chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

13th Moon - Putridarium

Chronique

13th Moon Putridarium (EP)
Avant de rédiger cette chronique j’étais absolument convaincu que l’avant dernière sortie en date des Espagnols de 13th Moon était cette compilation LP intitulée The Pale Spectre Over The Worm / Oracle Of Death. Une compilation réunissant les deux premières démos du groupe parue sous la bannière du label Triangulum Ignis il y a de cela trois ans maintenant. Sauf que Metal Archives m’apprend qu’il y a eu une démo entre temps ce qui signifie que celle-ci m’est donc complètement passée à côté... Bon, rien de bien méchant dans la mesure où il s’agit de compositions restées enfouit durant plusieurs années et que parmi ces quatre titres proposés au seul format cassette, trois sont en fait des morceaux d’ambiances. Cela dit, j’aurai quand même préféré le savoir avant plutôt que de le découvrir comme ça à la volée...

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas cette démo qui nous intéresse ici ni même cette compilation sur laquelle je reviendrai probablement dans les semaines à venir mais bien ce tout nouveau EP intitulé Putridarium paru le mois dernier sur Triangulum Ignis. Une sortie des plus modestes puisque celle-ci n’offre qu’un seul titre à se caler sous la dent mais une sortie particulièrement remarquable et cela à bien des niveaux. Aussi, avant même de s’y plonger corps et âme, saluons encore une fois la qualité du travail impeccable de l’Allemand Patrick Zöller plus connu sous le nom de Karmazid (Bezwering, Chevalier, Malokarpatan, Skáphe, Urfaust, Venefixion, Wederganger...). Une oeuvre aussi poétique que morbide qui invite à la découverte et va surtout plonger l’auditeur dans les méandres obscurs et tourmentés de cet univers dépeint ici par 13th Moon.

Si ce nouveau EP n’est constitué que d’un seul morceau, précisons tout de même que celui-ci avoisine malgré tout les dix-sept minutes et qu’il n’entend pas se laisser apprivoiser dès la première écoute. Comme c’est généralement le cas avec ce genre de morceau fleuve, "Putridarium" s’apparente à une succession de séquences bien différentes les unes des autres mais qui pourtant réussissent néanmoins à former un ensemble cohérent et homogène permettant à l’auditeur de s’immerger assez facilement dans l’univers de 13th Moon. Introduit par un sample à l’atmosphère médiévale qui n’est pas sans rappeler un film comme Le Nom De La Rose, le morceau va très vite s’emballer au son d’un Black/Death primitif dont le caractère efficace et entêtant ne va avoir aucun mal à convaincre. Le riffing est simple mais suffisamment sombre et évocateur pour se laisser séduire dès les premières notes. Arrivé aux alentours des quatre minutes, le rythme change et se fait beaucoup plus lourd et menaçant. Un sentiment largement renforcé par l’arrivée au chant de Marek Górecki aka Mark Of The Devil des excellents Cultes Des Ghoules, Death Like Mass et Sodality venu ici taper l’incruste le temps d’une séquence possédée et effrayante dont il a le secret. Le rythme s’emballe à nouveau aux alentours de 5:18 le temps d’un passage mené tambour battant avant un nouveau ralentissement dont le déroulement, les sonorités et l’âpreté rappelle là encore très fortement Cultes Des Ghoules (à partir de 6:09 mais surtout à 7:00 lors de cette séquence incantatoire). Ce moment est alors marqué par l’intervention de Łukasz Adach aka Old Coffin Spirit de Doombringer, Bestial Raids et Venefices venu déclamer son texte de manière solennelle. Amené à l’aide d’une transition tortueuse dont l’influence polonaise semble une fois de plus tout à fait évidente, la suite va se faire à coups de blasts soutenus, de riffs Black infernaux sur lesquels vont notamment venir se poser des leads démoniaques particulièrement inspirés malgré là encore une certaine simplicité dans le propos mais aussi, et cela dans un souci de cohésion évident, de motifs déjà entendus auparavant. Quant aux quatre dernières minutes, elles vont se dérouler sur un rythme bien plus lent, marquées en premier lieu par un chant déclamé aux intonations religieuses évidentes avant l’arrivée de voix plus lointaines et surtout bien plus menaçantes qui viendront mettre un terme à ces seize minutes particulièrement captivantes, torturées et intenses.

Si on aurait aimé que 13th Moon passe un cap et sorte un petit peu des sempiternels EPs, démos et autres splits dans lesquels il semble s’être quelque peu enfermé depuis sa formation en 2012 (bien que considéré comme un album, Abhorrence Of Light revêt davantage des airs de EP), force est d’admettre que cette nouvelle sortie s’impose comme l’une des meilleures imaginées par l’obscure entité espagnole. Alors on ne va pas se mentir, les participations de Old Coffin Spirit et surtout Mark Of The Devil n’y sont pas étrangères mais quand même, 13th Moon a su créer un titre fleuve particulièrement convaincant, à la fois terriblement efficace grâce à ces quelques séquences sinistres menées le couteau entre les dents et en même temps extrêmement immersif grâce à ces samples, ces tours et détours et surtout ces atmosphères putrides capables de vous glacer le sang et de vous faire frissonner en même temps. Un titre et seize minutes, c’est effectivement un peu chiche mais on saura largement s’en contenter étant la qualité de ce dernier. Vivement la suite, en espérant qu’elle soit un peu plus conséquente...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
13th Moon
Black / Death Metal
2021 - Triangulum Ignis
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
13th Moon
13th Moon
Black / Death Metal - 2012 - Espagne
  

tracklist
01.   Putridarium  (16:30)

Durée : 16:30

line up
parution
31 Mars 2021

voir aussi
13th Moon / Ritual Death
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")

2017 - Terratur Possessions / Triangulum Ignis
  
13th Moon
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)

2014 - Nigrum Serpentis
  

Essayez aussi
Blasphemophagher
Blasphemophagher
Nuclear Empire Of Apocalypse

2008 - Nuclear War Now! Productions
  
Belligerent Intent
Belligerent Intent
The Crucifire

2016 - Autoproduction
  
Dawn of Nil
Dawn of Nil
Culminating Ruins

2019 - Indépendant
  
Profundi
Profundi
The Omega Rising

2007 - Viva Hate Records
  
Pseudogod
Pseudogod
Sepulchral Chants (Compil.)

2015 - Relapse Records
  

Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique