chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Reaper - Unholy Nordic Noise

Chronique

Reaper Unholy Nordic Noise
Alors que bon nombre de formations rivalisent d’excès techniques outranciers en incorporant à leur musique un surplus de notes indigestes, d’autres au contraire vont à l’essentiel quitte à dépouiller leur écriture au maximum, et dans ce lot on peut facilement citer ce binôme Suédois qui a tout compris en matière de simplicité. En effet celui-ci ne s’est pas embarrassé de futilités en proposant dix compositions ultra-courtes sur ce disque qui dure moins d’une demi-heure au final, mais dont le rythme haletant et déchaîné va rester présent en continu. Car point de ralentissements ou de passages écrasants, ici tout est joué à cent à l’heure et si la guitare propose quelques petites variations au niveau des riffs (qui sont répétés en boucle) le batteur au contraire semble ne connaître qu’une seule vitesse de jeu, à fond les ballons et ponctuée seulement de roulements de toms à l’ancienne.

Proposant un Black/Speed à l’ancienne le duo n’hésite pas y intégrer des influences Punk/Crust et D-Beat, et semble avoir bouffé à outrance des vieux BATHORY tant Quorthon a visiblement eu un impact important sur cet opus. Dès le départ on est effectivement happé par ce qui est proposé, tant « Hero Of The Graveyard Flies » (figurant initialement sur la démo sortie l’an dernier et réenregistré pour l’occasion – comme « Order Of The Beelzebub » et « Ravenous Storm Of Piss ») balance la purée avec une énergie impressionnante via un tempo qui reste élevé sans discontinuer, et d’où émerge un chant criard qui renforce la noirceur ambiante. A la fois remuant, énervé et enlevé ce titre va donner le ton de ce que sera la suite, c’est-à-dire quasiment semblable et construite de la même manière, d’où seuls quelques légers changements émergeront. En effet toujours en restant calé sur la pédale d’accélération le son des Scandinaves va aussi montrer quelques relents Thrash sur « Severing Tentacles Of Faith », de par un riffing coupant joué au scalpel et d’où émerge un solo arraché et désaccordé (ce type de lead va se retrouver dès la plage suivante, le furibard « Artic Wrath – Blood And Bone »). Si le keupon va rester prépondérant par la suite, via les excellents et simplissimes « The Birth Of War » et « This Crystal Hell », on va néanmoins ressentir encore plus d’obscurité sur « Horn Of Hades », car sa longue et angoissante introduction va laisser le temps de créer une ambiance oppressante. Montant progressivement en pression ces notes froides et sombres vont mettre sur de bons rails le reste de cette compo qui va ensuite retrouver sa vitesse de croisière habituelle, qui ne va plus s’arrêter par la suite et rester dans la même trame (même si « Surrender To The Void » va se faire plus Black et écorché).

Certes tout finit par immanquablement se ressembler, les plans sont largement interchangeables et aucune plage ne se démarque de cette espèce de masse informe à la production crachotante (mais néanmoins tellement authentique et rudimentaire qu’on se laisse prendre au jeu). Aucune baisse de régime n’intervient effectivement, cela notamment grâce aux brûlots éphémères en termes de durée qui ne s’éternise nullement (deux compositions seulement dépassent les trois minutes). Alors oui ça pue le fauve et le Malin à des kilomètres à la ronde, ça sent la bière et la transpiration des clubs les plus underground mais c’est justement cela qui est recherché ici, et la paire y arrive parfaitement tant ça reflète l’essence même du genre. Ça ne marquera pas la nouvelle année de son empreinte et ça sera oublié dès l’écoute terminée, mais on serait néanmoins mal avisé de ne pas se pencher sur cette galette ô combien radicale et redoutable, qui porte parfaitement bien son nom, et fera oublier les excès du réveillon en remettant d’aplomb n’importe quelle personne normalement constituée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
04/04/2020 16:05
Entre ça et Toronto, on est gâté en ce moment !!!! La Suède, le pays où il y a plus de groupes de Metal que d'habitants ... Toronto, 2ème morceau présenté sur youtube, un EP sur le bandcamp ...
Astraldeath citer
Astraldeath
21/03/2020 00:06
Super cool comme découverte, effectivement c'est bien bineuronal mais c'est ce qu'on aime !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Reaper
Black/Speed Primitif
2020 - Iron Bonehead Productions
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  7.33/10

plus d'infos sur
Reaper
Reaper
Black/Speed Primitif - Suède
  

tracklist
01.   Intro
02.   Hero Of The Graveyard Flies
03.   Severing Tentacles Of Faith
04.   Arctic Wrath – Blood and Bone
05.   Order Of The Beelzebub
06.   Horn Of Hades
07.   The Birth Of War
08.   Surrender To The Void
09.   This Crystal Hell
10.   Ravenous Storm Of Piss
11.   De Krälande Maskarnas Kör
12.   Outro

Durée : 29 minutes

line up
parution
31 Janvier 2020

Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique
Carcinoid / Charnel Altar
Carcinoid​ / ​Charnel Altar...
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Helloween
Chameleon
Lire la chronique
Fides Inversa
Historia Nocturna
Lire la chronique
Screamer
Highway of Heroes
Lire la chronique
Perdition Temple
Sacraments Of Descension
Lire la chronique
Triptykon
Requiem (Live) (Live at Roa...
Lire la chronique
Purtenance
Buried Incarnation
Lire la chronique
Paradise Lost
Shades of God
Lire la chronique
Okkultokrati
La Ilden Lyse
Lire la chronique
Deicide
Legion
Lire la chronique