chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
107 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

And Now The Owls Are Smiling - The Comforting Grip of Misery

Chronique

And Now The Owls Are Smiling The Comforting Grip of Misery
Voici en 2019 le deuxième album de l’Anglais Nre, et donc de son groupe à lui, rien qu’à lui : AND NOW THE OWLS ARE SMILING... Pfffffff... À peine fini de chroniquer un groupe qui s’appelait BLUE HUMMINGBIRD ON THE LEFT et donc qui parlait de colibri, que j’enchaîne avec des « hiboux qui maintenant sont en train de sourire »... Mais c’est dingue ça... Le black metal aime les oiseaux ma parole...

Mais musicalement, ces groupes sont tout l’opposé l’un de l’autre. Celui-ci n’est pas du tout du black metal dévastateur, mais plutôt du black metal dépressif « salvateur ». C’est à dire que dans le black metal dépressif, on a différentes branches, allant de celui qui pleurniche de tout son corps en espérant mourir le plus vite possible à celui qui se débat et tente de relever la tête, en passant par le misanthrope... AND NOW THE OWLS ARE SMILING est encore un peu different donc, et je choisis le terme « salvateur » pour le décrire. C’est à dire qu’il fait partie de ces désespérés qui sont dans le regret, qui s’élèvent et voient bien qu’un monde de beauté existe, mais qu’il n’a pas été atteint. La musique est alors particulièrement claire, avec des envolées mélodiques, des guitares acoustiques mélancoliques, des douceurs récurrentes... Mais en même temps, c’est dépressif, principalement dans les vocaux plaintifs, dans les ajouts de vocaux féminins à quelques reprises, dans l’apparition de samples de dialogues désespérés.

Les noms des pistes sont assez évocateurs d’ailleurs : « l’élégance de l’hiver », « Le vide de l’existence », « Notre forêt m’appelle à rentrer »... Oui, les traductions sont un peu approximatives, c’est à la base en anglais, sauf la dernière piste, instrumentale, qui se nomme « Betrachtungen » : « considérations » en allemand.

Les albums de ce genre de black metal dépressif ont une particularité assez étonnante, puisqu’en général on connaît bien les premiers morceaux, et bien moins les derniers. Deux raisons possibles. On est hermétique au style et on a envie d’arrêter en cours de route parce que ça va bien 20 minutes, pas plus. Ou bien parce qu’on a beau aimer, on se laisse vite bercer, on s’endort, et finalement on écoute toujours le début, et jamais la fin. Et c’est vrai que même en se concentrant volontairement sur la musique, il y a un moment où notre esprit switche sur autre chose. Ce n’est même pas de l’hypnose, mais bien l’inconscient qui se met à vagabonder pour penser à autre chose. « Tiens, j’ai oublié d’acheter du beurre. », « Ah, la météo a dit quoi pour demain ? », « Et si j’appelais mon ex, ça fait longtemps... ».

Les 45 minutes de l’album sont bien composées, agréables, parfois même poignantes, mais sans parvenir non plus à nous planter le poignard de l’émotion assez profondément. Moins efficace que du KANASHIMI par exemple. L’album n’arrive surtout pas à se démarquer pour en faire une sortie passionnante en 2019. Recommandé avant de dormir quand on ne trouve pas le sommeil. C’est le moment où il fait le plus d’effet, non seulement pour l’ambiance, mais aussi pour s’endormir...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
And Now The Owls Are Smiling
Black Metal Dépressif
2019 - Closed Casket Activities
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8.5/10

plus d'infos sur
And Now The Owls Are Smiling
And Now The Owls Are Smiling
Black Metal Dépressif - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Our Forest Calls Me Home
02.   An Indictment
03.   The Comforting Grip of Misery
04.   Winter's Elegy
05.   An Empyreal Spirit Dances Before Me
06.   The Hollowness of Existence
07.   Betrachtungen

Durée : 44:52

parution
1 Novembre 2019

Essayez plutôt
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Love's Burial Ground

2004 - Adipocere Records
  
Vardan
Vardan
Nostalgia - Archive of Failures (I, II et III)

2017 - Moribund Records
  
Zdań
Zdań
Svietlaja pamiac, viecny spakoj

2017 - Zero Dimensional Records
  
Germ
Germ
Escape

2016 - Prophecy Productions
  
Ebola
Ebola
III

2019 - Zero Dimensional Records
  

Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Hulder
Embraced By Darkness Mysts ...
Lire la chronique
Obsequiae
The Palms of Sorrowed Kings
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Nightfell
A Sanity Deranged
Lire la chronique
Enokhian
Perseverare Diabolicum (EP)
Lire la chronique
Posthumous Regurgitation
Glorification Of Medical Ma...
Lire la chronique
Halphas
The Infernal Path into Obli...
Lire la chronique
Kickback
Forever War
Lire la chronique
Rivers Like Veins
Z iskier srebrnych orszaków
Lire la chronique
Visigoth
Bells of Awakening (EP)
Lire la chronique
Oath Of Cruelty
Summary Execution At Dawn
Lire la chronique
Les Sakrif'or 2019 (Et compo inédite de Véhémence)
Lire le podcast
Prostitute Disfigurement
Prostitute Disfigurement
Lire la chronique