chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
127 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hopelessness - Mournful and Restless Sound

Chronique

Hopelessness Mournful and Restless Sound
Il y a juste deux choses que j’ai trouvées dommage dans ce premier album d’un groupe aussi mystérieux sur ses membres que sur sa nationalité, c’est le logo et la pochette. Le logo d’abord, je n’arrive pas à le trouver pertinent. Il conviendrait à un autre style de musique que celui proposé sur ces 5 pistes. Avec ses effets de ronces, ses formes agressives, je le verrai plutôt pour un groupe plus tranchant, plus dur. HOPELESSNESS est plutôt à tendances misanthropes, dépressives, avec une pointe de mélancolie lourde et perverse. Mais je ne retrouve pas ça dans le logo. La pochette quant à elle peut correspondre, mais elle n’est pas assez marquante. C’est l’idée de faire du flou, de donner envie d’approcher ses yeux pour distinguer ce qui se cache derrière cette photo, mais finalement on n’y retrouve pas grand-chose et on l’oublie. Ce qui est donc dommage vu que musicalement on se retrouve au contraire envahi par des sensations puissantes.

32 minutes qui m’ont tout de suite replongé une quinzaine d’années en arrière, lorsque je découvrais et frissonnais sur le black metal terrifiant de XASTHUR, STRIBORG, NORTT ou encore LEVIATHAN. Chacun avait sa formule pour imposer une ambiance de malaise profond. Ce n’était pas du dépressif qui pleurait comme une victime recroquevillée sur elle-même au pied de son lit, mais des cris plus intérieurs, plus vicieux, plus inquiétants et enfouis en quelque sorte. Et c’est ce qu’arrive à recréer HOPELESSNESS. Sombre, il navigue entre parties rapides et lancinantes tout en offrant quelques incursions mélancoliques. « I saw the World from the Stars » propose par exemple des riffs et des ambiances qui renvoient à d’autres précurseurs du style : FORGOTTEN TOMB.

Ce groupe mystérieux produit parfaitement les atmosphères qu’il souhaite. Et même si pour l’instant on ne sait pas qui est derrière les compositions, on se doute qu’il n’est pas non plus un nouveau venu dans l’univers du black. On peut même imaginer qu’il s’agisse de quelqu’un qui habituellement officie dans une ou plusieurs autre(s) formation(s) et qui a eu l’envie de se lancer dans un style différent de ses habitudes. Si je devais essayer de spéculer et lancer une hypothèse, je dirais dans ce cas-là que ça pourrait être Bornyhake, le Suisse derrière BORGNE, PURE ou encore ENOID, parce que je sais qu’il est touche-à-tout et capable d’être à nouveau derrière un énième projet. Bon, ce n’est pas nécessairement une information importante, mais la curiosité m’a bien titillé… Sachez donc juste qu’HOPELESSNESS vaut le coup. Un black metal dépressif tortueux et lourd.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Grael citer
Grael
16/08/2022 02:13
A y est, Bornyhake assume la paternité du projet !
https://bornyhake.bandcamp.com/album/hopelessness-mournful-and-restless-sound

Malgré une tentative de noyage de poisson (d'avril), Sakrifiss avait donc bien lu dans son jeu...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hopelessness
Black Metal Dépressif
2021 - Transcendance
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Hopelessness
Hopelessness
Black Metal Dépressif -
  

tracklist
01.   How Lucky Are the Dead
02.   Drowning on the Land
03.   Free Fall into a Great Velvet Darkness
04.   I Saw the World from the Stars
05.   Sadness and Boredom

Durée : 32:52

parution
10 Février 2021

Essayez aussi
Cepheide
Cepheide
Respire (EP)

2015 - Autoproduction
  
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Love's Burial Ground

2004 - Adipocere Records
  
Woods Of Desolation
Woods Of Desolation
As The Stars

2014 - Northern Silence Productions
  
A Portrait of Flesh and Blood
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow

2018 - Zero Dimensional Records
  
Germ
Germ
Grief

2013 - Eisenwald Tonschmiede
  

Mourir
Disgrâce
Lire la chronique
Veštac
Ključ Na Nebu, Katanac U Moru
Lire la chronique
Megadeth
The Sick, The Dying... and ...
Lire la chronique
Innumerable Forms
Philosophical Collapse
Lire la chronique
Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report