chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Pestis Cultus - Pestis Cultus

Chronique

Pestis Cultus Pestis Cultus
Un album qui sort sur Signal Rex, c’est obligatoirement un album venu des entrailles de la terre et validé par Satan. Il a mis son petit tampon rouge dessus, afin que le groupe soit présenté aux oreilles des plus vilains des vilains d’entre nous. Et pour ceux qui ne le savent pas encore, la grotte qui débouche des Enfers sur notre monde se situe au Portugal. Chez Signal Rex donc. C’est là qu’ont surgi des DEGREDO, IRAE, ORDEM SATANICA, TRONO ALEM MORTE ou encore SNORRI. Ce dernier, originaire d’Australie, ne te dit rien peut-être ? Formé par B.H. (BROKEN SPIRIT, DROHTNUNG…), Old (DROHTNUNG, MORS DE CORPUS…) et Ruin, il a enfanté deux démos et un split avec VETËVRAKH en 2016 et 2017. Et si je t’en parle un peu précisément, c’est parce qu’en fait SNORRI a changé de nom, et s’appelle désormais PESTIS CULTUS. Voilà, c’est le groupe dont on va parler dans cette chronique. Sauf que le bassiste, Ruin, n’est plus là, ou alors c’est encore lui, mais son patronyme est désormais B.C..

Ce premier album est sans grande surprise maléfique. Le black metal y est raw de bout en bout, sombre, agressif et rampant à la fois. On connait bien ce style, celui qui ne privilégie pas les mélodies mais plutôt les ambiances suffocantes, et qui a son public. L’un des plus extrêmes dans la scène black metal, car pour apprécier il faut vraiment réussir à se projeter dans un univers possédé par la Bête. Les vocaux par exemple ne sont pas intelligibles. Il y a quelques passages sur lesquels on comprend bien que ce sont des phrases, mais la plupart du temps, ce sont des gémissements, des râles bestiaux. Les compositions sont chaudes, brûlantes, sulfureuses. Et pourtant, PESTIS CULTUS parvient à glisser des tout petits espaces de respiration, comme une guitare acoustique qui disparait aussi vite qu’elle est apparue juste avant la deuxième minute de « Black Tongue ». Moins de 10 secondes ! Et puis il y a aussi l’introduction et la conclusion de l’album qui proposent des sons inquiétants pour accompagner les 7 autres compositions. La surprise c’est que ces parties instrumentales sont réalisées par une légende : Mortiis. Il a encore la main le bougre, et sait apporter des ambiances malsaines justes avec quelques petits bruits dérangeants.

Voilà ce qu’il faut savoir avant de prendre le risque d’écouter les méfaits de PESTIS CULTUS. L’enfer est bel et bien au rendez-vous et l’on se rend compte que le black metal est un style qui peut être tout à fait intemporel. Cet album aurait pu être réalisé il y a 30 ans, 20 ans, 10 ans ou bien dans le futur. Car il y aura toujours des groupes qui comme celui-ci voudra faire vivre une flamme noire démoniaque, et il y aura toujours un publicpour féliciter cette attitude, ce respect d’un black metal cru, hautain, et fier.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
12/02/2021 15:22
Parce que c'est pas original et parce que c'est le plus proche de 666
Funky Globe citer
Funky Globe
12/02/2021 11:49
Pourquoi 6.5 avec une si belle chronique?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Pestis Cultus
Raw Black Metal
2021 - Signal Rex
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  6.5/10

plus d'infos sur
Pestis Cultus
Pestis Cultus
Raw Black Metal - 2019 - Australie
  

tracklist
01.   Lazarus
02.   Into the Endless Darkness
03.   Black Mass
04.   Cursed
05.   Black Tongue Hymn
06.   H.H.I.
07.   Abel de la Rue
08.   To the Old Ruins
09.   Apocrypha

Durée : 30:00

parution
12 Février 2021

Essayez plutôt
Manii
Manii
Kollaps

2013 - Avantgarde Music
  
Sa Meute
Sa Meute
50 contre 1

2006 - Stronghold Diaphora
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Mass Grave Aesthetics (EP)

2008 - Norma Evangelium Diaboli
  
Entartung
Entartung
Krypteia

2012 - World Terror Committee Records
  
Arkha Sva
Arkha Sva
Gloria Satanae

2007 - Aura Mystique Productions
  

Dread Sovereign
Alchemical Warfaire
Lire la chronique
Carnifex
Pathological Rites (Compil.)
Lire la chronique
Aria
Generator of Evil
Lire la chronique
Ruttokosmos
Kärsimys (Compil.)
Lire la chronique
Disrupted
Pure Death
Lire la chronique
Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique