chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Henrik Palm - Poverty Metal

Chronique

Henrik Palm Poverty Metal
C’est la claque de la rentrée, la rencontre du 3ème type qu’on n’a pas vu venir. Parce que Richard Dreyfuss, 73 balais, n’est plus d’humeur à éveiller les consciences et que « Poverty Metal », avec son artwork déglingo à peine moins repoussant que celui de « Many Days » paru en 2017, joue d’emblée la carte du décalage. Décalage dans le sens où rien ne prépare vraiment l’auditeur à ce qui se trame derrière ce dessin de collégien haut de gamme immortalisé sur une trousse, un bureau ou en marge d’un devoir d’histoire/géographie.

A la marge d’une scène metal où il traîne ses guêtres depuis plusieurs années (GHOST l’espace de 2 ans, IN SOLITUDE qui rappellera des souvenirs à Keyser), HENRIK PALM cultive son amour du genre à sa manière, empruntant certains codes rythmiques pour contourner les clichés qui s’y rattachent. Prenez « Bully » par exemple, dont la structure évoque fortement le MANOWAR de « Each Dawn I Die » ; solidement charpenté, le morceau fait la part aux émotions dès l’arrivée du refrain, tout en dévoilant un décorum doom qui servira de fil rouge aux 8 compositions de « Poverty Metal ». Metal eighties toujours avec « Destroyer », reprise maladive du hit de TWISTED SISTER qui sonne comme une impro façon Olaf sur les marches d’escaliers de l’arrière boutique de « Clerks ». Jay et Silent Bob, deux personnages lunaires avec qui Gustaf Henrik Palm partage, du haut de ses 31 ans, un mal être adolescent faisant tout le charme de cette deuxième offrande.

Baignant dans le caniveau pop des années 80, « Poverty Metal » aurait pu être la bande son d’un « Breakfast Club » plus écorché vif, ou encore d’une série comme « Thirteen Reasons Why » (première saison, le reste n’existe pas) si ses personnages écoutaient du WITCHCRAFT. Très cinématographique donc, à l’instar du final « Last Christmas » plus western tu rejoues le crépusculaire « Unforgiven » devant ta glace sur fond de CHRIS ISAAK. Il y a du FRANZ FERDINAND aussi dans la forme sur « Concrete Antichrist », qui rivalise avec l’excellente « Nihilist » dans le registre pop rock attrape cœur. D’une grande variété, l’ensemble de ce programme (trop) court véhicule une grande fragilité doublé d’une maîtrise insolente des divers instruments qui le composent. Au four et au moulin, Henrik Palm rivalise d’ingéniosité dans l’agencement de sonorités vintage, témoignant du goût prononcé de l’artiste pour tout ce qui sort de l’ordinaire. Partout ailleurs, des claviers aussi cheap couleraient aisément le navire mais jamais ici, l’homme à tout faire menant parfaitement sa barque entre séquences au piano, clavier ou encore mellotron.

J’en passerais presque sous silence l’une des qualités principales de l’œuvre tant ça coule de source lors de l’écoute : le chant, d’une sensibilité telle qu’elle conduit illico à se sentir proche d’un artiste dont on guettera fébrilement les prochaines sorties. De l’admirable progression dramatique de « Sugar » à son double inversé « Given Demon », tout concoure donc à faire de « Poverty Metal » un grand album joyeusement foutraque, délicieusement mélancolique et furieusement juste.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Squalala citer
Squalala
22/11/2020 12:53
Thomas Johansson a écrit : Squalala a écrit : Putain merci pour la découverte c'est trop bien!

Continuez à nous dénicher des perles les mecs :')


Avec plaisir! Merci pour ton retour.


Non c'est moi qui vous remercie, je compte même plus le nombres de pépites que j'ai découvert grâce à vous.

On le dit pas assez
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
22/11/2020 12:39
Squalala a écrit : Putain merci pour la découverte c'est trop bien!

Continuez à nous dénicher des perles les mecs :')


Avec plaisir! Merci pour ton retour.
Squalala citer
Squalala
22/11/2020 12:27
Putain merci pour la découverte c'est trop bien!

Continuez à nous dénicher des perles les mecs :')

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Henrik Palm
Pop/Doom
2020 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  5/10

plus d'infos sur
Henrik Palm
Henrik Palm
Pop/Doom - 2017 - Suède
  

vidéos
Given Demon
Given Demon
Henrik Palm

Extrait de "Poverty Metal"
  

tracklist
01.   Bully  (4:43)
02.   Sugar  (6:10)
03.   Concrete Antichrist  (3:37)
04.   Given Demon  (6:10)
05.   Destroyer  (5:17)
06.   Nihil  (2:05)
07.   Nihilist  (5:07)
08.   Last Christmas  (4:02)

Durée : 37 min.

line up
parution
16 Octobre 2020

Essayez aussi
Wrekmeister Harmonies
Wrekmeister Harmonies
Night of Your Ascension

2015 - Thrill Jockey Records
  
Solothus
Solothus
No King Reigns Eternal

2016 - Doomentia Records
  
The Wizar'd
The Wizar'd
Pathways Into Darkness

2010 - Barbarian Wrath
  
Runemagick / Chthonic Deity
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")

2019 - Parasitic Records
  
Unholy
Unholy
From the Shadows

1993 - Lethal Records
  

Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique
SpellBook
Magick & Mischief
Lire la chronique
Golden Ashes
In the Lugubrious Silence o...
Lire la chronique
Owls Woods Graves
Citizenship of the Abyss
Lire la chronique
Puteraeon
The Cthulhian Pulse: Call F...
Lire la chronique
Omegavortex
Spectral Blackness (Compil.)
Lire la chronique
Carnal Ruin
The Damned Lie Rotting (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL : La collection DIGI internationaux de SAKRIFISS
Lire le podcast
Henrik Palm
Poverty Metal
Lire la chronique
Striges
Verum Veterum
Lire la chronique
Isen Torr
Mighty & Superior (EP)
Lire la chronique