chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

To Conceal The Horns - Purist

Chronique

To Conceal The Horns Purist
Combien de secondes peuvent être parfaites sur un album ? Ou alors même sur un seul morceau ? Pas tant que ça, parce que la perfection est impossible de bout en bout. Il suffit alors de la toucher uniquement par moments pour déjà créer un album culte. Eh bien TO CONCEAL THE HORNS n’est pas parfait sur toute la ligne, ni même excellent de bout en bout, mais il réalise déjà l’exploit de l’être sur toute une piste ! Oui, cet album contient un morceau parfait. Parfait aux oreilles de Sakrifiss, on est bien entendu dans du subjectif, mais aïe aïe aïe, que ce titreme touche en plein cœur ! Et même après plusieurs écoutes, il me fait le même effet ! Performance ! Ce titre, c’est « Musta Usva », qui signifie « brume noire » en finnois. Oui, c’est un groupe finlandais, même si à part la langue utilisée sur ce titre peu d’informations le laissent deviner. Les paroles des autres morceaux sont en anglais, et le style pratiqué est un black metal destructeur très parfumé de claviers. Des claviers utilisés pour orienter les compositions vers un black atmosphérique légèrement tourné vers le symphonique.

Et cette formule atteint donc un niveau incroyable sur « Musta Usva ». Le titre commence au galop, avec une déferlante d’agressivité et un long cri growlé. Après quelques secondes infernales il laisse place à des trémolos efficaces sur ce qui nous semble au début être la partie centrale du titre. On est déjà à ce moment-là touché par la mélodie, mais voilà que la composition évolue encore et que tout à coup c’est une plongée dans la mélancolie ultime qui nous surprend ! C’est comme si tu avais mis les pieds dans le bain et qu’alors que tu te dis « ça fait du bien de tremper ses pieds » tu es happé par un orgasme du corps tout entier ! Les vocaux en retrait apportent là un côté fantômatique très frissonnant...

Et là où le one mans band tenu par Agitathur Vexd d’ODIOSIOR devient génial, c’est en enchainant cette piste par un court instrumental acoustique. Il lui ajoute ainsi encore de la consistance ! Il nous laisse le temps de reprendre nos esprits, comme pour nous confirmer qu’il vient de se passer quelque chose qui réclame un petit temps mort. Et l’autre qualité de ce morceau, c’est de nous éveiller sur les qualités des autres ! En les réécoutant on y trouve plus de détails, on se rend compte d’éléments qui avaient pu nous échapper. Et l’album se dévoile alors peu à peu, devenant vite addictif. L’agressivité continue est fréquemment contrebalancée par des éléments plus doux qui se greffent dessus, et viennent donner de la consistance. Les choeurs donnent aussi l’impression d’élever le tout plus haut encore, pourtant utilisés eux aussi en retrait... Les 43 minutes passent alors à une vitesse folle et surprennent par leur efficacité.

TO CONCEAL THE HORNS et son label de confiance Purity Through Fire sortent là un premier album très maîtrisé, vértitablement imparable. Excellent !!!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
To Conceal The Horns
Black Metal Atmosphérique
2020 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
To Conceal The Horns
To Conceal The Horns
Black Metal Atmosphérique - 2018 - Finlande
  

tracklist
01.   Ataraxy - Intro
02.   Realm of Averiandur
03.   Wanderer in Time
04.   The Rite of Purification
05.   Musta Usva
06.   Vapaus - Interlude
07.   Death Horizon

Durée : 43:21

line up
parution
1 Mars 2020

Essayez aussi
Lunar Aurora
Lunar Aurora
Hoagascht

2012 - Cold Dimensions
  
Fluisteraars
Fluisteraars
Luwte

2015 - Eisenwald Tonschmiede
  
Earth and Pillars
Earth and Pillars
Earth I

2014 - Avantgarde Music
  
Mare Cognitum
Mare Cognitum
Luminiferous Aether

2016 - I, Voidhanger Records
  
Summoning
Summoning
With Doom We Come

2018 - Napalm Records
  

Sedimentum / Phobophilic
Horrific Manifestations (Sp...
Lire la chronique
Gorguts
Obscura
Lire la chronique
Dead Can Dance
Within The Realm Of A Dying...
Lire la chronique
Dwarrowdelf
Evenstar
Lire la chronique
Aborted Fetus
Pyramids Of Damnation
Lire la chronique
Rotting Christ
Non Serviam
Lire la chronique
Savagery
Off The Ruins... (EP)
Lire la chronique
Pig Destroyer
The Octagonal Stairway (EP)
Lire la chronique
Orchid
Dance Tonight! Revolution T...
Lire la chronique
Abyssal Ascendant
Chronicles Of The Doomed Wo...
Lire la chronique
Crucifix
Visions Of Nihilism (Compil.)
Lire la chronique
To Conceal The Horns
Purist
Lire la chronique
Death Invoker
Necromancy, Damnation, Reve...
Lire la chronique
Seep
Souvenirs Of A Necrosadist ...
Lire la chronique
Precaria
Nigraluminiscencia (Compil.)
Lire la chronique
Six Feet Under
Nightmares Of The Decomposed
Lire la chronique
Drastus
Serpent’s Chalice – Materia...
Lire la chronique
Narrow Head
12th House Rock
Lire la chronique
Necrophobic
Dawn Of The Damned
Lire la chronique
Mortality Rate
You Were the Gasoline (EP)
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Show​-​off Cadavers – The A...
Lire la chronique
Crépuscule d'Hiver
Par-Delà Noires Glaces Et B...
Lire la chronique
BLACK METAL 1997 : TOP10 et PATOP 3
Lire le podcast
Ordinance
In Purge There Is No Remission
Lire la chronique
Dorminn
Dorminn (EP)
Lire la chronique
Lie In Ruins
Demise (EP)
Lire la chronique
Emyn Muil
Afar Angathfark
Lire la chronique
Hexecutor
Beyond Any Human Conception...
Lire la chronique
In the Mist
Au son des crânes qui se br...
Lire la chronique
Candiria
Process Of Self.Development
Lire la chronique