chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vaamatar - Evil Witching Black Metal

Chronique

Vaamatar Evil Witching Black Metal (Démo)
Vaamatar c’est la rencontre entre la côte est et la côte ouest des Etats-Unis, l’union de Wicked Procreator (guitare, basse, chant) et de Kathaarian (chant, batterie) scellée l’année dernière à travers une première démo intitulée Evil Witching Black Metal parue chez Bitter Misery Records (Ancient Gate, Ceremonial Crypt Desecration, Forbidden Tomb). Vaamatar c’est une vision sincère mais étroite de ce que doit être Black Metal. Bref, une rencontre tournée une fois encore vers le passé et rien d’autre.

Parue en mai 2020, cette unique démo enchaîne tous les poncifs que l’on est en droit d’attendre d’une démo de Black Metal issue des plus bas fonds de l’underground. De ce corpse paint fidèle aux canons norvégiens à ces photos prises en pleine nature avec ce qu’il faut d’attirail (chaine et hache) pour se donner fière allure en passant par cet artwork en noir et blanc, ce cadre fait d’entrelacs, ce lettrage gothique et ces quelques logos occultes présents dans l’insert, on tient là à peu près tout ce qui visuellement habille aujourd’hui les sorties relayées par ce genre de labels que sont Bitter Misery, Livor Mortis, Signal Rex, Asrar, Black Gangrene, Death Kvlt, Inferna Profundus, Death Shadow, Death Hymns et j’en passe... L’avantage dans tout cela, au-delà de ce titre sans équivoque, c’est que l’on sait où l’on met les pieds.

Servi par une production décharnée qui sature, grésille et crachote, Evil Witching Black Metal verse dans une relecture fidèle et sans surprise de tous ces groupes ayant marqué de leur empreinte la seconde vague Black Metal du début des années 90. La nature particulièrement lo-fi de cet enregistrement (sans pour autant être inaudible, loin de là, ou alors c’est peut-être parce que j’en ai l’habitude ce qui ne serait pas forcément faux) lui confère d’ailleurs un caractère authentique assez saisissant qui donne l’impression d’avoir entre les mains une démo datant de ce fameux âge d’or.

Plus concrètement, la musique de Vaamatar (dont le nom s’inspire de la déesse finlandaise de la douleur, la maladie et la souffrance) va jouer la carte d’un Black Metal famélique et maladif marqué par un rythme particulièrement soutenu que le duo va tenir d’une main de fer pendant la majorité de ces vingt et une minutes mais également par un travail mélodique simple mais extrêmement réussi qui va insuffler un poil plus de caractère à cette démo aux atours très classiques. Alors évidemment on pense pas mal aux scènes toulonnaises et finlandaises, notamment sur des titres tels que "Hands Of Fate", "The Land Of Moor" et "Ancient Cities" mais également à des entités plus spécifiques comme par exemple avec "Inoculation" dont la mélodie entamée à 0:35 (et largement reprise par la suite) n’est pas sans rappeler ce que l’on peut retrouver chez un groupe comme Inquisition. Bref, loin d’être anodin, le travail mélodique réalisé ici par le duo va jouer un rôle particulièrement immersif au même titre d’ailleurs que ces quelques samples on ne peut mieux choisis (sur l’introduction de "Hands Of Fate" et "Ancient Cities") tirés d’un film portugo-espagnol de 1972 intitulé "La Noche Del Terror Ciego" (ou "Tombs Of The Blind Dead" en anglais).
Notons également que si Vaamatar est plutôt du genre à y aller franco à coups de blasts et autres démonstrations de force, il n’est pas rare que le duo lève le pied pour nous accorder un petit peu de répit. Ces quelques instants moins en tension ("Hands Of Fate" à 3:15, l’entame de "Inoculation" ou un peu plus loin à partir de 4:01 et "Ancient Cities" à 3:40), en plus d’apporter un peu de relief à l’ensemble le temps de séquences un peu plus chaloupées, vont nourrir là encore ces atmosphères inquiétantes et lovecraftiennes que l’on va retrouver jusque dans les paroles de Nicole D. aka Kathaarian.

Ancrée dans une certaine vision du Black Metal, cette première démo n’a rien d’autre à proposer qu’une relecture fidèle et sincère de ce que l’on pouvait déjà entendre dans le milieu au début des années 90. Pour autant, la musique de Vaamatar ne manque pas de qualité et ne devrait pas manquer de séduire les indécrottables amateurs de Black Metal poussiéreux et cryptique. Il faut dire d’entre ce rythme pour le moins soutenu, ces mélodies entêtantes et ses titres tout en efficacité, on à la une formule qui à largement fait ses preuves.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vaamatar
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Vaamatar
Vaamatar
Black Metal - 2020 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Hands Of Fate  (05:34)
02.   Inoculation  (06:20)
03.   The Land Of Moor  (02:33)
04.   Ancient Cities  (06:54)

Durée : 21:21

line up
parution
19 Mai 2020

Essayez aussi
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Tusen År Har Gått

1995 - No Fashion Records
  
Inquisition
Inquisition
Obscure Verses For The Multiverse

2013 - Season Of Mist
  
Crystalium
Crystalium
Doxa O Revelation

2007 - Aura Mystique Productions
  
Praeda
Praeda
Eden... Hele

2003 - Sacral Productions
  
Flame Of War
Flame Of War
Long Live Death!

2012 - Lower Silesian Stronghold
  

Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique