chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abyssal Vacuum - MMXIX

Chronique

Abyssal Vacuum MMXIX (EP)
Après deux EPs sortis respectivement en 2017 et 2018, Sebastien B. (Bacchus, chroniqué il y a peu, Dysylumn…) et Enno P. ont remis le couvert en 2019 avec Abyssal Vacuum. Toujours pas d’album à l’horizon mais un troisième EP, avoisinant les vingt minutes tout comme ses prédécesseurs. Et quel EP !

La description du projet qui est « Cavernous and deep Black Metal project... », les samples (réalisés par Moïse M. de Bacchus), présents au début et à la fin des titres annoncent la couleur : un bruit grésillant et industriel, cauchemardesque et inquiétant, avec, en fond, des bruits de gouttes qui coulent et résonnent en un bruit si caractéristique d’un environnement cavernicole. On se représente une caverne lugubre et froide aux parois qui suintent d’humidité et des stalactites qui font office de plongeoir pour ces gouttelettes ; un environnement qui n’est pas accueillant pour deux sous. Et encore, cela, c’est bien avant d’avoir entendu la musique du groupe. Mais bon, on sait à peu près où on est, mi-rassuré, mi-inquiet, on se laisse porter. Grosse erreur !

Le duo nous a pris par la main pour nous tirer dans leur univers, et nous y abandonne avec un plaisir non dissimulé. La production n’est pas rentre dedans, on ne se retrouve pas face à un mur du son comme d’autres groupes « caverneux » plus typés Death Metal, non. C’est plus habile que cela, avec tout de même une puissance qui scotche l’auditeur à sa chaise.

Oppressé, on l’est. Et pourtant, et pourtant...Les lead de guitares délivrés à toute vitesse sont hypnotiques, oniriques à certains moments, notre conscience tente de s’évader par un minuscule petit trou de la caverne pour se perdre dans les étoiles, le cosmos… La guitare délivre des enchaînements de notes sinueux et aguicheurs ; chaque ensemble d'arpèges rentre petit à petit dans la mémoire pour ensuite disparaître, remplacé par les suivants. Chez Abyssal Vacuum, la dissonance est de mise, faisant bien entendu penser à vous-savez-qui (x2) et à l’école Islandais. Pour vous donner une image, la guitare lead, c'est un peu le serpent qui tente de nous faire croquer la pomme, elle cherche à charmer notre esprit, à nous placer en transe, alors que finalement, c’est une descente vers les abysses les plus sombres, les plus glauques qui nous attend. Un pas de plus, et c’est la chute.

Ce sentiment de perdition est accentué par l’homogénéité de l’EP ; nous ne sommes pas en présence d’un groupe aux multiples riffs, où l’on est capable de reconnaître chaque morceau à la première écoute. Cependant, ce peu de variations suffit à faire valser au loin un potentiel sentiment d’ennui ou de lassitude qui auraient pu pointer le bout de leur nez. La batterie veille au grain tout le long, seul bouée de sauvetage permettant à l’auditeur de s’accrocher à un élément sonore et de ne pas se perdre dans un environnement glauque à souhait. Le batteur ne fait pas étalage de sa technique, mais frappe juste et sait se montrer technique et original quand il le faut. Ces petits coups sur les cymbale sur le premier titre, ces coups à la double sur le deuxième à 4min20, Enno P. sait précisément comment provoquer une réaction chez l’auditeur sans chercher à le tirer de sa transe.

Amateurs de Black dissonant et tortueux, ruez vous sur cet EP. Et inutile de lutter, vous serez inexorablement happés par la musique créée par les membres d’Abyssal Vacuum. A l’instar de Bacchus, vivement un album du groupe afin de voir ce que le groupe peut nous proposer sur une durée plus longue. En attendant, un nouvel EP devrait être disponible dans les jours à venir !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abyssal Vacuum
Black Metal
2019 - Egregor Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Abyssal Vacuum
Abyssal Vacuum
Black Metal - 2017 - France
  

tracklist
01.   VII  (07:08)
02.   VIII  (07:11)
03.   IX  (08:58)

Durée : 23:10

line up
parution
1 Novembre 2019

voir aussi
Abyssal Vacuum
Abyssal Vacuum
MMXX (EP)

2021 - Solar Asceticists Productions
  

Essayez aussi
Judas Iscariot
Judas Iscariot
Distant in Solitary Night

1999 - Moribund Records
  
Ifrinn
Ifrinn
Ifrinn (EP)

2016 - Iron Bonehead Productions
  
Wampyrinacht
Wampyrinacht
We Will Be Watching
(Les cultes de Satan et les mystères de la mort)

2017 - Zazen Sounds
  
Borgne
Borgne
Règne des morts

2015 - Those Opposed Records
  
Vspolokh
Vspolokh
Помре

2020 - Purity Through Fire
  

Dread Sovereign
Alchemical Warfaire
Lire la chronique
Carnifex
Pathological Rites (Compil.)
Lire la chronique
Aria
Generator of Evil
Lire la chronique
Ruttokosmos
Kärsimys (Compil.)
Lire la chronique
Disrupted
Pure Death
Lire la chronique
Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique