chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
129 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Seder - Sunbled

Chronique

Seder Sunbled
Avant, un groupe faisait sa démo, et il en tirait des exemplaires pour envoyer aux labels qu’il pensait être intéressés par sa musique. Ou alors il l’envoyait au maximum de labels possible. Désormais, ce n’est plus un passage obligé. Beaucoup de groupes font leur demo, et ils la placent sur leur Bandcamp, sur YouTube, sur je ne sais quelle autre plateforme. Ils n’ont plus véritablement besoin d’envoyer des copies physiques, mais un simple lien vers leurs compositions peut suffire. D’autant que tout le monde peut y avoir accès, et laisser donc des commentaires et autres pouces en l’air qui vont déjà aider à la réputation du groupe. Les labels curieux n’ont alors qu’à faire comme certains d’entre nous : chercher des groupes sur le Net. Northern Silence Productions fait partie de ces écuries qui fouillent, et trouvent leurs futurs poulains via Internet. Et il est très fréquent qu’une fois une formation dégotée, ils se contentent de la contacter et de lui proposer de sortir la démo digitale en physique. Sans réenregistrer bien sûr. Le matériel est alors utilisé tel quel, mais cette fois-ci mis en avant par une plus grande promotion et une expérience bienfaitrice. C’est là que ça peut coincer pour certains : les démos de l’époque n’étaient pas tirées en grand nombre, donc on avait vraiment l’impression d’avoir une nouveauté. On n’avait même pas le moyen de savoir si cette sortie physique était du matériel tout neuf ou juste une démo reprise telle quelle. Maintenant, tout est différent et on peut sentir une petite frustration de trouver en CD un album sorti bien des mois plus tôt sur Bandcamp...

Je ne sais pas trop pourquoi je blablate de la sorte si ce n’est que la sortie de ce premier album de SEDER m’a donné l’occasion de partager ces pensées qui me trottaient dans la tête depuis un moment. Sunbled est sorti le 22 octobre 2018 sur Bandcamp. Northern Silence le sort sur CD le 24 janvier 2020. Peu de mérite ? Si bien sûr, parce que moi j’étais passé à côté de cette formation américaine. L’unique membre s’appelle Gurthan Borealis, il est aussi actif chez ANCALAGON, groupe qui n’a sorti... que des démos pour l’instant ! Un homme qui a du talent aussi bien pour composer que pour faire oublier qu’il est seul, sachant proposer des ambiances variées tout le long de ses 5 pistes. C’est d’ailleurs ce qui m’a tout autant plu que troublé. Chaque composition est vraiment plaisante et fort respectable, mais les différences entre elles donne l’impression d’avoir un album au final décousu.

Bien entendu on ne passe pas à des styles complètement différent, mais tout de même, on a du mal à sentir des points communs, et donc des fils conducteurs, entre les 5 morceaux. Disons qu’ils bénéficient tout de même tous d’une force émotionnelle. « Journey Through Dimensions Dark », placé en troisième position et donc pile au milieu, est le morceau qui me maque le plus, avec un rythme rapide accompagné de mélodies lumineuses. Je retrouve dedans la puissance, l’agressivité mais surtout la pointe de mélancolie d’un BILSKIRNIR ! Ultra efficace ! On aurait tellement aimé que les autres pistes y ressemblent... Et pourtant « Lost, with a Crook » garde un rythme lent et tristoune pendant 6 minutes, avant de s’exciter sur les deux dernières. On tombe ici dans du black atmosphérique contemplatif et résigné qui retrouve du poil de la bête sur la fin. C’est du bon, mais on attendait autre chose. « Star Past » change encore un peu la donne, et sonne plus froid, comme une introspection du fond d’une caverne... « Sunbled : final » est quant à lui torturé, avec une orientation dépressive portée par des riffs calins au son clair et marquée par l’apparition d’une guitare acoustique. Il se termine avec le bruit d’une pluie nocturne (si, si, ça s’entend qu’elle est nocturne !!!). Même « Strix Varia », l’introduction instrumentale de 2 minutes 30, arrive à nous transmettre des sentiments, en nous titillant timidement le cœur d’une lame froide.

C’est presque ridicule de faire un tel reproche, mais c’est bien ce qui m’a empêché de rentrer pleinement dans l’album. Les pistes ont toutes des qualités, les 35 minutes passent tranquille, et pourtant il reste une petite frustration. Il y a quelque chose qui manque pour rester concentré tout du long...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Seder
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Seder
Seder
Black Metal - 2012 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Strix Varia
02.   Stars Past
03.   Journey Through Dimensions Dark
04.   Lost, with a Crook Around My Neck
05.   Sunbled: Final

Durée : 35:04

parution
24 Janvier 2020

Essayez aussi
Seth
Seth
l'Excellence

2000 - Osmose Productions
  
The Legion
The Legion
Revocation

2006 - Listenable Records
  
Khragkh
Khragkh
Ersatz

2017 - Autoproduction
  
Zhrine
Zhrine
Unortheta

2016 - Season Of Mist
  
Vreid
Vreid
Pitch Black Brigade

2006 - Tabu Recordings
  

Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique