chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
194 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ascendency - Birth Of An Eternal Empire

Chronique

Ascendency Birth Of An Eternal Empire (EP)
Trio danois a priori relativement récent, Ascendency est en fait la réunion de quelques têtes bien connues du côté de Copenhague puisque l’on retrouve en effet Simon Daniel Larsen (Phrenelith, Lesion...) au chant, à la basse et à la guitare, Mathias Friborg (Hyperdontia, Had, Sulphurous, Taphos) à la seconde guitare et Ugur Yildirim (Septage, Taphos) à la batterie. Après une première démo deux titres parue en 2019 sur Bandcamp uniquement (Ascending Primacy), le groupe a accouché il y a maintenant un peu plus d’un an d’un EP baptisé Birth Of An Eternal Empire. Paru tout d’abord en cassette sur Night Shroud Records, celui-ci s’est vu finalement presser en CD et vinyle quelques mois plus tard grâce au concours du label allemand Iron Bonehead Productions.

Composé de quatre titres pour une durée totale d’environ vingt-cinq minutes, Birth Of An Eternal Empire est en fait la réunion des deux titres présents sur Ascending Primacy ("Altered Beast" et "Culling The Weak") et de deux morceaux enregistrés a priori à la même période mais restés néanmoins inédits jusqu’ici ("Tread The Path To Supreme Venerat" et "A Birth In Fire"). L’artwork d’une sobriété impeccable est l’oeuvre de l’artiste russe Artem Grigoryev (aka Black Typography) dont le travail, à en juger en tout cas par ses publications Instagram, doit vraisemblablement beaucoup à Gustave Doré. Bref, entre ce line-up ultra alléchant et cette illustration particulièrement engageante, il n’y avait aucune raison de passer cette sortie sous silence (même si pour le coup je ne suis pas en avance...).

Souhaitant naturellement explorer d’autres horizons après avoir fait le tour de la question Death Metal à travers leurs différents projets, les trois garçons ont choisi d’orienter la musique d’Ascendency vers un Black / Death relativement virulent mais néanmoins empreint d’une certaine élégance. En effet, si les Danois n’entendent pas spécialement lever le pied ni calmer leurs ardeurs, il y a chez le trio une certaine noblesse, sombre et menaçante, notamment dans ces mélodies sinistres en clair-obscur et dans ces quelques séquences et autres arrangements plus en retenue qu’il va dévoiler tout au long de ces vingt-cinq minutes comme par exemple à 0:15 et 3:10 sur "Altered Beast", à 2:08, 2:48 et 4:19 sur "Culling The Weak", à 1:13, 2:33 et 3:30 sur "Tread The Path To Supreme Venerat" ou à 4:14 "A Birth In Fire"... Un parti pris particulièrement intéressant puisque cela va permettre d’amener du relief et surtout de la profondeur et du caractère à des compositions n’ayant pas pour vocation de changer la donne et encore moins de révolutionner quoi que ce soit.

Mais si ces atmosphères aristocratiques un brin décadentes constituent bien évidemment l’une des spécificité du Black / Death d’Ascendency et l’un des points les plus remarquables de Birth Of An Eternal Empire, celles-ci ne sont pour autant pas l’unique attrait de ce premier EP qui derrière cette élégance n’en oublie pas pour autant de faire preuve d’une certaine sauvagerie. Certes, les Danois ne sont pas parmi les groupes les plus intenses aujourd’hui en activité dans le milieu mais on va tout de même retrouver un petit peu de cette énergie propre à ces groupes dont sont issus les trois membres. On pense notamment beaucoup à Taphos sur ces quelques accélérations qui ponctuent cette petite demi heure. C’est le cas notamment sur "Altered Beast" à 0:30 et 3:24, "Culling The Weak" mené le plus clair du temps le couteau entre les dents et "A Birth In Fire" à 0:22, 1:05 ou 4:28 où l’on va retrouver cette batterie hystérique et pour le moins volontaire ainsi que ces riffs sombres et incandescents qui ont fait la renommée de Taphos dans les milieux autorisés.

Birth Of An Eternal Empire, s’il ne constitue à ce jour qu’une simple mise en bouche (on espère évidemment une suite un petit peu plus conséquente dans un futur proche), n’en reste pas moins un excellent EP. Les trois membres d’Ascendency ont su s’affranchir des leurs groupes respectifs (malgré quelques réminiscences évidentes comme on a pu le voir) pour tendre vers un Black / Death qui sans être d’une grande originalité possède tout de même quelques spécifiés permettant au groupe de tirer son épingle du jeu et de se faire remarquer. Quoi qu’il en soit, ces quatre morceaux s’avèrent particulièrement convaincants dans leur genre et ne devraient pas manquer d’attiser la curiosité de tous les amateurs de cette scène danoise qui depuis maintenant quelques années est devenu l’un des épicentres incontournable en matière de musiques extrêmes et de Death Metal en particulier.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

X-Death citer
X-Death
26/07/2021 20:51
note: 4/5
Très très bon cet EP !! Il a beaucoup tourné, j'espère une confirmation rapide !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ascendency
Black / Death Metal
2020 - Iron Bonehead Productions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (2)  4/5
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Ascendency
Ascendency
Black / Death Metal - Danemark
  

tracklist
01.   Altered Beast  (05:27)
02.   Culling The Weak  (07:07)
03.   Tread The Path To Supreme Veneration  (05:03)
04.   A Birth In Fire  (08:00)

Durée : 25:37

line up
parution
17 Juillet 2020

Essayez aussi
Zyklon
Zyklon
Disintegrate

2006 - Candlelight Records
  
Nexion
Nexion
Seven Oracles

2020 - Avantgarde Music
  
Blood Of The Wolf
Blood Of The Wolf
I: The Law Of Retaliation

2015 - Autoproduction
  
Blasphemophagher
Blasphemophagher
Nuclear Empire Of Apocalypse

2008 - Nuclear War Now! Productions
  
Emptiness
Emptiness
Nothing But The Whole

2014 - Dark Descent Records
  

Melvins
Bullhead
Lire la chronique
Lingua Ignota
Sinner Get Ready
Lire la chronique
Hatemonger
The Vile Maxim (EP)
Lire la chronique
Superbloom
Pollen
Lire la chronique
Fates Warning
A Pleasant Shade Of Grey
Lire la chronique
Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique