chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Infestment - Human Altar

Chronique

Infestment Human Altar (Démo)
Justin Stubbs a toujours été un homme particulièrement occupé, notamment ces dernières semaines puisqu’après la sortie de Maggots In Your Brain, première démo pleine de petits défauts mais possédant néanmoins un vrai goût de reviens-y, le voilà déjà de retour avec Human Altar, seconde démo d’Infestment parue cette fois-ci, et à vrai dire sans grande surprise, chez Maggot Stomp. Comme il fallait s’y attendre, rien n’a vraiment changé puisque de l’artwork au line-up (Wayne Sarantopoulos toujours en mission derrière les fûts) en passant par la formule employée, on va retrouver ce même Death Metal primitif et rudimentaire qui rappellera toujours quelques bons souvenirs aux amateurs des trois/quatre premiers albums de Cannibal Corpse.

Pour autant, Human Altar n’est pas sans se démarquer de cette première démo, en premier lieu grâce à une production plus compacte, plus puissante et certainement plus équilibrée. L’aspect bancal et fauché qui ressortait des titres de Maggots In Your Brain est ainsi gommé au profit d’un résultat à l’impact plus évident et probablement plus immédiat.

Mais au-delà de cette production plus aboutie, ce sont surtout les progrès en matière de composition qui vont faire ici la différence. On note ainsi dès les premières écoutes que les riffs sont dans l’ensemble un poil plus élaborés et inspirés qu’ils ne l’étaient auparavant. Certes, cela ne respire toujours pas la grande intelligence mais il y a clairement du mieux dans ce que propose ici Infestment. Des titres comme "Liquid Coffins", "In Your Flesh", "Murderous Experiments" ou "Necrodermous" font ainsi preuve (par moment, pas tout le temps) d’un riffing moins générique qui malgré une approche toujours assez rudimentaire va se montrer définitivement plus accrocheur. Bien entendu, on trouve toujours quelques clins d’oeil (plagiats) évidents à Cannibal Corpse ("Cemetery Delusions" et ses références particulièrement flagrantes au titre "Hammer Smashed Face" ou "Human Altar" qui quant à lui renvoi au fameux "Addicted To Vaginal Skin") mais il faudrait tout de même être de mauvaise foi pour ne pas voir ni entendre les progrès réalisés ici par l’Américain tout au long de ce petit quart d’heure bien saignant.
D’ailleurs il n’y a pas que les riffs qui ont pris du galon puisque d’une manière générale les parties rapides sont ici plus marquées que par le passé (des séquences qui généralement manquaient jusque-là un peu d’énergie). Certes, Infesment est loin de déployer le même degré d’intensité qu’un Cannibal Corpse mais on sent tout de même qu’il y a du progrès en la matière comme l’attestent par exemple les passages thrashisants de "Liquid Coffins", "In Your Flesh", "Necrodermous" ou "Human Altar" ainsi que certaines entames bien marquées comme celles de "Cemetery Delusions" ou de "Murderous Experiments").
Quant au chant de Justin Stubbs, celui-ci demeure toujours aussi monolithique. Un growl profond qui offre bien peu de nuances et dont l’aspect particulièrement rauque et animal n’est pas sans rappeler bien évidemment celui de Chris Barnes (les cris de hyènes en moins). O ne lui en voudra pas puisque quitte à jouer la carte Cannibal Corpse, autant y aller à fond.

Sans être fondamentalement différente de Maggots In Your Brain, cette seconde démo se montre dans l’ensemble plus aboutie. De la production aux compositions en passant par l’interprétation, il semble évident que Justin Stubbs à accordé davantage de temps et de moyens dans ces quelques nouveaux titres. Encore une fois, Infestment n’est pas le groupe le plus excitant sorti de la scène Death Metal underground américaine ces dernières années (approche trop primitive, riffs beaucoup trop simples et rudimentaires pour faire la différence…) mais il a un je ne sais quoi d’attachant qui me pousse à y revenir régulièrement, sans rechigner. Probablement parce que d'une certaine manière ces compositions dépouillées et brute de décoffrage me renvoient à ma découverte de Cannibal Corpse au début des années 90...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Infestment
Death Metal
2020 - Maggot Stomp Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Infestment
Infestment
Death Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Intro  (00:37)
02.   Liquid Coffins  (02:10)
03.   Cemetary Delusions  (02:13)
04.   In Your Flesh  (01:34)
05.   Murderous Experiments  (02:23)
06.   Necrodermous  (01:53)
07.   Human Altar  (02:55)

Durée : 13:45

line up
parution
1 Mai 2020

voir aussi
Infestment
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)

2020 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Crucifyre
Crucifyre
Black Magic Fire

2014 - Pulverised Records
  
Undergang / Gorephilia
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Split 7")

2018 - Me Saco Un Ojo Records
  
Deflesher
Deflesher
Ossuary

2017 - Autoproduction / M&O Music
  
Cruz
Cruz
Culto Abismal

2016 - Selfmadegod Records
  
7th Nemesis
7th Nemesis
Scourge Of The New World Order

2002 - Autoproduction
  

Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique