chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
191 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Moldé Volhal - Into The Cave Of Ordeals...

Chronique

Moldé Volhal Into The Cave Of Ordeals... (EP)
Certains artworks sont parfois extrêmement trompeurs. Prenez par exemple cette photo sur votre droite qui sert à illustrer le premier EP du one-man band norvégien Moldé Volhal. À première vue, il semble tout à fait légitime d’imaginer que ce gars qui dans son espèce de grotte tape la pose le manche dressé (celui de sa guitare hein, dès fois que cela ne soit pas clair) soit du genre à vénérer des gars comme Joe Satriani, Yngwie Malmsteen, Steve Vai et tous ces virtuoses du manche. Sauf que vous et moi faisons ici complètement fausse route puisque ce Norvégien qui se présente à nous sous le nom de Dag préfère la jouer Black Metal.

Intitulé à juste titre Into The Cave Of Ordeals..., ce premier EP paru en juillet dernier n’a vraisemblablement pas encore réussi à taper dans l’oeil d’un quelconque label. C’est donc en autoproduction et via Bandcamp uniquement que le Norvégien a sorti ces quelques titres. Même si cette situation est aujourd’hui partagée par tout un tas d’autres artistes tout aussi talentueux, cela à quand même de quoi surprendre surtout face à une sortie de cette trempe…

Car passé la surprise de cette photo effectivement trompeuse, Moldé Volhal continue de nous surprendre. Alors si on repassera pour ce qui est de l’originalité, on se réjouira cependant bien volontiers d’entendre dès les premières notes d’"Into The Cave Of Ordeals..." que le Norvégien marche ici sans gêne et sans honte dans les pas d’un certain Forteresse. Et oui, Dag à beau avoir dans son pays tout un tas de formations ayant largement contribué à l’essor et à la renommée du Black Metal, c’est pourtant au Canada que le Norvégien est allé chercher l’essentiel de son inspiration (même si un titre comme "Moldé Volhal" ne laisse planer que peu de doutes quant à ses origines).
À la manière de ces fiers patriotes, celui-ci entame les hostilités sans perdre de temps, menant ainsi cette première attaque comme il mènera les quatre suivantes, pied au plancher et fleur au fusil. Un rythme soutenu marqué par une batterie haletante et volontaire (très probablement une boîte à rythmes vue le son un brin synthétique qu’elle dégage) qui enchaine sans jamais faiblir les salves de blasts, tapis de double et autres tchouka-tchouka particulièrement rapides. Naturellement, on trouve également pas mal de moments moins tendus durant lesquels Dag, souvent à grand renfort de clavier, va venir tout simplement calmer le jeu histoire de ne pas toujours être dans le même registre et ainsi éviter un certain sentiment de lassitude qui pourrait inéluctablement finir par pointer le bout de son museau... Aussi, outre le titre "In The Land Where Frozen Rivers Meet..." qui fait ici figure d’interlude instrumental, on peut également évoquer les séquences suivantes : "Into The Cave Of Ordeals..." à 2:19, "Beyond The Red Horizons Of A Thousand Battles" à 1:59 et 4:13, "Through Everlasting Halls (Triumphant Return To The Keep Of Moldé Volhal)" à 2:21 ou "Moldé Volhal" à 2:37.

Intense et varié, ce premier EP avance également un autre argument de poids pour finir de nous convaincre. Comme Forteresse et Serment plus récemment, Moldé Volhal possède lui aussi un sens particulièrement développé de la mélodie épique qu’il va mettre à profit durant l’intégralité de ces vingt huit minutes à coups de riffs, leads et autres solos qui transpirent la fierté et le sacrifice de combattants sur le champs de bataille et les cavalcades à perdre haleine à travers monts et forêts. Un travail mélodique particulièrement soigné (épaulé bien souvent par de nombreuses nappes de synthétiseur) et d’une maturité pour le moins surprenante (cette séquence très Heavy Metal sur "Through Everlasting Halls (Triumphant Return To The Keep Of Moldé Volhal)" à 2:53 ou celle presque très progressive sur "Moldé Volhal" à 4:38) qui va ainsi sublimer ces compositions relativement classiques menées tambour battant. Si vous avez les poils qui se hérissent, les cheveux qui poussent, le torse qui se bombe et le poing qui se dresse sur des titres comme "Into The Cave Of Ordeals...", "Beyond The Red Horizons Of A Thousand Battles", "In The Land Where Frozen Rivers Meet..." ou "Moldé Volhal c’est que vous non plus, vous n’êtes pas insensibles aux mélodies de Dag.

Quelle bonne surprise que ce EP que personne n’attendait. Cet illustre inconnu (enfin a priori) vient ainsi s’incruster en cette fin d’année dans mes découvertes de l’année et une chose est sûre, s’il poursuit dans cette voie, il aura vite fait de terminer dans la catégorie reine, celle des albums de l’années. En attendant que ce jour arrive, vous savez d’ores et déjà ce qui vous reste à faire si vous appréciez ce genre de Black Metal mené le couteau entre les dents mais néanmoins doté d’un sens de la mélodie particulièrement affûté. Si Serment à fait fort cette année avec la sortie de son premier album, Moldé Volhal mérite à mon sens les mêmes louanges. En attendant de voir ce que le Norvégien nous réserve, les choses sont pour le moment très bien engagées. Dommage que personne ne soit intéressé pour une sortie physique de ce petit bijou. Il le mérite !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
28/11/2020 13:14
note: 4/5
Excellente découverte à la fois brutale et épique, aux accents légèrement Heavy des plus agréables. Ca ne débande pas tout en ne sonnant jamais linéaire ou bordélique, du tout bon qu'on espère voir sortir au format physique !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Moldé Volhal
Black Metal
2020 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Moldé Volhal
Moldé Volhal
Black Metal - Norvège
  

tracklist
01.   Into The Cave Of Ordeals...  (07:00)
02.   Beyond The Red Horizons Of A Thousand Battles  (05:51)
03.   Through Everlasting Halls (Triumphant Return To The Keep Of Moldé Volhal)  (05:57)
04.   In The Land Where Frozen Rivers Meet...  (02:46)
05.   Moldé Volhal  (06:31)

Durée : 28:05

line up
  • Dag / Chant, Guitare, Basse, Batterie

parution
27 Juillet 2020

Essayez aussi
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Mass Grave Aesthetics (EP)

2008 - Norma Evangelium Diaboli
  
Chaos Invocation
Chaos Invocation
Black Mirror Hours

2013 - World Terror Committee Records
  
Der Weg einer Freiheit
Der Weg einer Freiheit
Unstille

2012 - Viva Hate Records
  
Blasphamagoatachrist
Blasphamagoatachrist
Black Metal Warfare (Démo)

2018 - Nuclear War Now! Productions
  
Arizmenda
Arizmenda
Stillbirth in the Temple of Venus

2014 - Crepusculo Negro
  

Découverte de l'année
Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique
Wayward Dawn
House Of Mirrors (EP)
Lire la chronique
Echoes Of Death Fanzine
Lire l'interview
Vile Creature
Glory, Glory! Apathy Took H...
Lire la chronique
The Body
Christs, Redeemers
Lire la chronique
Dream Theater
Falling into Infinity
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
Godflesh
Streetcleaner
Lire la chronique
Wombbath
Tales Of Madness
Lire la chronique
Biohazard
Urban Discipline
Lire la chronique
Gorephilia
In the Eye of Nothing
Lire la chronique
Apraxic
Edge Of Human
Lire la chronique
Abigor
Totschläger (A Saintslayer'...
Lire la chronique
End of Mankind
Antérieur à la lumière
Lire la chronique
Frozen Soul
Crypt Of Ice
Lire la chronique
Sanction
Broken In Refraction
Lire la chronique
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique