chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Necrectomy - Interrupted Slumber

Chronique

Necrectomy Interrupted Slumber (EP)
Passée maître dans l’art vicieux du bootlegging depuis déjà belle lurette, la Russie s’est toujours trainé une sale réputation dans le petit monde des collectionneurs rompus à l’exercice du crate digging. Aujourd’hui c’est bien simple, nous sommes nombreux à fuir comme la peste tous ces vendeurs en provenance de Russie qui écoulent (ou tentent d’écouler) à prix peu élevés (et parfois même à prix d’or, histoire de faire grandir le doute en nous) des albums introuvables depuis déjà plusieurs années. En matière de Death Metal, on ne peut pas dire que le pays ait vraiment meilleure réputation, la faute à une scène gangrénée majoritairement par tout un tas de formations Brutal Death Tech/Slam aseptisées où, de l’artwork à la production en passant par les compositions, tout parait absolument interchangeables.

Bref, tout ça pour vous dire que Necrectomy nous arrive tout droit de Saint-Pétersbourg et qu’en dépit d’un logo et d’un patronyme pouvant à juste titre induire l’auditeur en erreur, le quatuor va finalement venir tordre le cou à des stéréotypes malheureusement encore un peu trop vrais pour être complètement démontés. Formé en 2015, le groupe a en tout cas pris tout son temps avant de nous offrir sa première contribution audio puisque ce n’est effectivement qu’en fin d’année dernière (littéralement, puisque celui-ci est sorti le 31 décembre 2020) qu’est parue sous forme numérique ce premier EP intitulé Interrupted Slumber. Il faudra alors attendre quelques semaines (février et mars 2021) pour le voir proposer en cassette par Reforestation Records et Sewer Rot Records (qui au passage vient enfin d’annoncer travailler sur des versions CD de ses productions).

Comme son nom ne le suggère pas, Necrectomy verse dans un Death Metal aux sonorités thrashisantes pour le moins évidentes. Une formule quelque part à cheval entre l’école nord-américaine et suédoise de la fin des années 80 et du début des années 90 qui va rappeler tour à tour et selon les séquences des groupes comme Autopsy, Entombed, Incantation ou Dismember. Il n’y a donc rien de très original dans ce que nous proposent ici les Russes mais encore une fois ce n’est pas moi qui vais leur jeter la pierre...
Ce qu’il faut plutôt garder en tête c’est surtout l’efficacité et l’immédiateté de ces quelques titres qui derrière cette simplicité évidente ne manqueront pas de séduire les auditeurs clients de ce genre de Death Metal primitif aux ambiances putrides et dégoulinantes. Servi par une production granuleuse et bien épaisse taillée pour ce genre de propos datant d’une autre époque, les cinq titres (dont une introduction) proposés sur cette première démo vont naturellement aligner tout ce que l’on peut attendre de ce genre de Death Metal. Vont ainsi se succéder plus ou moins systématiquement riffs Punk à trois notes passés à la moulinette Death Metal, leads démoniaques à vous glacer le sang, accélérations endiablées sur fond de tchouka-tchouka toujours aussi efficaces et entrainants ("Interrupted Slumber" à 1:28, l’entame d’"Exulcerated", "Defleshed Alive" à 0:34) et de blasts tout en retenus ("Interrupted Slumber" à 1:40, "Repossess The Mindless" à 0:33 ou "Defleshed Alive" à ), ralentissements bien baveux et maladifs afin quand même de varier les plaisirs tout en continuant à briser des nuques ("Exulcerated" à 1:04 et "Repossess The Mindless" à 2:05), growl des cavernes dont les seules nuances apportées vont être ces râles d’agonie dispensés en fin de phrases et bien évidemment ces atmosphères délétères qui puent le cimetière mal famé... Bref, une formule vieille comme le monde qui a fait ses preuves depuis déjà pas mal d’années et qui, quand elle est bien dosée et servi par des compositions de qualité comme c’est le cas ici, n’a aucun mal à faire son petit effet.

Ainsi, cette première mise en bouche s’avère plutôt alléchante. Tout n’y est pas parfait et certains riffs confèrent encore un peu trop à l’anecdotique (je pense notamment à certains passages sur "Exulcerated" qui sentent un peu trop le Punk vraiment fatigué) mais c’est bien là le seul véritable défaut de ce Interrupted Slumber, un premier EP rondement mené qui donne clairement envie d’en entendre davantage. Allez messieurs, au boulot, en espérant juste qu’ils vous faillent cette fois-ci un peu moins de temps pour vous mettre en ordre de marche...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necrectomy
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Necrectomy
Necrectomy
Death Metal - 2015 - Russie
  

formats
  • Digital / 31/12/2020 - Autoproduction
  • K7 / 26/03/2021 - Sewer Rot Records

tracklist
01.   Intro  (01:56)
02.   Interrupted Slumber  (03:56)
03.   Exulcerated  (04:12)
04.   Repossess The Mindless  (05:06)
05.   Defleshed Alive  (03:57)

Durée : 19:07

line up
parution
31 Décembre 2020

Essayez aussi
Ashura
Ashura
Legacy Of Hatred

2007 - Thundering Records
  
Misery Index
Misery Index
The Killing Gods

2014 - Season Of Mist
  
Tyrant Goatgaldrakona
Tyrant Goatgaldrakona
Horns In The Dark

2013 - Metalhit
  
Lost Soul
Lost Soul
Chaostream

2005 - Earache Records
  
Immolation
Immolation
Atonement

2017 - Nuclear Blast Records
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique