chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
167 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Black Cilice - Transfixion of Spirits

Chronique

Black Cilice Transfixion of Spirits
Il a fallu attendre deux ans et demi pour enfin pouvoir profiter d’un nouvel album des Portugais de BLACK CILICE. Un groupe qui représente très bien ce qui se passe depuis quelques années dans ce pays : un délicieux retour aux sources façon Légions Noires, tout en parvenant à s’en démarquer, notamment en ajoutant encore plus d’ambiances glacées tirées du fin fond des grottes.

Transfixion of Spirits est le 5ème album déjà de cette formation, qui compte aussi une quantité assez démesurée de splits et autres compilations. Et la formule ne change pas d’un pouce, pas d’un ongle de pouce même ! BLACK CILICE, c’est en apparence un gros bloc de son crade. C’est pour celui qui plonge pour la première fois dans ce style musical un calvaire sonore. Du low-fi total avec lequel on se demande si c’est volontaire. Aaaaah, les néophites !!! Bien entendu que c’est volontaire ! Et d’ailleurs il y a un message dans le livret qui le signale ! « Nothing is random... Everything has a purpose. Everything has a meaning ». Etait-ce utile de le dire cependant ? Les oreilles des amateurs de black sale que nous sommes comprenons parfaitement la musique de BLACK CILICE. Le fait que le vernis est à gratter pour trouver une véritable beauté noire et ténébreuse. Comme les pochettes du groupe en fait ! Celui qui ne les regarde pas attentivement ne remarquera pas l’ombre de l’homme qu’elle cache. Comme lui, la musique semble toujours envahie par les brûmes, grignotée par l’obscurité.

Le mur de sons grésillants qui donne une impression agressive cache bien évidemment de la tourmente. Car c’est sans doute la plus belle qualité de BLACK CILICE que de réussir avec ses compositions et la manière de les agencer à représenter ce qu’est réellement le désespoir. Le désespoir, il n’est pas que torture, il est aussi colère, il est aussi tourmente, il est aussi doutes et rage. Tout cela se retrouve à l’intérieur de ces quatre pistes, que ce soit à travers les vocaux, les mélodies en retrait, la batterie qui s’abat continuellement et froidement sur notre tête... Et au fil des sorties, le groupe essaie justement de ne plus laiser respirer. Il propose aini des morceaux plus longs, et des albums avec moins de pistes ! Il n’y en a plus que 4 ici : deux qui font 10 et 11 minutes, deux qui font un peu moins de 8 minutes. Ils peuvent sembler un peu trop similaires, d’autant qu’ils se démarquent aussi bien peu par rapport aux anciennes sorties, mais on se familiarise peu à peu avec eux et on peut y déceler alors dee petites choses qui les distinguent. Mais c’est sûr, BLACK CILICE reste fidèle à son univers, à son approche, à son style de black metal...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Blackzander citer
Blackzander
03/12/2019 21:55
Salut, tu m'en fais acheter des albums ! xD
Funky Globe citer
Funky Globe
29/11/2019 09:08
C'est top Black Cilice.
Et pour revenir à ton idée du metal portugais, pour m'y intéresser de très près, leur scène est foisonnante depuis des lustres.
Entre le heavy, le thrash, le death, le gothic et le black, cette scène est de grande qualité et particulièrement méconnue.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Black Cilice
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (2)  7/10

plus d'infos sur
Black Cilice
Black Cilice
Black Metal - Portugal
  

tracklist
01.   Darkness and Fog
02.   Maze of Spirits
03.   Outerbody Incarnation
04.   Revelations

Durée : 36:30

parution
6 Septembre 2019

voir aussi
Black Cilice
Black Cilice
Banished from Time

2017 - Iron Bonehead Productions
  

Essayez aussi
Infestus
Infestus
Chroniken Des Ablebens

2008 - Debemur Morti Productions
  
Aosoth
Aosoth
V: The Inside Scriptures

2017 - Agonia Records
  
Darkthrone
Darkthrone
Sardonic Wrath

2004 - Moonfog Productions
  
Cult of Erinyes
Cult of Erinyes
Golgotha (EP)

2011 - Kunsthauch Records
  
Ungfell
Ungfell
Mythen, Mären, Pestilenz

2018 - Eisenwald Tonschmiede
  

Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique