chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cemetarian - Tomb Of Morbid Stench

Chronique

Cemetarian Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Formé en 2019 à Houston, Cemetarian c’est un petit peu le super groupe texan du moment puisque l’on y trouve désormais (en effet celui-ci s’est formé dans un premier temps sous la forme d’un trio) et sans ordre de préférence Daniel Shaw (ex-Blaspherian, ex-War Master), Dave Callier (Oath Of Cruelty, P.L.F., ex-Morbosidad...), Francisco Pulido (Thy Feeble Saviour, ex-Morbosidad...), Charles Sepulveda et Matt Heffner (Blaspherian, Oath Of Cruelty, Thy Feeble Saviour, ex-Morbosidad...).
Après quelques mois passés à répéter sous un soleil de plomb, Cemetarian a sorti en septembre dernier sa toute première démo intitulée Tomb Of Morbid Stench. Disponible dans un premier temps via Bandcamp, celle-ci est rapidement tombée entre les mains des labels Clandestine Productions, Unholy Domain Records, Visions Of A Crippled Mind Records et Dawnbreed Records qui se sont chargés d’en proposer les versions CD, K7 et vinyle.

Pour ma part j’ai évidemment opté pour la version CD sans savoir néanmoins que celle-ci embarquait avec elle un titre supplémentaire intitulé "Eroded Altar Of Mortality". Ce qui porte donc à quatre le nombre de morceaux proposés sur cette démo pour une durée n’excédant pas le quart d’heure. Le reste est en tout point identique aux autres versions à commencer par cet artwork et ce logo fort sympathiques réalisés non pas par Mark Riddick mais par le chanteur Daniel "Sawblade" Shaw.

Sans grande surprise au regard du line-up annoncé, Cemetarian pratique un Death Metal à l’ancienne qui contrairement aux autres projets évoqués plus haut doit cette fois-ci beaucoup à la scène suédoise du début des années 90, en premier lieu à cause de ce son de guitare abrasif largement influencé par toutes ces productions passées entre les mains de Tomas Skogsberg. Un son gras (mais pas trop) à la sauce HM-2 avec lequel Francisco Pulido (alors seul guitariste à bord) va délivrer ses riffs dans un esprit plus proche d’un Grave que d’un Entombed ou d’un Dismember, notamment à cause de ce côté plus lourd et un brin pataud. Alors évidemment, tout cela ne transpire pas l’originalité mais comme bien souvent avec ce genre de groupes volontairement rétrogrades, cela n’a pas grande importance puisque l’essentiel ne réside pas là. Non, ce qu’il faut bien évidement retenir c’est bien évidemment l’efficacité de ces riffs toujours très simples (quelques accords pas plus, délivrés dans une ambiance toujours très sombre et menaçante) mais suffisamment bien fichus pour donner envie à l’auditeur de dodeliner de la tête et surtout y revenir après coup.

Pour tenter de compenser ce manque d’originalité, Cemetarian va choisir d’apporter un peu de nuance à ses compositions en variant surtout les plaisirs rythmiques. On l’a vu, il y a dans le Death Metal des Américains quelque chose de lourd et particulièrement écrasant (en plus du growl profond et glaireux de Daniel Shaw). Certaines séquences vont ainsi jouer la retenue (toute relative) à coup de riffs parpaings et de frappes plombées ("Expulsed From The Netherworld" à 0:20 et 0:54, "Malformed Deity" à 1:43, la première minute de "Tomb Of Morbid Stench" ou les deux premières d’"Eroded Altar Of Mortality") ou de moments au groove particulièrement putride ("Expulsed From The Netherworld" à 2:56, "Malformed Deity" à 1:53, "Tomb Of Morbid Stench" à 1:04 ou 2:31, "Eroded Altar Of Mortality" à 2:24). Des passages contrebalancés par des accélérations explosives menées essentiellement à coup de blasts soutenus ou de tchouka-tchouka entrainants ("Expulsed From The Netherworld" à 1:16 ou 3:14, l’entame de "Malformed Deity" ou à 1:04, "Tomb Of Morbid Stench" à 1:49, "Eroded Altar Of Mortality" à 1:50). Cette dynamique d’ensemble permet ainsi d’éviter la redite et l’ennui malgré une formule effectivement peu originale.

Tomb Of Morbid Stench constitue donc une entrée en matière particulièrement concluante pour ce groupe composé de vétérans de la scène texane. Certes, Cemetarian ne révolutionnera pas le genre mais les amateurs éclairés de Death Metal à l’ancienne sauront sans nul doute apprécier les qualités simples mais efficaces de ces Américains que l’on attend désormais de pied fermes pour une suite que l’on espère au moins aussi goûtue. Probablement pas la meilleure démo sortie l’année dernière mais une très bonne pioche malgré tout.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
30/05/2020 20:15
Merci Rigs Clin d'oeil
Rigs Mordo citer
Rigs Mordo
30/05/2020 16:30
Chouette boulot, comme toujours AGB. Beaucoup aimé cette démo, ça promet de bonnes choses pour la suite. Comme tu le dis c'est du simple mais efficace, pas fait pour changer le goût de la soupe aux courgettes mais on boit jusqu'à la dernière goutte quand même.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cemetarian
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cemetarian
Cemetarian
Death Metal - 2019 - Etats-Unis
  

formats
  • Digital / 20/09/2019 - Autoproduction
  • K7 / 01/11/2019 - Unholy Domain Records
  • CD / 01/01/2020 - Clandestine Productions
  • Vinyl / 08/05/2020 - Dawnbreed Records

tracklist
01.   Expulsed From The Netherworld  (04:33)
02.   Malformed Deity  (03:13)
03.   Tomb Of Morbid Stench  (03:55)
04.   Eroded Altar Of Mortality  (04:15)

Durée : 15:56

line up
parution
20 Septembre 2019

Essayez aussi
Carnation
Carnation
Chapel Of Abhorrence

2018 - Season Of Mist
  
Acarus Sarcopt
Acarus Sarcopt
Tarnation

2014 - Armée de la Mort Records
  
Ancient Crypts
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)

2013 - Iron Bonehead Productions / Mushantufe Productions
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Butchered at Birth

1991 - Metal Blade Records
  
Monstrosity
Monstrosity
The Passage Of Existence

2018 - Metal Blade Records
  

Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique