chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
130 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aegrus - In Manus Satanas

Chronique

Aegrus In Manus Satanas
AEGRUS nous montre en sortant ce troisième album qu’il a décidé d’être constant. Un album tous les deux ans, pour les années impaires. J’avais chroniqué le premier, Devotion for the Devil, en 2015, mais je ne m’étais pas occupé du deuxième, paru en 2017. Pourtant Thy Numinous Darkness était tout aussi efficace. C’est carrément une faute de ma part de ne pas en avoir parlé ! Comme si moi aussi je me concentrais uniquement sur les albums impairs… Allons-y alors, lançons-nous dans In Manus Satanas.

Visuellement d’abord, petite déception, car même si cette pochette est très bonne, elle brise l’habitude prise sur les deux premiers opus de faire figurer un encapuché. J’aime quand il y a des éléments récurrents qui font office de fil conducteur. Rien de grave mais dommage de ne pas avoir poursuivi dans un style de pochette similaire. Musicalement ensuite, il n’y a pas grand chose à critiquer. 8 pistes qui respectent l’univers créé jusqu’à maintenant par AEGRUS. 44 minutes de black metal finlandais ultra plaisant.

On y retrouve ce qui nous a fait, et qui continue de nous faire aimer le BM finlandais. Des pistes envolées, tour à tour agressives et mélodiques. Des pistes qui viennent se faire entrechoquer la rébellion et le désabusement. Les vocaux éraillés cotoient ou sont superposés à d’autres plus growlés. Le rythme est en grande partie rapide, tourmenté et violent comme un typhon titanesque. Mais il sait laisser la place à des passages plus sournois, plus lents, serpentants et angoissants, principalement sur « Ascending Shadows », petit bijou de sensations noires.

Les pistes ont des durées raisonnables, avec une moyenne autour des 7 minutes, mais elles ne donnent jamais l’impression d’être longues. Au contraire le temps passe très vite, on se retrouve surboosté devant l’enthousiasme ambiant. On a ainsi régulièrement envie d’y retourner, histoire de se prendre une petite dose de torgnoles revigorantes. Oh oui, ça bastonne bien, et les riffs, trémolos et autres petits sons ajoutés viennent vite se glisser en tête. Difficile d’oublier la force et les émotions d’un « Nemesis »

Pas grand chose à ajouter, ce groupe se débrouille encore très bien et même si certains passages sont moins marquants que d’autres, il sort du lot pas sa personnalité bien marquée et sa capacité à nourrir tous ceux qui aiment le trve black mélodique aux forts accents finlandais.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
16/10/2019 14:57
La critique de ce disque m'a beaucoup intrigué, du coup j'ai écouté le 1er avant de m'y coller et putain, cette baffe dans la gueule ce groupe !!!! Merci pour l’uppercut Sakri !
N4pht4 citer
N4pht4
12/10/2019 00:08
note: 8.5/10
Un album que j’attendais de pied ferme depuis l’annonce de la date de sortie, et comme d’habitude avec Aegrus, et ce depuis leur premier album, on est jamais déçu. D’une rare constance dans la qualité, le riffing froid et mélodique finlandais qui va bien et un chant qui envoie.
Mais surtout, pour ceux comme moi qui y sont réfractaires, pas de chant clair, pas de claviers! Que demande le peuple?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aegrus
Trve black mélodique
2019 - Saturnal Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Aegrus
Aegrus
Trve black mélodique - 2005 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Hymn to the Firewinged One
02.   Nightspirit Theosis
03.   Gestalt of Perdition
04.   At the Altar of Twilight
05.   Ascending Shadows
06.   Nemesis
07.   The Black Wings upon Me
08.   In Manus Satanas

Durée : 44:27

parution
11 Octobre 2019

voir aussi
Aegrus
Aegrus
Devotion for the Devil

2015 - Drakkar Productions
  

Essayez aussi
Plaga
Plaga
Trąby Zagłady / Pożeracze Słońc (Compil.)

2014 - Hellfire Records
  
White Death
White Death
White Death

2017 - Werewolf Records
  
Gestapo 666
Gestapo 666
Satanic Shariah

2019 - Drakkar Productions
  
Black Funeral
Black Funeral
Ankou and the Death Fire

2016 - Dark Adversary Productions
  
Nakkiga
Nakkiga
Amerasu

2013 - Darkwood
  

Revel In Flesh
The Hour Of The Avenger
Lire la chronique
Teitanblood
The Baneful Choir
Lire la chronique
Tool
Fear Inoculum
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
Chthonic Deity
Reassembled In Pain (Démo)
Lire la chronique
Flesh of the Stars
Mercy
Lire la chronique
Meuchelmord
Waffenträger
Lire la chronique
Blood Incantation
Hidden History Of The Human...
Lire la chronique
EMPATH EUROPE - VOLUME 1
Devin Townsend + Haken
Lire le live report
Vastum
Orificial Purge
Lire la chronique
Verdun
Astral Sabbath
Lire la chronique
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound
Lire la chronique
Witch Mountain
Witch Mountain
Lire la chronique
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique