chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vacuous - Katabasis

Chronique

Vacuous Katabasis (EP)
Jeune trio londonien, Vacuous n’est pas né de la dernière pluie mais presque… Formé en début d’année dernière, le groupe a semble-t-il mis à profit ces deux longues périodes de confinement pour donner vie à son projet de manière extrêmement concrète. Aussi, après une première démo trois titres parue en avril 2020 sur F H E D Records (label plutôt discret sur lequel on retrouve notamment le groupe Celestial Sanctuary dont je vous parlerai sûrement dans les prochaines semaines), la formation n’a pas tardé à réitérer l’exercice avec la sortie en novembre dernier d’un EP intitulé Katabasis (la catabase, ou descente vers les Enfers dans la littérature et la mythologie grecque).

Proposé sous la forme d’un digipack à l’illustration loin des horreurs dépeintes habituellement dans le genre et au logo particulièrement chargé, ce EP qui, contrairement à ce qu'indique Metal Archives et Discogs n'est pas à géométrie variable (cinq titres annoncés pour la version numérique disponible sur Bandcamp contre quatre seulement pour la version CD), laisse entrevoir un groupe qui en dépit de son jeune âge et de sa relative inexpérience semble déjà en pleine possession de ses moyens. Une maturité pour le moins encourageante qui laisse évidemment espérer de belles choses pour la suite…

En attendant que ce jour arrive (et a priori cela ne devrait pas trop tarder), Vacuous nous régale aujourd’hui de ce court mais sympathique EP sur lequel le trio s’adonne à la pratique d’un Death Metal sombre et caverneux puisant une grande partie de son inspiration du côté de groupes tels qu’Autopsy, Incantation, Dead Congregation, Infester, Grave Miasma, Tomb Mold et tout un tas d’autres formations plus recommandables les unes que les autres.
L’originalité n’est donc pas spécialement à la carte de ce Katabasis mais à l’écoute de ces quelques titres cela n’a de toute façon pas beaucoup d’importance étant donné la qualité des compositions et le degré particulièrement élevé d’efficacité qui s’en dégage. Le soin apporté à la production est également à souligner puisque crise sanitaire oblige, l’enregistrement de ces cinq morceaux ne s’est pas fait en studio mais à distance, chacun chez soit, et ce jusqu’à obtenir entière satisfaction. Si on imagine que l’exercice n’a pas dû être tout le temps une partie de plaisir, le résultat s’avère particulièrement probant et ne souffre d’aucun défaut particulier, bien au contraire.

Taillées sur des formats standards de plus ou moins quatre minutes, ces cinq compositions se concentrent sur l’essentiel sans pour autant manquer de variété. En effet, si Vacuous ne perd jamais de temps pour rentrer dans le vif du sujet, il sait cependant jouer sur plusieurs tableaux à la fois et ainsi apporter ce qu’il faut de relief à ses compositions histoire de varier les plaisirs comme il se doit. Le trio anglais se montre donc tout aussi à l’aise dans les accélérations bien franches menées tête dans le guidon à coups de tchouka-tchouka ultra entrainants et autres blasts bien sentis (la partie centrale de "Katabasis", les entames explosives de "Unmarked Grave" et "Voluntary Immurement", "Fermentation" à 1:42, "Blood Eagle" à 1:38) que dans les séquences mid-tempo plombées qui puent le souffre et vont venir épaissir ces atmosphères déjà bien sombres et fuligineuses (le début et la fin de "Katabasis" et "Blood Eagle", "Unmarked Grave" à 1:37, "Fermentation" à 0:29 ou 2:20, "Voluntary Immurement" à 2:14). Des ambiances d’ailleurs sublimées par un travail mélodique d’excellente facture lui aussi puisque chaque titre ou presque (seul "Fermantation" fait ici exception) est effectivement marqué par un lead ou un solo des plus sinistres ("Katabasis" à 1:43 et 3;43, "Unmarked Grave" à 1:27, "Voluntary Immurement" à 3:08 et "Blood Eagle" à 3:14).

Alors non, Vacuous n’est peut-être pas le groupe le plus original et novateur du moment mais le trio n’en maîtrise pas moins sa formule sur le bout des doigts. De fait, il n’y a absolument rien à jeter de ce EP rondement mené du début à la fin. Si vous avez donc un tant soit peu d’affinités avec les quelques groupes évoqués un peu plus haut, je ne peux que vous recommander l’écouter de Katabasis, un EP aussi sympathique que frustrant puisqu’on aimerait en avoir un peu plus à se caler sous la dent. Heureusement, la suite devrait arriver dans les prochains mois !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
12/01/2021 16:34
note: 4/5
Redoutable EP, très prometteur ! J'ai aussi pensé à Of Feather and Bone sur les passages les plus intransigeants.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vacuous
Death Metal
2020 - F H E D Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (4)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Vacuous
Vacuous
Death Metal - 2020 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Katabasis  (04:17)
02.   Unmarked Grave  (03:14)
03.   Fermentation  (04:14)
04.   Voluntary Immurement  (04:05)
05.   Blood Eagle  (04:17)

Durée : 20:17

line up
parution
6 Novembre 2020

Essayez aussi
Mercyless
Mercyless
Pathetic Divinity

2016 - Kaotoxin Records
  
Stillborn
Stillborn
Los Asesinos Del Sur

2011 - Ataman Productions
  
Anata
Anata
Under A Stone With No Inscription

2004 - Wicked World Records
  
Vrenth
Vrenth
Baptism Death

2020 - Rotted Life Records
  
Dark Millennium
Dark Millennium
Out Of The Past (Compil.)

2015 - Century Media Records
  

Rotting Christ
Triarchy of the Lost Lovers
Lire la chronique
Pearl Jam
Lost Dogs (Compil.)
Lire la chronique
Rotting Christ
Thy Mighty Contract
Lire la chronique
La Voûte #3 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
Purification
Dwell in the House of the L...
Lire la chronique
Furia
W śnialni
Lire la chronique
Thron
Pilgrim
Lire la chronique
Sanctum
On The Horizon
Lire la chronique
Ulvegr
Isblod
Lire la chronique
XenoKorp,l'enfer du décor
Lire l'interview
Amputation
Slaughtered In The Arms Of ...
Lire la chronique
Ceremony
Rohnert Park
Lire la chronique
Dream Theater
Black Clouds & Silver Linings
Lire la chronique
Afterbirth
Four Dimensional Flesh
Lire la chronique
Edoma
Immemorial Existence
Lire la chronique
Kjeld
Ôfstân
Lire la chronique
Intellect Devourer
Demons Of The Skull
Lire la chronique
Knoll
Interstice
Lire la chronique
Simulacrum
Genesis
Lire la chronique
Socioclast
Socioclast
Lire la chronique
David THIERREE : le meilleur illustrateur de BLACK METAL ???
Lire le podcast
Abyssal Vacuum
MMXIX (EP)
Lire la chronique
Morbid Angel
Abominations Of Desolation
Lire la chronique
Bloodkill
Throne Of Control
Lire la chronique
Dream Theater
Systematic Chaos
Lire la chronique
Sodality
Gothic
Lire la chronique
Tragedy in Hope
Sleep Paralysis
Lire la chronique
Gravesend
Methods Of Human Disposal
Lire la chronique
Les Chants De Nihil
Le Tyran Et l’Esthète
Lire la chronique
Obskuritatem
Hronika Iz Mraka
Lire la chronique