chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

God Dethroned pour l'album "The Lair of the White Worm"

Interview

God Dethroned pour l'album "The Lair of the White Worm" Entretien avec Arien (batteur) (2004)
Le line-up de God Dethroned a beaucoup changé depuis votre dernier disque "Into the Lungs of Hell" Pourquoi Beef et Jens ont-ils quitté le groupe ?

Ariën : Beef et Jens n'avaient plus la motivation pour continuer avec God Dethroned. Après avoir été dans le groupe depuis 8 ans, je pense qu'ils voulaient se concentrer sur leurs vies privées et sur d'autres activités musicales. Beef est assez occupé par son travail de Contremaître de chantier naval. Jens est occupé avec son groupe Autumn. C'était mieux pour le groupe de chacun aller dans nos directions.


"The lair of the white worm" est le 6ème album de God Dethroned. Comment le comparerais-tu à votre album précédent ?

C'est difficile pour moi de comparer les albums, car chacun sonne différemment et a une atmosphère différente, mais ce sont tous des CD typiques de GD. Mais je pense que le nouvel album contient pas mal d'éléments qui sont venus des derniers albums : par exemple l'influence black-metal comme sur Grand Grimoir. Dans la chanson "Nihilism" il y a une sorte de feeling comme du Emperor. C'est présent aussi sur le CD "Grand Grimoire". Et les trucs plus thrash et mélodique ressemble plus à Blood Blasphemy l'atmosphère death metal est plus dans la veine de Ravenous. Peut-être que le nouvel album peut être comparé à "Into the lungs of hell" , il a été enregistré dans le même studio avec le même producteur. Le nouvel album va une étape plus loin que ce qu'on a fait sur "Into.." On a utilisé plus de breaks, d'accentuations, et des tempos plus rapides pour créer une atmosphère plus agressive.


Votre musique est à la fois très mélodique et très agressive. Est-ce important pour vous de garder l'équilibre entre ces 2 éléments ?

Oui c'est très important pour nous. Mais en même temps, c'est assez naturel pour nous aussi. C'est ce que God Dethroned a toujours fait : combiner la mélodie et la brutalité. Quand nous commmençons à composer des chansons, on sort toujours ce genre de musique parce que d'un côté on aime que notre musique soit accrocheuse, et d'un autre, on a envie d'enrager, et de jouer avec de la furie. Et maintenant que nous avons Henk, et Isaac dans le groupe, on peut explorer d'autres contrées dans les parties mélodiques, et ajouter plus de puissance à notre son.


Vous avez joué au Arnhem Metal Meeting, le 4ème Décembre avec Samael, Entombed, Unleashed, Suffocation, Impaled Nazarene et d'autres groupes. Qu'est-ce que tu penses de chacun de ces groupes ?

Entombed fait du bon reock n'roll. Du bon vieux rock sans fioritures, la musique "direct dans ta gueule" c'est toujours bon pour les fêtes et pour passer un bon moment. La même chose pour Impaled Nazarene, du black metal avec du punk, sans compromis, c'est puissant ! Suddocation est aussi génial, avec de bons musiciens dans le groupe. Samael n'est pas vraiment ma tasse de thé, surtout avec la boîte à rythmes qui est utilisée de nos jours, mais c'est de la musique de qualité.


Est-ce qu'il y a une tournée de prévue pour la promotion de l'album ? Nous adorerions vous voir jouer ici !

On essaie de monter une tourner avec une agence de booking allemande qui s'appelle "Dragon Agencies". Jusqu'à ici, on jouera des concerts séparés en Hollande, en Allemagne et en Belgique. On a une mini-tournée avec Grave en Janvier. On espère venir en France. On verra ce qu'il en est. Nous avons peut-être une autre possibilité de tourner…


En parlant de tournée, quel serait le meilleur concert que vous ayez fait ? Et le pire ?

Le meilleur concert serait le Summer Breeze de l'an dernier en Allemagne. Le pire était il y a quelques semaines à Dortmund, et j'ai eu des problèmes techniques avec la batterie qui était là-bas. Une de mes pédales de grosse caisse a lâché en pleine chanson, et je ne pouvais plus donner de coups avec ma pédale de droite. Donc on a essayé d'improviser et arrêter la chanson et la recommencer. Pendant tout le concert, j'ai dû garder constamment un œil sur la pédale, c'était la merde !


Et sur la batterie, est-ce que tu t'entraînes souvent, et est-ce que tu as des tips pour des jeunes batteurs qui voudraient atteindre ton niveau de batterie ?

Je m'entraîne énormément !! Pour rester en forme, et explorer de nouvelles idées de rythmes et de breaks, et pour devenir plus fort, et avoir un meilleur niveau. J'ai encore beaucoup à apprendre et j'aime prendre du temps et de l'énergie pour ça. C'est le conseil que je donnerais aux jeunes batteurs, de prendre beaucoup de temps dans la pratique et d'être patient. Et de jouer avec d'autres musiciens.


Quelle est la chanson que tu préfères jouer de toute la discographie de God Dethroned ? Et la pire/la plus difficile ?

J'aime bien jouer "Boiling blood", "The art of immolation" et "Soul Sweeper". Du nouvel album j'aime jouer "Nihilsm" et "Loyal to the crown of God Dethroned". La plus difficile est "Ravenous". C'est un test de force pour moi.


Quelle est ton opinion sur la scène death métal mélodique Suédoise (avec des groupes comme In Flames, Dark Tranquility, Arch Enemy…) ? Est-ce que tu penses que God Dethroned appartient à cette scène ?

Pfff…Je sais pas. On est assez différent de ces groupes. Bien sûr nous avons certains points communs mais nous jouons quelque chose différent d'In Flames. Nous avons peut-être plus de points communs avec Arch Enemy.


Quel est le dernier CD que tu as acheté ?

"Tegenstrijd" par le groupe Osdorp Posse. C'est un groupe de hip-hop hardcore hollandais. De la bonne musique et des paroles excellentes avec une attitude non-conformiste. Et une bnne vibration underground aussi. De la musique menaçante, lourd avec du rap qui tue.


Qu'est-ce que tu écoutes en ce moment ?

J'écoute tous les albums de Morbid Angel (sauf "Abominations…"), Heather Nova, Osdorp Posse, The Cure, Torrorizer pour le bon vieux temps, haha…Je n'achète pas vraiment beaucoup de CD. J'ai acheté le DVD de Slayer. Je pense que Slayer est encore le meilleur groupe de métal, avec Morbid Angel.


Est-ce que tu surfes souvent sur Internet ? Des bonnes adresses à partager ?

Pas vraiment, je surveille mes e-mails et des sites de groupes, mais pas grand-chose de reste.


Un dernier mot ?

J'espère que vous aimerez tous "The lair of the white worm" et j'espère vous voir en tournée bien tôt.

---
Traduction par $am

1 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
28/03/2006 9:02
Trad!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
AUTRE VERSION
plus d'infos sur
God Dethroned
God Dethroned
Death Mélodique - 1991 - Pays-Bas
  

Lire aussi
God Dethroned
God Dethroned
The Lair of the White Worm

2004 - Metal Blade Records
  

Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique