chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lymphatic Phlegm - Show​-​off Cadavers – The Anatomy of Self Display

Chronique

Lymphatic Phlegm Show​-​off Cadavers – The Anatomy of Self Display
Il faut le dire, on voit prononcé "criminally underrated" un peu trop souvent, et un peu trop à la légère. Le morceau qui passe sur la table de dissection aujourd'hui va venir redonner du sens, de la chair à cette expression.

Parce que si je vous dis "Goregrind", je suis prêt à parier que ce n'est pas "Brésil" qui vous viendra directement en tête. Pourtant, le pays dissimule en ses entrailles l'un des plus fiers et historiques représentants du style, qui, depuis sa conception en 1997, poursuit son petit bonhomme de chemin, sans se soucier ni de la renommée, ni du succès. 19 (!!) split albums avec des formations plus ou moins qualitatives (surtout moins, en fait), quelques démos... Et seulement deux full-length, "Pathogenesis Infest Phlegmsepsia" en 2002... Et "Show​-​off Cadavers – The Anatomy of Self Display" cinq ans plus tard. Injustement boudé au profit de plus grosses sorties, pondues par les ténors du genre - les Last Days of Humanity, Regurgitate et autres germes de pourriture. Pourtant, ce deuxième opus n'a vraiment pas à rougir face aux patrons, bien au contraire. Remportant, à défaut d'une place aux côtés des plus grands dans l'histoire du genre, un succès d'estime bien mérité.

Car le duo Rodrigo Alcantara / André Luiz frappe très fort, en donnant naissance à rien de moins que l'un des meilleurs albums d'un genre tout entier. Je te vois venir, s(c)eptique que tu es, laisse moi donc te couper l'herbe sous le pied : Oui, la boîte à rythmes utilisée par nos deux compères est infâme. Oui, malgré le son impeccable de cette guitare aux teintes cadavériques, la faute à un master signé Scott Hull (excusez du peu), l'ensemble semble être un peu fait de bric et de broc... Et c'est bien ce qui fait tout le charme de cet opus : d'arriver à installer une ambiance de morgue alors qu'il tient à peine debout. "Show​-​off Cadavers – The Anatomy of Self Display", c'est un peu Herbert West qui est enfin arrivé à doser correctement son sérum : Lymphatic Phlegm ouvre tous les tiroirs et fait danser la gigue aux cadavres. Ces riffs ondulants, d'une précision chirurgicale, sublimés par une distorsion assez troublante (bien loin de la HM-2 poussée à bloc), en seraient presque élégants - et surtout, originaux. Lymphatic Phlegm figure plus le précis d'anatomie que la barquette d'abats du rayon boucherie, et c'est bien ça qui le rend unique.

La plupart des grands albums du genre se contentent du strict minimum, et c'est aussi pour ça qu'on les aime. D'aucuns se contentent de groover pépère, sans grande intelligence, d'autres préfèrent tartiner leurs titres de blast-beats et de gargouillements d'évier bouché. Lymphatic Phlegm s'est mis lui-même en marge de la scène, car il n'a pas peur d'être ambitieux - une qualité, mais une sacrée source de frustration. Son manque de moyens, notamment sur la rythmique, et la légère faiblesse de sa production l'empêchent de tutoyer les sommets. Un petit gâchis, en somme, surtout lorsque l'on écoute ces soli de gratte, cette obscurité dans les cordes, l'absence complète de réconfort dans cette production rêche, c'est le carrelage froid que l'on prend en pleine face, l'assaut des scalpels que l'on subit. "Show​-​off Cadavers – The Anatomy of Self Display ", c'est une demie-heure éprouvante, composée uniquement de morceaux de choix, putrides et pourtant si savoureux, un vrai bonbon pour ceux qui recherchent (désespérément) de l'ambiance dans leur Goregrind.

Presque progressif, diablement bien composé et interprété, "Show​-​off Cadavers – The Anatomy of Self Display" fait partie de ces petites pépites obscures qui redorent le blason d'un genre tout entier, injustement résumé à une vaste blague par quelques pisse-froid. Lymphatic Phlegm, un tour de montagne russe en soins ambulatoires, entre vapeurs de désinfectant et odeurs de sang, plus ou moins frais. À découvrir d'urgence, pour ceux qui seraient passés à côté... Et une bonne occasion de le refaire tourner, pour ceux qui savent déjà.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

DARKFACHOR citer
DARKFACHOR
14/10/2020 09:39
note: 10/10
Je ne connaissais que le split avec Sublime Cadaveric Décomposition, à l'époque où t'avais juste l'impression d'écouter un chiotte se déboucher pendant 20minutes... Passé totalement à côté de cet album du coup, effectivement une excellente surprise ! On sent une nette "progression" (si je puis dire !) dans le son, mais ce qui me frappe le plus ici c'est ce côté glauque et malaisant...
J'ai bien fait de m'y mettre !
Sim citer
Sim
12/10/2020 21:37
Groupe et album incroyables. Rarement écouté un truc aussi dérangeant

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lymphatic Phlegm
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  10/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Lymphatic Phlegm
Lymphatic Phlegm
Goregrind - 1996 - Brésil
  

tracklist
01.   Detailed Bypass Surgical Procedure (Whole Vena-Cava Anastomosis)  (01:39)
02.   Creutzfeldt - Jakob Disease vs. Cadaveric Dura-Mater Grafts  (01:21)
03.   Y  (02:13)
04.   Forensic Evidences: Detailed Entomological Calculations (Rear Maggots to Adulthood to Identify Species) A P.M.I. Preview by Cadaveric Fauna Analysis  (02:58)
05.   Miscarriage Conceptions in Obstetricia  (01:11)
06.   Gynaeccological Sickness (Pathologist cover)  (01:20)
07.   An Undergo Post-Mortem Exam (Brought into the Autopsy Suite)  (00:32)
08.   Phagocyte Dysfunctions by the Increasing of Bacterial Infections Incidence  (01:45)
09.   Compulsive Concupiscentia of Pathologist  (02:26)
10.   Pneumo-Diffusion Dysfunctions for Anatomo-pathological Abnormalities of the Diffusing Membranes  (01:14)
11.   ...with the Rib Cage and All Major Organs Removed the Cadaver Was... (Stitched Up by a Mortuary Personnel)  (03:37)
12.   Malignant Obstruction of the Bilious Efflux in the Chronic Cholecystitis  (01:32)
13.   (TIPS) Trans-Jugular Intra-Hepatic Porta-Systemic Shunts  (02:07)
14.   Impressive "Hands-On": The Senior Pathologist's Autopsy Technique  (02:44)
15.   Profuse Hemorrhage from the Bottom Esophagus Sub-Mucous Varicosity  (01:35)
16.   Insalubrious Formation of the Collateral Blood Vases in the Whole Gastro-Enterological Tract  (03:06)

Durée : 31:20

parution
8 Novembre 2007

Sedimentum / Phobophilic
Horrific Manifestations (Sp...
Lire la chronique
Gorguts
Obscura
Lire la chronique
Dead Can Dance
Within The Realm Of A Dying...
Lire la chronique
Dwarrowdelf
Evenstar
Lire la chronique
Aborted Fetus
Pyramids Of Damnation
Lire la chronique
Rotting Christ
Non Serviam
Lire la chronique
Savagery
Off The Ruins... (EP)
Lire la chronique
Pig Destroyer
The Octagonal Stairway (EP)
Lire la chronique
Orchid
Dance Tonight! Revolution T...
Lire la chronique
Abyssal Ascendant
Chronicles Of The Doomed Wo...
Lire la chronique
Crucifix
Visions Of Nihilism (Compil.)
Lire la chronique
To Conceal The Horns
Purist
Lire la chronique
Death Invoker
Necromancy, Damnation, Reve...
Lire la chronique
Seep
Souvenirs Of A Necrosadist ...
Lire la chronique
Precaria
Nigraluminiscencia (Compil.)
Lire la chronique
Six Feet Under
Nightmares Of The Decomposed
Lire la chronique
Drastus
Serpent’s Chalice – Materia...
Lire la chronique
Narrow Head
12th House Rock
Lire la chronique
Necrophobic
Dawn Of The Damned
Lire la chronique
Mortality Rate
You Were the Gasoline (EP)
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Show​-​off Cadavers – The A...
Lire la chronique
Crépuscule d'Hiver
Par-Delà Noires Glaces Et B...
Lire la chronique
BLACK METAL 1997 : TOP10 et PATOP 3
Lire le podcast
Ordinance
In Purge There Is No Remission
Lire la chronique
Dorminn
Dorminn (EP)
Lire la chronique
Lie In Ruins
Demise (EP)
Lire la chronique
Emyn Muil
Afar Angathfark
Lire la chronique
Hexecutor
Beyond Any Human Conception...
Lire la chronique
In the Mist
Au son des crânes qui se br...
Lire la chronique
Candiria
Process Of Self.Development
Lire la chronique