chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
142 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fistula - The Process of Opting Out

Chronique

Fistula The Process of Opting Out
C’est chose entendue : Fistula aime Grief. Mais, malgré cela, je n’aimais pas trop Fistula ces derniers temps, trouvant son hyperactivité extrêmement plate en 2016 avec le double-échec Longing for Infection et The Shape of Doom to Cumm))).

Alors, quand j’ai appris que la bande revenait quatre ans plus tard par la petite porte (via le récent label Behind the Mountain, moins réputé que l’habituel Patac Records mais responsable de quelques rééditions importantes pour Buzzoven ou encore Soilent Green) avec trente minutes de musique, la tentation fut grande de simplement changer de trottoir, dégoûté par ces clodos autrefois brillants et désormais repoussants. Que peut apporter un énième album de Fistula, à l’heure où des groupes plus récents (comme Resent et Slave Hands, pour ne citer qu’eux) ou d’anciennes gloires revenues aux affaires (Come To Grief) honorent avec plus de talent ce sludge aussi traditionnel que confidentiel ?

Réponse : rien, à part une envie de défoncer purement et simplement en offrant ce que le style peut avoir de plus punk et bêtement jouissif ! Clairement, je n’attendais pas de The Process of Opting Out une aussi belle preuve que Fistula était encore capable de tout détruire sur son passage, la négativité au cœur, les doigts brûlants à chaque riff. Renouant avec le sludge joué à fond de cale de Northern Agression ou encore Vermin Prolificus, les Ricains alternent entre moments de lourdeur intenses et compacts (« Evilspeak » ; « Gods Of Rock ») et coups de grisou dans les égouts, cherchant la moindre occasion d’envoyer tout valser. Un vrai délice de salopard, où le jeu de pousse-pousse prend des allures de death metal en pleine remontée d’acides par instants, cf. les convulsions parcourant l’album.

Revenant à ce qu’il savait faire de mieux ces dernières années, à savoir offrir un sludge aussi inutile que satisfaisant – hé, le génial Idiopathic est bien loin... –, Fistula redonne un peu confiance en lui, particulièrement lors de ce tube d’écroulé qu’est « Finkbinder », titre tellement fiévreux et destructeur qu’il fait passer dans l’ombre les autres compositions de l’ensemble. Pourtant, malgré cette joie de retrouver les Ricains au top de leur forme, on ne peut que constater que l’on a déjà cet album en plusieurs exemplaires. Régressif, avilissant, jubilatoire par flashs, The Process of Opting Out n’en reste pas moins un album que seuls les amateurs de la formation, en état de manque après des derniers essais foirés, iront chercher la bave aux lèvres. Surtout que l’on sent quelques signes de fatigue en fin de parcours, ces vieux de la vieille tenant mal la longueur lors des plus passe-partout « Whore Cancer » et « Malignatorium ». Mais qu’on ne s’y trompe pas : ce retour, aussi peu attirant soit-il, est bien une agréable petite surprise !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fistula
Sludge / Punk / Metal
2020 - Behind The Mountain
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Fistula
Fistula
Sludge / Punk / Metal - 1998 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Costa Doing Business  (02:58)
02.   Ratpiss  (02:14)
03.   Cerebral Conflikt  (02:16)
04.   Finkbinder  (01:57)
05.   Evilspeak  (03:51)
06.   Morbid Incel  (02:12)
07.   Gods Of Rock  (02:18)
08.   Whore Cancer  (04:59)
09.   Suicide Priest  (02:19)
10.   Malignatorium  (04:31)

Durée : 29 minutes 35 secondes

line up
parution
9 Mai 2020

voir aussi
Fistula
Fistula
Goat (EP)

2010 - Crucial Blast
  
Fistula
Fistula
We, the Beast (EP)

2009 - Choking Hazard Records
  
Fistula
Fistula
Idiopathic

2003 - Shifty Records
  
Fistula
Fistula
The Shape of Doom to Cumm)))

2016 - Patac Records / Totem Cat Records
  
Fistula
Fistula
Longing for Infection

2016 - Autoproduction
  

Essayez plutôt
Dystopia
Dystopia
The Aftermath (Compil.)

1999 - Life Is Abuse Records
  
Dystopia
Dystopia
Human = Garbage (Compil.)

1994 - Life Is Abuse Records
  
Iron Monkey
Iron Monkey
9-13

2017 - Relapse Records
  

Evulse
Call Of The Void (Démo)
Lire la chronique
Gaerea
Limbo
Lire la chronique
Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique