amateur de Grindcore et que tu ne connais ni le groupe, ni les raisons de son succès d'estime, c'est que tu n'es pas un amateur de Grindcore. Répare-moi vite ce tort et va te repaître de cette déflagration qui te laissera, sans aucun doute, lessivé et satisfait. Et pour les autres... Avouons-le, cette chronique vous servira de prétexte pour redécouvrir ce monument du genre. Indispensable.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Dantefever citer
Dantefever
08/10/2019 18:01
Sagamore a écrit : dantefever a écrit : Putain je peux vraiment plus sacquer le mot "cathartique"

Mais sinon ta chronique me donne très envie, je vais me le faire dans la soirée.


D'où le "C'est un gros mot" Mr Green

Tu m'en donneras des nouvelles !


Eh bien c'est un non ... Je reste complétement en-dehors. Le son de gratte me gonfle, je le trouve trop "moelleux", trop élastique, il me donne plus envie de manger un truc chaud et sucré que de casser les murs. Après je suis super difficile en powerviolence. Mais des trucs comme Harm Done ou Sex Prisonner me rendent complétement dingue.
Sagamore citer
Sagamore
07/10/2019 18:48
note: 9/10
dantefever a écrit : Putain je peux vraiment plus sacquer le mot "cathartique"

Mais sinon ta chronique me donne très envie, je vais me le faire dans la soirée.


D'où le "C'est un gros mot" Mr Green

Tu m'en donneras des nouvelles !
Dantefever citer
Dantefever
07/10/2019 17:40
Putain je peux vraiment plus sacquer le mot "cathartique"

Mais sinon ta chronique me donne très envie, je vais me le faire dans la soirée.
AxGxB citer
AxGxB
07/10/2019 07:54
note: 9/10
Oui, voilà, un prétexte pour se le renfiler dans la journée. Grosse savate dans la tronche ce disque en effet.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Magrudergrind
Grindcore/Powerviolence
2009 - Willowtip Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (2)  9/10
Webzines : (4)  6.97/10

plus d'infos sur
Magrudergrind
Magrudergrind
Grindcore - Etats-Unis
  

tracklist
01.   The Protocols Of Anti-Sound  (01:47)
02.   Pulverizing Hate Mongers  (01:03)
03.   Rejecting The Militant Promise  (00:42)
04.   Assimilated Pollutants  (00:42)
05.   Abuse of Philanthropic Self Gain  (00:40)
06.   Fools Of Contradiction  (01:18)
07.   Heretics  (01:20)
08.   Bridge Burner  (03:37)
09.   Cranial Media Parasite  (01:47)
10.   Excommunicated  (01:23)
11.   The Price Of Living By Delinquent Ideals  (01:50)
12.   Built To Blast  (01:22)
13.   Lyrical Ammunition For Scene Warfare  (00:59)
14.   Rise And Fall Of Empires Past  (00:39)
15.   Heavier Bombing  (01:35)
16.   Martyrs Of The Shoah  (02:45)

Durée : 27:04

line up
parution
15 Juin 2009

voir aussi
Magrudergrind
Magrudergrind
II

2016 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Chiens
Chiens
Trendy Junky

2019 - Autoproduction
  
Jesus Cröst
Jesus Cröst
Tot

2009 - Bones Brigade Records
  
ACxDC
ACxDC
The Second Coming (EP)

2011 - Autoproduction
  
Dead In The Dirt
Dead In The Dirt
The Blind Hole

2013 - Southern Lord Recordings
  

A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique
Opeth
In Cauda Venenum
Lire la chronique
Black Cilice
Transfixion of Spirits
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
The Nephilim
Lire la chronique
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)
Lire la chronique
Malignant Altar
Retribution Of Jealous Gods...
Lire la chronique
The Kryptik
When The Shadows Rise
Lire la chronique
And Now The Owls Are Smiling
The Comforting Grip of Misery
Lire la chronique
Gruzja
Jeszcze Nie Mamy Na Was Pom...
Lire la chronique
Mortiferum
Disgorged From Psychotic De...
Lire la chronique
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report
L'aigle n'est pas réservé aux NAZIS !!!
Lire le podcast
Obsidian Dawn
Echoes Of A New Dawn (EP)
Lire la chronique
Asphodèle
Jours Pâles
Lire la chronique
Dawn Ray'd + False
Lire le live report
Rorcal
Muladona
Lire la chronique