chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aborted - La Grande Mascarade

Chronique

Aborted La Grande Mascarade (EP)
Fidèle à leur tradition de productivité intense Sven de Caluwé et ses acolytes sont déjà de retour avec du nouveau son, dix-huit mois après un « Terrorvision » en roue-libre et qui donnait la sensation d’un réel essoufflement de leur part. Du coup histoire de ne pas se faire oublier ceux-ci reviennent aux affaires avec un nouvel EP (le sixième de leur carrière), afin de faire patienter les fans en attendant une livraison plus conséquente. Car en à peine douze minutes le quatuor (redevenu aujourd’hui quintet avec l’intégration officielle du guitariste live Harrison Patuto) continue dans la droite ligne de ce qu’il propose depuis « Global Flatline », riche en influences modernes mais aussi terriblement impersonnel. S’il a trouvé une certaine renaissance avec cette orientation Deathcore il a aussi perdu une partie de son public originel, celui de la période allant de « Engineering The Dead » à « The Archaic Abattoir », qui date maintenant de plus de quinze ans.

Et à l’instar des dernières sorties en date le démarrage intitulé « Gloom And The Art Of Tribulation » ne va pas réconcilier les anciens et puristes avec le chanteur Belge, tant ici ça sonne synthétique et artificiel via des nappes de claviers inutiles qui émergent au milieu de parties classiques, déjà entendues nombre de fois précédemment au sein de son entité. Techniquement toujours aussi précise et implacable la machine de guerre donne cependant là-encore l’impression de tourner en rond, certes ça alterne régulièrement entre tabassage ultra-rapide et plans lents et massifs (où les transitions sont toujours faites de façon impeccable), mais tout ceci sonne malheureusement bien creux. Sympa à l’écoute on ne retient hélas pas grand-chose ou presque une fois arrivé au bout de ce premier titre, même si alors qu’on n’espérait déjà plus rien de la suite à venir la qualité va curieusement s’améliorer au fur et à mesure. Sans atteindre des sommets « Serpent Of Depravity » va montrer un léger mieux vu qu’ici les effets électroniques sont légèrement mis de côté pour privilégier l’électrique, ce qui semblait avoir été quelques fois oublié dans un passé proche. Varié et classique sur le fond comme la forme on sent poindre néanmoins un certain retour aux sources conjugué à une sobriété que l’on croyait perdue définitivement chez ses géniteurs, sentiment confirmé sur « Funereal Malediction » bien supérieur à ses deux prédécesseurs. Particulièrement brutal et inspiré (où l’on trouve quelques parties bien lourdes du plus bel effet) il donne presque la sensation d’être revenu il y’a une décennie de cela, et ça fait plaisir à entendre tout en montrant par la même occasion que ses créateurs ont encore des choses à dire.

Du coup il ne faut pas se fier au départ poussif entendu ici vu que l’ensemble s’améliore progressivement et prouve que tout espoir n’est pas perdu concernant ses membres, même si on est encore loin d’un retour en grâce espéré et attendu. A voir cependant s’ils maintiendront ce virage sur le prochain long-format (qui du coup va être encore plus scruté que d’habitude), mais en attendant on écoutera distraitement ces trois compos qui ne font pas avancer le schmilblick d’un pouce, mais qui sont toujours bonnes à prendre à défaut d’autre chose.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aborted
Death Brutal Moderne
2020 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines : (3)  2.5/5

plus d'infos sur
Aborted
Aborted
Death Brutal Moderne - 1995 - Belgique
  

tracklist
01.   Gloom And The Art Of Tribulation
02.   Serpent Of Depravity
03.   Funereal Malediction

Durée : 12 minutes

line up
parution
17 Avril 2020

voir aussi
Aborted
Aborted
The Auricular Chronicles (DVD)

2006 - Listenable Records
  
Aborted
Aborted
Goremageddon
(The Saw and the Carnage Done)

2003 - Listenable Records
  
Aborted
Aborted
The Necrotic Manifesto

2014 - Century Media Records
  
Aborted
Aborted
The Haematophobic EP (EP)

2004 - Listenable Records
  
Aborted
Aborted
Termination Redux (EP)

2016 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Fearmonger

2020 - Century Media Records
  
DarkRise
DarkRise
Circles Of Failure

2019 - Punishing Records
  
Job For A Cowboy
Job For A Cowboy
Demonocracy

2012 - Metal Blade Records
  
Trigger The Bloodshed
Trigger The Bloodshed
Degenerate

2010 - Metal Blade Records
  
Diluvian
Diluvian
Epidemic

2010 - Deepsend Records
  

Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique
Zemial
Nykta
Lire la chronique
Meth Leppard
Woke
Lire la chronique
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")
Lire la chronique
Azziard
Liber Secondus - Exégèse
Lire la chronique
Cathedral
The Last Spire
Lire la chronique
Carach Angren
Franckensteina Strataemontanus
Lire la chronique