chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
106 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Présentation du Dark Medieval Fest

Interview

Présentation du Dark Medieval Fest Entretien avec Nath (2023)
Salut Nath, merci de m’accorder un peu de temps avec ces quelques questions. Pour commencer peux-tu m’expliquer l’histoire et genèse du Dark Medieval Fest ?

Salut à toi et à tous les lecteurs ! Et bien, le festival est né en 2019 alors que je faisais partie d'une association médiévale de mon village du Beaujolais. A l'époque, on cherchait un moyen un peu différent de se faire connaître et pourquoi pas de trouver de nouveaux adhérents... L'idée d'essayer de toucher un public fan de Metal et amateur de médiéval a alors germé en moi, les ponts entre les deux mondes étant nombreux. J'ai soumis l'idée à mon association de l'époque et tout le monde a décidé de me suivre dans cette aventure, donnant ainsi naissance au 1er Dark Medieval Fest ! Depuis, j'ai quitté l'association pour créer la mienne, Golden Stone Events, afin de pouvoir continuer cette belle histoire de manière un peu plus indépendante... Une pandémie plus tard, il aura fallu attendre 2022 pour voir la 2ème édition du festival !

Tu as réussi à faire venir quelques gros noms pour cette année (je pense notamment à HORN), cela a-t-il été facile de convaincre pour les groupes de venir se produire chez vous malgré la jeunesse du festival ?

Très facile même ! Après cette période compliquée de confinements et de restrictions, les groupes ont envie et besoin même de jouer, alors qu'importe la jeunesse du festival, gros noms ou pas, ils sont généralement hyper motivés ! Les groupes qu'on démarche donnent très rapidement leur accord, et quant à ceux qui candidatent, on sent vraiment une soif de conquérir les terres Beaujolaises qui force l'admiration... Parfois, la qualité de notre accueil nous précède, les groupes se parlant entre eux, et cela facilite grandement le contact et la confiance qu'un groupe peut avoir de notre orga. Pour tout te dire, on a une liste d'attente de groupes souhaitant venir jouer chez nous qui nous permettrais de faire encore deux éditions sans aucune démarche ! Après, tout est une question de disponibilité et bien sûr de budget, mais ça, c'est une autre histoire...

Quels sont les objectifs pour cette année en termes de spectateurs et en retombées diverses ?

On va être francs, après l'échec financier de la deuxième édition, nos objectifs pour 2023 sont clairs : la survie ! Cette année, on a procédé à une refonte totale du festival, à une optimisation destinée à limiter les risques au maximum... Mais si ça ne marche pas, l'association a décidé que ça serait la dernière édition du festival ! On essaye de faire les choses au mieux, on a encore plein d'excellents groupes à vous faire découvrir, mais il ne faut pas se voiler la face : sans le public, on n'est rien, et perso, je n'ai pas assez sur mon compte perso pour renflouer les caisses de l'association en cas de nouvel échec... Dans l'idéal, on aimerait pouvoir monter jusqu'à 300 personnes sur le festival, mais surtout, on souhaiterait que le public nous soutienne au maximum en prenant ses places le plus à l'avance possible, car sans préventes suffisantes, la question du maintien se posera inévitablement, ce qui n'est confortable pour personne... Bref, si tout le monde se mobilise et joue le jeu, on s'en sortira et pourra penser sereinement à l'avenir et aux prochaines éditions, mais pour l'instant, le mot d'ordre est clair : ça passe ou ça casse !

Vous avez changé de lieu cette nouvelle édition, ce choix est-il volontaire ou a-t-il été contraint ?

En fait, le festival ayant été sold-out dès sa 1ère édition, nous avons rapidement cherché une salle plus grande pour la deuxième édition de 2020 qui a été annulée pour cause de Covid... Cette édition devait se dérouler au même endroit que cette nouvelle édition 2023, dans la salle pluraliste de Lamure-sur-Azergues (69). Après deux années de pandémie et un changement de conseil municipal, nous n'avions pas à l'époque réussi à renouer le dialogue avec la mairie de Lamure, et après avoir démarché nombre de salles en région Lyonnaise, nous avons trouvé une oreille attentive au sein de l'équipe du Jack Jack de Bron... On savait que malgré la qualité de la salle, les conditions n'étaient pas optimales, n'ayant au final ni le bar ni le marché extérieur pour nous aider d'un point de vue financier... Mais c'était un risque à prendre pour montrer que le festival existait toujours : clairement, on ne se voyait pas passer une 3ème année sans rien faire ! On a fait un pari, et malheureusement, on l'a perdu... Mais très rapidement après cette 2ème édition, on a recontacté la mairie de Lamure, jugeant que la survie du festival passait par leur salle pluraliste, nous offrant la possibilité de gérer la taverne et de bénéficier d'un bel espace extérieur, idéal pour notre marché médiéval et nos animations ! Ça a pris du temps, mais dès la validation du conseil municipal, nous étions fiers de pouvoir réaffirmer notre ancrage local au sein de la campagne Beaujolaise, qui avait fait le charme de la 1ère édition et qui j'espère fera celui des nombreuses éditions à venir en cas de succès...

Outre la musique il y aura aussi proposé un marché médiéval avec des artisans, des stands de nourriture et diverses démonstrations… peux-tu me dire ce qu’on va y trouver ?

Sur la partie extérieure, accessible gratuitement à partir de 13h, il y aura tout d'abord un excellent food-truck qui est d'ailleurs en train d'élaborer une carte en lien avec le festival... Il s'appelle Le Ventre Plein et vous verrez, il porte plutôt bien son nom ! En parallèle, notre taverne sera aussi ouverte avec diverses boissons dont bien évidemment de l'hypocras et de l'hydromel... Il y aura un campement viking avec l'association Les Fils d'Hildi, des démonstrations d'escrime médiévale et des combats par l'association locale Les Lamhes du Val d'Azergues et des démonstrations de feu par deux membres du bureau de Golden Stone Events, ainsi que par une autre association locale, Les Pérégrins d'Ycelieu, qui gérera aussi un partie des animations en journée et qui tiendra un stand sur le marché médiéval... Concernant le marché justement, vous pourrez y trouver de nombreux artisans qui proposeront du travail de forge, du cuir, du bois, des bijoux, de la déco, mais aussi un peu d'alimentaire et des boissons d'exception ! En intérieur, dès l'ouverture des portes à 15h30, vous pourrez profiter de notre petit Metal market où seront présents Adipocère Records, Asgard Hass Productions et Forgotten Wisdom Productions... Ah oui, pour le public non-Metal du marché, nous accueillerons aussi une petite formation de musique celtique et au gré de vos déambulations, vous pourrez peut-être même croiser des druides... Bref, n'hésitez pas à venir en famille (entrée gratuite pour les moins de 12 ans), vous ne vous ennuierez pas !

On se souvient du regretté Ragnard Rock qui avait lieu dans le même secteur et qui évoluait à peu près dans le même créneau, le DARK MEDIEVAL FEST est-il le prolongement de cet événement d’une façon ou d’une autre ?

Aucunement ! Même si nous évoluons dans le même esprit Pagan et même si nombre des groupes du Ragnard Rock auraient parfaitement leur place sur une affiche du Dark Medieval Fest, comme expliqué plus haut, la genèse du festival n'est absolument pas lié au Ragnard Rock... Malgré tout, ce festival était très prometteur et ambitieux, bien plus gros qu'on ne pourra sans doute jamais devenir... Mais à vouloir trop en faire, surtout aussi vite, ils se sont pour ainsi dire brûlés les ailes, en laissant nombre de festivaliers sur le carreau et les caisses vides ! Bref, pas vraiment un modèle pour nous... Je préfère commencer petit, quitte à rester petit, mais surtout en faisant les choses honnêtement avec les tripes ! Pour ma part, j'ai beaucoup plus d'admiration pour un festival tel que le Kilkim Zaibu en Lituanie, un modèle en tout point...

N’as-tu pas peur qu’il y ait un parallèle de fait avec le Cernunnos Pagan Fest ? Vu que vous évoluez dans une niche musicale et historique un peu semblable…

Le Cernunnos est une véritable institution, une référence française littéralement intouchable ! Pour autant, ce festival est installé en région Parisienne et nombre de personnes du Sud ou de la région Auvergne Rhône-Alpes ne peuvent pas s'y rendre à cause de l'éloignement... Je pense qu'il y a la place pour d'autres événements du style en France, pour peu qu'ils soient bien répartis sur le territoire ! Le Cernunnos est pour nous plus un moteur, et quand on voit ce festival marcher comme ça depuis des années, on se dit que c'est possible... Ça a été le cas pour le Lid Ar Morrigan en région Nantaise qui le dit ouvertement : ils n'existeraient pas sans le Cernunnos ! C'est un peu le grand frère qui aide les plus jeunes à traverser les méandres de la vie... Mais comme expliqué tout à l'heure, la création du Dark Medieval Fest s'est vraiment faite en lien avec mon association médiévale de l'époque comme un outils de communication et nous n'avions pas à ce moment-là imaginé devenir un événement annuel... Autre différence qui fait aussi notre fierté d'un certain côté, c'est le fait que nous proposions une affiche résolument underground avec cette volonté de faire découvrir des pépites du genre qui jouent peu voir pas en France, ou en tout cas en région Lyonnaise !

Une cagnotte en ligne avait été lancé après la précédente édition suite à un manque de public, quel a été le bilan de celle-ci ?

En effet, nous avons perdu beaucoup sur la 2ème édition (3000€ pour être exact) et un fan de la première heure a eu l'idée de créer cette cagnotte en ligne... On ne savait pas trop quoi en penser, mais elle a finalement dégagé environ 1000€, ce qui est incroyable ! Même si on aurait préféré que le public nous soutienne en venant au festival, cette forme de soutien était quand même bienvenue... A côté de ça, un groupe comme AORLHAC nous a rendu une partie du cachet versé et une association voisine, sans un lien avec le festival, nous a fait un don important et inattendu en soutien ! Nous avons aussi organisé au Rock'n Eat sur Lyon un concert de soutien pour lequel aucun groupe n'a demandé de cachet... Bref, tout ça mis bout à bout, on y a bien sûr laissé des plumes, mais ça a clairement permis de limiter les dégâts, et puis de voir la générosité des gens autour de nous, ça nous a reboosté pour travailler au mieux sur une 3ème édition du tonnerre !

En tout cas nombre de confrères sont partenaires de l’événement, j’imagine que cela doit vous faire plaisir. Ont-ils été difficile à convaincre ?

Le soutien de la presse spécialisée est essentiel pour un événement tel que le Dark Medieval Fest, ne serait-ce que pour relayer les infos du festival et assurer ainsi en amont une partie de la communication... Les quelques interviews réalisées nous permettent aussi de nous exprimer directement et de raconter notre vérité, ce qui est une démarche intéressante pour un petit festival comme le nôtre, et les live-reports sont quant à eux quasi vitaux pour nous ! C'est le meilleur moyen de faire circuler le nom du festival, de donner une bonne image au public pour le motiver à venir les années suivantes, et en cas de critiques (constructives cela va sans dire), ça nous offre de bons axes d'amélioration pour la suite... Le fait de se sentir soutenu par la presse est plutôt gratifiant et nous pousse à exceller ! Mais nos partenaires ont-ils été difficile à convaincre ? Je ne saurais dire... Certains nous soutiennent depuis la première heure, et quant aux autres, c'est Phil du webzine KaosGuards (qui travaille aussi sur le Lions Metal Fest) qui gère les relations avec la presse, étant donné que je ne peux pas tout gérer seul ! (rires)

A titre personnel y’a-t-il des formations que tu rêverais de voir jouer dans les prochaines éditions ? Ecoutes-tu d’autre style de Metal que tout ce qui est Pagan et folklorique ?

A côté du Pagan et du Folk, j’écoute beaucoup de Black Metal, même si par certains aspects, ces styles sont plus ou moins liés... Avant l'annulation de la tournée, on devait faire jouer BORKNAGAR, donc ce groupe fait clairement partie des groupes que j'aimerais voir un jour sur le festival ! A titre personnel, j'adorerais aussi voir un groupe comme MÅNEGARM sur la scène du Dark Medieval Fest, même si ma femme, elle, a une préférence pour HEIDEVOLK et mon fils pour ALESTORM... Il y aussi des groupes légendaires comme SKYFORGER ou CRUACHAN qui auraient parfaitement leur place sur nos affiches, ou d'autres grands noms chers à mon cœur tels que ANCIENT RITES ou ANCIENT ! Mais finalement, avec un nom comme le nôtre, est-ce qu'on ne se satisferait pas d'un live de SATYRICON jouant « Dark Medieval Times » dans son intégralité ?

Merci à toi pour ces réponses, je te laisse le mot de la fin pour conclure cette interview…

Merci à toi pour le soutien ! De notre côté, on se démène depuis 1 an pour vous proposer la meilleure expérience possible sur ce 3ème Dark Medieval Fest, mais comme déjà dit, sans vous, public, on n'est rien... Alors bien sûr, il faut venir en nombre pour permettre au festival de perdurer, mais ça ne fait pas tout ! Il y a de nombreux frais en amont d'un événement comme le notre, surtout au sortir d'une édition aussi compliquée que celle de 2022... Pour tenir, il nous faut de la trésorerie, et pour en avoir, il faut que les gens achètent leurs places en avance ! Je sais que les habitudes ont changé et que l'inflation n'aide pas, mais en ce début d'année 2023, on commence à revoir des concerts affichant complet, et certains ont toujours les poches bien remplies quand il s'agit d'aller au Hellfest... Alors n'ayez pas honte, soutenez l'underground et vous verrez, vous ne serez pas déçus ! Pour voir 6 groupes internationaux et bénéficier d'un marché médiéval animé, c'est seulement 22€ sur HelloAsso contre 25€ sur place, alors il n'y a plus à hésiter, on compte sur vous ! Rendez-vous donc le Samedi 6 Mai dès 13h sur le marché et à partir de 15h30 pour l'ouverture du DARK MEDIEVAL FEST 2023 à Lamure-sur-Azergues...

2 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
22/03/2023 10:49
Keyser a écrit : "certains ont toujours les poches bien remplies quand il s'agit d'aller au Hellfest " : c'est malheureusement bien résumé !

Pas mieux... et c'est à décourager les bonnes volontés franchement ! Roll Eyes
Keyser citer
Keyser
22/03/2023 08:31
Très bonne interview. On sent la passion mais aussi la crainte par rapport à l'existence de l'événement. Perso c'est pas mon style mais il y a clairement un public, bien dommage de voir le faible nombre de préventes ...


"certains ont toujours les poches bien remplies quand il s'agit d'aller au Hellfest " : c'est malheureusement bien résumé !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
Dark Medieval Fest
Dark Medieval Fest
France
  

This Ending
Crowned In Blood
Lire la chronique
Hyperdontia
Harvest Of Malevolence
Lire la chronique
Ossilegium
The Gods Below
Lire la chronique
Lethal Blaster
Velocidad sangrienta
Lire la chronique
Hardened
Pale Eternal Fog
Lire la chronique
Sol
Promethean Sessions
Lire la chronique
Speed
Gang Called Speed (EP)
Lire la chronique
The River's Source
MMXXII​ / ​MMXXIII
Lire la chronique
Scattered Remnants
Procreating Mass Carnage (D...
Lire la chronique
Crawl
Altar Of Disgust
Lire la chronique
Evoked
Immoral Arts (EP)
Lire la chronique
LIXIVIAT FESTIVAL #2
Blockheads + Feastem + P.L....
Lire le live report
Gorgasm
Sadichist (EP)
Lire la chronique
One Step Closer
All You Embrace
Lire la chronique
Anges de la Mort
Notre tombeau grand ouvert
Lire la chronique
Ernte
Weltenzerstörer
Lire la chronique
Houle
Ciel Cendre Et Mis​è​re Noi...
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Castrated
Surgical Vicissitude (EP)
Lire la chronique
Hemorrhoid
Raw Materials Of Decay
Lire la chronique
LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique