chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Stabbed - Defleshed By Reptiles

Chronique

Stabbed Defleshed By Reptiles (Démo)
Dernière sortie en date du label Maggot Stomp Records, la toute première démo des New-Yorkais de Stabbed dont on ne sait à ce jour pas grand chose si ce n’est que derrière ce patronyme assez générique se cache cinq garçons un peu flous bien décidés à perpétuer cette tradition d’un Death Metal bovin et bas du front si cher au label californien.

Intitulée Defleshed By Reptiles, cette première démo sortie en octobre dernier via Bandcamp à récemment bénéficié d’un pressage cassette d’ores et déjà sold out. Si je n’aurai pas dépensé un kopeck pour une cassette, j’ai bon espoir qu’une version CD puisse voir le jour dans les semaines ou mois à venir. En attendant que cela arrive, il vous restera Bandcamp, YouTube ou d’autres voies détournées pour mettre la main sur ces quatre titres torchés en moins de neuf minutes... Oui, neuf minutes. Autant vous dire que vous ne risquez pas de trouver le temps long ici.

Du coup, on va la faire courte plutôt que de vous tenir la jambe inutilement pendant trois plombes. Servi par une production moderne qui allie puissance (gros son, gros impact), authenticité (pas de trigges synthétiques ici) et caractère (le grain ultra abrasif des guitares et une caisse claire au léger son de casserole), Defleshed By Reptiles propose un Brutal Death au groove et à l’esprit typiquement new-yorkais.
Sans surprise vue la durée peu excessive de la chose, c’est à travers des compositions particulièrement expéditives que s’exprime Stabbed. Ces quatre titres, calés aux alentours des deux minutes, concentrent à peu près tout ce que l’on peut trouver dans le genre. Outre cet artwork qui vous passera l’envie de passer à table, on va retrouver tout au long de ces huit minutes et quelques secondes de franches accélérations menées tête dans le guidon, notamment à coup de blasts soutenus, des riffs à trois notes évidemment pas très malins mais qui à l’inverse ne manquent pas d’efficacité, un growl rugueux parfaitement incompréhensible et surtout des ralentissements dotés d’un sens du groove particulièrement développés qui en feront certainement chalouper plus d’un.

Non, clairement, tout ça ne respire pas la grande intelligence ni l’originalité mais très franchement cela n’a pas beaucoup d’importance si tant est que l’on soit client de ce genre de Brutal Death un brin sommaire (les morceaux ne souffriraient probablement pas d’être un poil plus développés) mais d’une efficacité et d’une immédiateté à toute épreuve. Difficile lorsque l’on a un tant soit peu d’appétences pour le sujet de résister à ces accélérations fracassantes à se taper la tête contre les murs (bien qu’elles ne figurent pas parmi les plus rapides du genre) ou à ces ralentissements au groove extrêmement bovin ("Mangled Limbless Lying In Mud" à 0:12 et 0:50, "Savage Bite To The Head" à 1:24, "Peeling Back Your Face" à 0:49, "Defleshed By Reptiles", son riffing très inspiré par Undergang ou cette séquence entamée dès 2:09). Et si tout ça est évidemment un peu court, et si tout ça manque peut-être un peu de profondeur, il faut bien reconnaître que les cinq garçons derrière Stabbed savent comment s’y prendre pour taper juste.

Reste donc à savoir si le groupe saura se montrer aussi percutant et convaincant sur un format un peu plus généreux que celui-ci. Car si Defleshed By Reptiles permet de se faire une bonne idée de quoi il retourne, on attend de voir si la formule appliquée à un plus long format conservera le même impact et la même efficacité ou si ce genre de compositions certes efficaces mais tout de même un brin limitées ne risquent pas de s’essouffler sur la durée. En attendant, ces même pas neuf minutes passent comme une lettre à la Poste et s’avèrent idéales pour faire connaissance avec les New-Yorkais de Stabbed avant que ces derniers ne se décident à passer aux choses plus sérieuses.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Stabbed
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Stabbed
Stabbed
Death Metal - Etats-Unis
  

formats
  • Digital / 02/10/2020 - Autoproduction
  • K7 / 01/01/2021 - Maggot Stomp Records

tracklist
01.   Mangled Limbless Lying In Mud  (01:18)
02.   Savage Bite To The Head  (02:11)
03.   Peeling Back Your Face  (02:22)
04.   Defleshed By Reptiles  (02:36)

Durée : 8:27

parution
2 Octobre 2020

Essayez aussi
Deathblow
Deathblow
First World Wasteland

2009 - Brute! Productions
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms

2018 - 20 Buck Spin Records
  
Of Feather And Bone
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion

2018 - Profound Lore Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Eaten Back To Life

1990 - Metal Blade Records
  
AntropomorphiA
AntropomorphiA
Evangelivm Nekromantia

2012 - Metal Blade Records
  

Rotting Christ
Triarchy of the Lost Lovers
Lire la chronique
Pearl Jam
Lost Dogs (Compil.)
Lire la chronique
Rotting Christ
Thy Mighty Contract
Lire la chronique
La Voûte #3 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
Purification
Dwell in the House of the L...
Lire la chronique
Furia
W śnialni
Lire la chronique
Thron
Pilgrim
Lire la chronique
Sanctum
On The Horizon
Lire la chronique
Ulvegr
Isblod
Lire la chronique
XenoKorp,l'enfer du décor
Lire l'interview
Amputation
Slaughtered In The Arms Of ...
Lire la chronique
Ceremony
Rohnert Park
Lire la chronique
Dream Theater
Black Clouds & Silver Linings
Lire la chronique
Afterbirth
Four Dimensional Flesh
Lire la chronique
Edoma
Immemorial Existence
Lire la chronique
Kjeld
Ôfstân
Lire la chronique
Intellect Devourer
Demons Of The Skull
Lire la chronique
Knoll
Interstice
Lire la chronique
Simulacrum
Genesis
Lire la chronique
Socioclast
Socioclast
Lire la chronique
David THIERREE : le meilleur illustrateur de BLACK METAL ???
Lire le podcast
Abyssal Vacuum
MMXIX (EP)
Lire la chronique
Morbid Angel
Abominations Of Desolation
Lire la chronique
Bloodkill
Throne Of Control
Lire la chronique
Dream Theater
Systematic Chaos
Lire la chronique
Sodality
Gothic
Lire la chronique
Tragedy in Hope
Sleep Paralysis
Lire la chronique
Gravesend
Methods Of Human Disposal
Lire la chronique
Les Chants De Nihil
Le Tyran Et l’Esthète
Lire la chronique
Obskuritatem
Hronika Iz Mraka
Lire la chronique