chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dieu De La Haine

Interview

Dieu De La Haine Entretien avec Clément Ducouret (chanteur/guitariste) (2021)
Jadis, j'œuvrais dans une association qui organisait des concerts metal sur toute la Bretagne. Nous fumes alors les premiers à faire connaitre aux chevelus locaux l'existence de ce groupe très prometteur de la région versaillaise. C'était en 2015. Après un premier album déjà remarquable, le combo nous revient avec son nouvel album forgé au fin fond des Enfers. Lumière sur ce triomphal dieu de la haine...

-1- Salut Clément ! Heureux de pouvoir m’entretenir avec toi pour la sortie de votre second méfait. Quel est votre état d’esprit actuellement ?

- Salut, plaisir partagé ! Très heureux de pouvoir enfin révéler au grand jour ce second album ! Et pour rien te cacher impatient que les restrictions cessent enfin afin que nous puissions défendre ce nouvel opus sur scène.

-2- Creeping Fear est né en 2009, et c’est déjà votre quatrième sortie, malgré un changement de line-up (je rappelle ici à nos lecteurs que Gabriel DeLoffre, votre ancien cogneur, est parti chez FilthCult). Vous êtes assez efficaces lorsqu’il s’agit de composer, non ?

- Et oui ! effectivement le line up a un petit peu changé depuis le dernier album. Nous ne sommes clairement pas les plus rapides niveau composition mais la synergie que nous avons avec Gabriel à la guitare est toujours présente et ce nouveau line up a favorisé la création et l’aboutissement de ces nouvelles chansons !

-3- D’ailleurs, aviez-vous une ligne directrice lorsque vous avez entamé le processus de composition ? Et combien de temps a duré l’écriture du disque ?

- Nous souhaitions que cet album soit plus sombre et plus extrême que le précédent, cela a vraiment été la ligne de conduite lors des phases de composition. Je dirais que l’écriture a duré une bonne année et demie. Après forcément le temps de tout mettre en place, de passer en studio, de préparer la sortie, on se retrouve à presque 3 ans (nous avons fini les enregistrements, mixage et mastering en Aout 2020).

-4- Les nouveaux membres ont-ils seulement pu contribuer à leur façon ?

- Ils ont bien contribué à l’écriture des arrangements à la basse et à la batterie. Lorsque nous créons la guitare nous avons toujours une idée de ce que nous voulons pour les autres instruments, mais sauf quelques rares exceptions ce sont les arrangements créés par Théo et Paul que tu peux entendre sur l’album.

-5- Ce qui frappe en premier lieu sur votre nouvel album – avant donc d’en avoir écouté la moindre note -, c’est ce superbe artwork, signé Paolo Girardi. Vous ne vous êtes rien refusés !!!

- Oui c’est incroyable d’avoir pu travailler avec lui, lorsqu’il a accepté nous n’en revenions pas ! Il est une véritable institution dans notre milieu. Il a réalisé un travail exceptionnel nous sommes très fiers d’avoir pu travailler avec lui.

-6- Son style est reconnaissable entre mille. N’avez-vous pas eu peur d’être connotés black metal, en référence aux rééditions d’Inquisition dont il a signé les covers, notamment par ceux qui vous découvriraient seulement maintenant ? (note de moi-même : question un peu idiote de ma part au final, quand on voit ses travaux pour Firespawn ou le split Algoma/Hooded Menace)

- C’est une bonne question je n’y avais pas pensé !! Pour tout te dire nous aimions son style, nous avons envoyé un croquis et il en a fait un chef d’œuvre, après je ne pourrais pas te dire comment les gens réagirons. Nous on l’adore cet artwork et les premiers retours que nous avons eu sont très positifs !

-7- Creeping Fear, ou peur rampante en français…qu’est ce qui, en 2021, vous fait peur, vous interroge ? Les textes du nouvel album sont-ils en lien avec notre monde actuel ? A ce qui se passe ? Ou le champ lexical correspond-t-il plutôt à d’autres points de vue ?

- Aujourd’hui je pense que ce que nous redoutons le plus c’est le non-retour à la normal de la situation pour les concerts. Malheureusement un an est passé et nous sommes toujours dans la même situation. Oui certains lyrics sont plus ou moins rattachés à notre réalité. Il y à la fois des éléments d’un autre monde, fantastique, mais certains titres sont rattachés au réel comme Hate Crush Consume par exemple.

-8- Vous êtes originaires des alentours de Versailles. Le fait d’être proches de Paris est-il un avantage (plus facile « d’attraper » des premières parties intéressantes lors de leur passage), ou un inconvénient (on dit que le public parisien est blasé de concerts – enfin, sans doute moins maintenant !!!!- et frileux à se déplacer pour les premières parties) ?

- Effectivement Gabriel et moi sommes du 78, mais aujourd’hui le line up est réparti un peu partout en île de France. Oui c’est bien d’être à côté de Paris cela nous a permis de faire de belles premières parties et le public est toujours au rendez-vous ! Je pense que lorsque les premières parties sont intéressantes le public est présent.

-9- Concernant les concerts, ou à tout le moins leur organisation, tu es toi-même un membre des Ondes Noires. Cela t’est-il utile dans le cadre de ton propre groupe ou alors y vois-tu un quelconque conflit d’intérêts ?

- C’est toujours pratique car le statut de l’association permet d’organiser plus facilement les dates à Paris, notamment sur les réseaux sociaux ou la page de l’association marche bien. Et non je n’y vois pas de conflits d’intérêt, quand tu organises une date l’important c’est le travail que tu fournis autour, pas l’association en elle-même, nous sommes deux dans l’association sur Paris ce n’est pas comme si nous avions une structure complète à disposition !

-10- Sur vos deux premières réalisations, certains titres de morceaux font référence à de vieux briscards et/ou légendes de la scène : j’en veux pour exemple « Unleashed » sur la démo du même nom, ou « Death The Brutal Way », piste 4 de « World Execution ». Etait-ce un clin d’œil, un hasard, ou un choix totalement assumé de marcher dans les pas des Grands Anciens ?

- Totalement il y a des petits clins d’œil à des références de la scène !! Nous ne l’avons pas fait sur cet album mais pourquoi pas sur le prochain, et peut être même une petite reprise qui sait !

-11- D’ailleurs, quelle serait la vérité metallique selon Creeping Fear ? Les groupes ou albums qui vous ont forgé, ou dont vous ne pourriez-vous passer ? Ce que vous écoutez en ce moment ?

- Je dirais les monstres de la scène américaine Suffocation, Cannibal Corpse, Deicide, Vital Remain, ainsi que le black et le death européen plus sombre. En ce moment je me fais pas mal tourner le dernier Scour et la dernière sortie de Zakk Sabbath !

-12- Merci beaucoup Clément ! C’est une interview que j’attendais depuis longtemps ! Avant de vous souhaiter à toi et tes comparses une bonne continuation, je te laisse ajouter ici quelque chose que nous aurions omis d’aborder, ta blague du moment, ta recette du jour ou ce qu’il te plaira.

- Tout simplement un grand merci à tout ceux qui nous soutiennent ! Nous avons hâte de vous retrouver sur scène.

2 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
10/04/2021 15:46
Oui excellent. D'ores et déjà une sortie majeure de cette année !
Jean-Clint citer
Jean-Clint
09/04/2021 13:29
Bien sympa cette interview ! Le groupe le mérite, l'album est une pure tuerie ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
Creeping Fear
Creeping Fear
Death Metal - 2010 - France
  

Lire aussi
Creeping Fear
Creeping Fear
Hategod Triumph

2021 - Dolorem Records
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique