chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fange - Poigne

Chronique

Fange Poigne (EP)
Citation : Jusqu'à la bête de Timothée Demeillers est un exemple parfait du roman noir, ce genre justement imparfait, exubérant, acide mais qui, quand il est bien fait, nous prend par le crâne et nous plonge dans l'horreur. C'est ce que parvient à faire brillamment ce livre brutal, réaliste, sec, où l'on suit un ouvrier d'abattoir emprisonné pour une raison inconnue, racontant une vie dans les chaines de production, dans le sang, dans la viande, dans la répétition, dans la cadence, clac des machines, clac des idées qui tournent sans sens, clac d'un quotidien qui aliène, clac de quelques coups de reins vus comme des libertés en sursis, clac des hachoirs, clac des verres bus après le travail, clac des coups de foudre à sens unique, clac des relations superficielles, clac des lampadaires bordant la route avant l'abattoir, clac d'un style qui fait ressentir la domination industrielle à chaque ligne étouffée, clac d'une jeunesse rendue violente par un père, clac d'une vie d'adulte rendue violente par la production, par ceux d'en-haut, par le rouge bullant au sol, par le goût âcre du savon, des barrières qui s'effondrent, des rêves de carcasses, des corps meurtris, rongés, fatigués, grattés par un travail où l'anonymat du manutentionnaire le transforme, l’abîme. Jusqu'à devenir une bête.

...Quand un disque vous rappelle tant un roman que vous avez lu et adoré, qu’il en devient rapidement une bande-son accidentelle, pourquoi se priver de parler de cette autre œuvre, comme décrire une personne par son reflet dans le miroir ? Si vous voulez un schéma de ce que m’a fait ressentir Poigne lors de son écoute, lisez ce livre. Cela sera plus éclairant que les mots que je pourrais empiler ici.

Au-delà de cela, il convient de féliciter Fange d’avoir profité de cette période de confinement pour sauter le pas de l’industriel strict – presque, quelques riffs typiques s’invitant ici ou là – que l’on sentait vouloir envahir l’espace lors de Pudeur. La durée de cet EP est certes timide (quinze minutes, soit une mise en bouche qui ouvre des portes sans s’installer dans les pièces auxquelles elles mènent), ce qu’elle contient ne l’est heureusement pas. Machines omniprésentes, stridences noise, voix vacuum et rythmes de hachoir : la bande biberonnée à Sutcliffe Jügend, The Body et Swans, n’a pas fait les choses à moitié sur ces quatre titres montrant un appétit loin de tout arrivisme.

Il n’y a plus qu’à souhaiter que cet EP ne soit pas qu’un moyen d’évacuer une envie passagère, tant ce virage va bien à la formation, jusqu’à des textes de Mallarmé mal armé pour la vie à la poésie fleurant bon les névroses de garçon boucher. Par contre, il est tout à fait légitime d’espérer voir Fange aller encore plus loin dans ses désirs ternes, car lorsqu’il ose y faire entrer un peu de couleur délavée (fantastique « Géhenne », frissonnante comme après une nuit blanche avec ces claviers élevés), un ailleurs paraît possible et il donne envie de le prendre à pleine main ! On passera donc sur les quelques facilités rythmiques présentes sur « Flamme Mourante » et « D’Un Désarroi L’Autre », attendant une suite qui ne saurait arriver trop vite. Vivement le prochain confinement !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
30/07/2020 21:00
note: 3.5/5
Pas que je sache !
Anken citer
Anken
30/07/2020 17:33
Wow, je ne connaissais que de nom, l'EP est court mais c'est lourd et efficace! Hâte de découvrir leur discographie.
Une sortie CD est prévue?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fange
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (2)  2.25/5
Webzines : (1)  3.75/5

plus d'infos sur
Fange
Fange
Industrial Death Metal / Sludge - 2013 - France
  

nouveaute
A paraître le 14 Août 2020

tracklist
01.   Les Jours Azurs  (03:43)
02.   Flamme Mourante  (02:58)
03.   D'Un Désarroi L'Autre  (03:34)
04.   Géhenne  (05:08)

Durée : 15 minutes 24 secondes

line up
voir aussi
Fange
Fange
Poisse (EP)

2014 - Lost Pilgrims / Basement Apes Industries / Zugzwang / Ulterior Records / Cold Dark Matter
  
Fange
Fange
Pudeur

2020 - Throatruiner Records
  
Fange
Fange
Pourrissoir

2017 - Throatruiner Records / Lost Pilgrims
  
Fange
Fange
Punir

2019 - Throatruiner Records
  
Fange
Fange
Purge

2016 - Throatruiner Records / Lost Pilgrims
  

Essayez aussi
The Body
The Body
Master, We Perish (EP)

2013 - At A Loss Recordings
  
The Body
The Body
O God who avenges, shine forth. Rise up, Judge of the Earth; pay back to the ...

2018 - Autoproduction
  
Yerûšelem
Yerûšelem
The Sublime

2019 - Debemur Morti Productions
  
Godflesh
Godflesh
Post Self

2017 - Avalanche Recordings
  

Engage
Demo 2005 (Démo)
Lire la chronique
Disavowed
Revocation Of The Fallen
Lire la chronique
Transilvania
Night of Nights
Lire la chronique
Wolfkrieg
When the Cold Comes
Lire la chronique
Korn
The Nothing
Lire la chronique
Prison of Mirrors
De Ritualibus et Sacrificii...
Lire la chronique
Spirit Possession
Spirit Possession
Lire la chronique
Valgrind
Condemnation
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Inclination
Midwest Straight Edge (EP)
Lire la chronique
Carthage
Punic Wars!
Lire la chronique
K.F.R.
Nihilist
Lire la chronique
Fistula
The Process of Opting Out
Lire la chronique
Shed The Skin
The Forbidden Arts
Lire la chronique
Pearl Jam
Pearl Jam
Lire la chronique
Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique