chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
140 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Disavowed - Revocation Of The Fallen

Chronique

Disavowed Revocation Of The Fallen
Fêtant actuellement ces vingt ans d'existence DISAVOWED reste pourtant encore aujourd'hui largement méconnu et rarement cité quand on parle des formations Death Metal originaires des Pays-Bas, où la concurrence et la qualité restent constantes avec le temps. Il faut dire que le quintet n'a jamais été particulièrement productif et s'est même fait hyper discret depuis la sortie du sympathique « Stagnated Existence » il y'a treize années de cela, soit une éternité. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts, et chacun des membres a mené sa vie de son côté tout en ne semblant nullement pressé de remettre en route son groupe principal, et tout ça sans compter les différents batteurs qui se sont succédés lors des rares prestations scéniques des Bataves. Du coup quand l'annonce de ce troisième album en deux décennies est arrivée beaucoup de sentiments se sont mélangés, car on pouvait légitimement se demander si après aussi longtemps le quintet allait arriver à intéresser autant qu'auparavant, et s'il possédait toujours cette "grinta" propres aux combos du genre et qui les différenciaient de la masse des suiveurs inintéressants et sans personnalité. Et bien qu'il y parvienne encore sur certains passages il faut cependant reconnaître une vraie déception à l'écoute de cet opus, qui bien que n’étant nullement un ratage se montre beaucoup trop générique et passe-partout pour captiver sur la longueur, malgré une durée globale très faible et qui vu le délai d'attente peut presque être interprété comme du foutage de gueule.

En effet d’entrée on va s’apercevoir que bien que dépassant à peine la demi-heure ce qui est proposé ne va être en rien mémorable, preuve en est directement avec « The Process Of Comprehension » particulièrement classique sur le fond comme la forme (via une alternance régulière entre blasts et passages plus lents), mais où tout sonne très scolaire et sans âme. Car bien qu’étant parfaitement exécuté et composé tout cela manque de folie et finit immanquablement par se ressembler au fur et à mesure de l’avancée de cette galette, qui donne la sensation d’écouter relativement la même chose en continu. Si ce titre d’ouverture se montrait agréable à défaut d’être marquant, la suite va être du même tonneau vu que c’est majoritairement écrit de la même façon, comme « The Enlightened One » qui enchaîne derrière et s’oublie tout aussi vite, à l’instar de « Revocation Of The Fallen » qui bien que plus sobre se montre tout aussi redondant. Si le nouveau venu derrière son kit (qui jusqu’à peu officiait dans PESTILENCE) se montre impeccable et précis il a tendance à user et abuser des mêmes patterns, et faire prendre trop de place aux passages ultra-rapides (même quand l’équilibre est là). En effet curieusement c’est quand il lève le pied et que le son des Néerlandais s’alourdit que la musique y gagne en puissance et en intérêt, preuve en est le bon « Deformed Construct » et son acolyte « Therapeutic Dissonance ». Ceux-ci montrent une facette plus sombre et rampante où la lourdeur prend le pas sur la vitesse pure (aidés par des riffs qui osent enfin se démarquer), ce qui permet de densifier des compos différentes et intéressantes, à défaut néanmoins de sauter au plafond, mais qui confirment que les gars ont encore des choses à dire et qu’ils savent faire des plages intéressantes.

Ce sera hélas un des rares baroud d’honneur de cette réalisation tant sa deuxième moitié, bien que se faisant plus expéditive en termes de temps va donner la sensation que ses créateurs jouent dans le vide, sans passion ni folie, se contentant juste de réciter leurs gammes. On peut facilement dire cela de « Defractured In Contemplation » qui bien que misant sur grand-écart montre une linéarité trop rapide, tout comme l’expéditif et répétitif « The Inevitable Outcome » où l’on ne retient rien ou presque. Pourtant avec « Facing The Singularity » qui clôt les hostilités en deux minutes trente secondes chrono on retrouve un entrain et une certaine radicalité qui font plaisir à entendre, même si on regrette que ces bons points ne soient pas arrivés plus tôt et de façon plus fréquente. Du coup il fait peu de doutes que ce come-back passera quasiment inaperçu tant les gars semblent définitivement condamnés à errer dans la deuxième division du style, où ils sont finalement à leur place. Rien de mauvais mais rien de génial non plus, bref tout à fait le genre de première partie agréable à entendre en concert mais dont on aura oublié la prestation dès qu’elle aura quitté la scène, à l’instar de ce disque qui fait le métier avec application mais dont une fois arrivé au bout prendra la poussière sans doute pour longtemps, et ne ressortira de sa boîte qu’en de très rares occasions, tant il y’a plus accrocheur et mémorable.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
15/08/2020 13:32
On dirait qu'ils ont fait leur retour par la petite porte ouais... Le truc qui m'a le plus fait tiquer c'est les paroles qui doivent tenir sur un ticket de métro tant Robbe avec le titre répéter ad nauseam...

Je vais probablement l'acheter de toute façon et le mettre dans les déceptions tout comme le Odious Mortem, et le Beneath The Massacre...
TarGhost citer
TarGhost
14/08/2020 16:59
note: 6/10
Complètement d'accord avec toi Jean-Clint : décevant...
Keyser citer
Keyser
14/08/2020 16:24
note: 6/10
Un retour pas tout pourri mais décevant. Trop moderne dans le son et pas du tout mémorable.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Disavowed
Brutal Death Technique
2020 - Brutal Mind
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (3)  6.17/10
Webzines : (2)  7/10

plus d'infos sur
Disavowed
Disavowed
Brutal Death Technique - 2000 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   The Process Of Comprehension
02.   The Enlightened One
03.   Revocation Of The Fallen
04.   Imposed Afterlife
05.   Deformed Construct
06.   Therapeutic Dissonance
07.   Defractured In Contemplation
08.   Egocentric Entity
09.   The Inevitable Outcome
10.   Facing The Singularity

Durée : 34 minutes

line up
parution
31 Juillet 2020

voir aussi
Disavowed
Disavowed
Stagnated Existence

2007 - Neurotic Records
  

Essayez plutôt
Inimicality
Inimicality
Adaptation Of Neurovisceral Disturbance (Démo)

2010 - Autoproduction
  
Unfathomable Ruination
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound

2019 - Willowtip Records
  
Cryptopsy
Cryptopsy
None So Live (Live)

2003 - Century Media Records
  
Augury
Augury
Fragmentary Evidence

2009 - Nuclear Blast Records
  
Orthodox
Orthodox
Forever Not Yet

2011 - Darzamadicus Records
  

Evulse
Call Of The Void (Démo)
Lire la chronique
Gaerea
Limbo
Lire la chronique
Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique