chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
71 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Le Concile Des Fanges - Europe 2024

Live report

Le Concile Des Fanges - Europe 2024 A/Oratos + Délétère + Ossuaire
Le 27 Juin 2024 à Paris, France (Glazart)
Dans ce genre de concert, on retrouve généralement les habitués, et les autres. Ce soir, il y a les habitués.
Pourquoi les autres ne sont-ils pas là ? Probablement partis au Hellfest. C’est vrai aussi que plusieurs personnes m’ont dit ces derniers temps ne pas être motivées pour se rendre au Glazart ; mais c’était quand même plein pour BATUSHKA en octobre dernier. Bon, c’est sans doute un mixte des deux raisons qui fait qu’en tout cas, seule une quarantaine de personnes se tient devant la scène au moment où s’éteignent les lumières.



A/ORATOS

Ils avaient dû annuler leur participation en mars 2020, déjà pour un concert avec DÉLÉTÈRE et OSSUAIRE, donc c’est un peu une revanche ce soir (surtout qu’ils n’ont pas eu l’occasion de se représenter depuis). En plus, ils ont un nouveau line-up et ils ont sorti leur premier full-length en début d’année (après un EP en 2019), ainsi cela va être l’opportunité d’entendre live des morceaux d’« Ecclesia Gnostica ».
L’arrivée des acolytes se fait par le côté de la salle et de façon processionnaire pour trois d’entre eux. Deux sont pieds-nus, maquillés et revêtus d’une toge beige, on entend des chants monastiques et on les voit se rapprocher en tenant un encensoir. Une cérémonie se déroule en arrivant sur la scène décorée d’un petit autel (avec calice, bougie et os), où les attendent les deux autres membres de la confrérie gnostique. Aharon, le chanteur (également de GRIFFON) s’allonge complètement devant l’autel quelques instants avant de se relever, de prendre le micro et que le son du Black Metal mélodique d’A/ORATOS commence à résonner pour les 40 prochaines minutes. Alors évidemment, leur thématique, tenue et mise en scène qui continue pendant le show fait penser à des groupes tels que BATUSHKA (ou encore SETH) mais leur son n’est pas aussi marqué religieusement que celui des Polonais. J’apprécie les efforts de la partie visuelle (depuis l’entrée en matière jusqu’au face à face de deux musiciens, en passant par le bassiste qui pose parfois un genou au sol, prêt à recevoir la « révélation ») tout comme la musique (les coups de cymbales enchaînés sur la fin de « Le Hiérophante », c’est quelque chose !). Comme j’avais aimé l’album, c’est très sympa de redécouvrir les titres dans ce contexte (une première !), surtout qu’ils nous en auront joué 6 des 7 (seul « Ô roi des Eons » est manquant à la setist). À revoir.

Photo d’Enzo Cirillo

OSSUAIRE

On troque sans transition tunique et encens pour veste à patches et clous avec les Québécois d’OSSUAIRE, dont c’est la première date d’une tournée européenne avec leurs compatriotes de DÉLÉTÈRE. Il s’agit donc bien des Canadiens, à ne pas confondre avec le groupe de Death Metal du Lot-et-Garonne du même nom (pas sûr qu’ils soient encore actifs à ce propos), ni avec les Américains et Colombiens appelés tous deux OSSUARY que vous pouvez trouver chroniqués dans nos pages (ainsi que des nombreuses autres formations existantes avec ce patronyme). Pas de lien non plus avec l’album « Ossuary » des Yvelinois de DEFLESHER puisque les Montréalais s’adonnent à un Black Metal classique, radical et sans trop de fioritures. Cela rend impeccable en live et le bassiste en renfort au micro apporte un plus certain. Ça sonne certes de temps en temps déjà entendu et homogène d’un titre à l’autre, mais leurs rythmes nous captivent. Un choix judicieux de morceaux – dont trois issus de « Premiers chants » et une nouvelle chanson intitulée « Hostis Antiquus » – qui embarquent l’assistance et marquent les quelques personnes avec lesquelles je discute à l’issue du show de 50 minutes. Une bonne pioche de Sepulchral Productions (label de FORTERESSE, MONARQUE, TREPAS…) qui sort leurs opus depuis 2019 et qui aura vendu quelques vinyles de plus ce soir !

DÉLÉTÈRE

Toujours chez Sepulchral Productions, ceux-là sont à différencier de NEURASTHENE, un autre combo de Métal Noir Québecois qui s’est appelé DÉLÉTÈRE jusqu’en 2014. Un pensée également au poto qui s’est ramené en pensant écouter DELETÄR, groupe de Hardcore stéphanois qu’on avait vu ouvrir pour HELLSHOCK au Klub l’année dernière. Là, on reste dans du Black Metal avec toujours des clous niveau visuel, et du blasphématoire pour thématique. Musicalement, c’est plus varié, et les mélodies ainsi que les changements de tempos semblent faire effet sur l’audience qui commence à se bouger. Bravo car avec un public à effectif réduit et après un problème technique côté guitare (corde cassée ?), ce n’était pas facile de provoquer un pogo (il y en aura même trois au total). Les 9 titres, dont 4 joués live pour la première fois (et qui incluent la nouvelle composition « Terveneficus ») font leur effet et on balance du poing en criant « Hey hey » en cœur. Ça prend donc très bien, félicitations en particulier à Alexandre (basse) et Nico (guitare rythmique), les deux membres sessions présents sur cette tournée.
Arrivé à la fin de l’heure réglementaire, une autre est demandée, mais malheureusement sans succès. Si vous désirez en savoir plus au sujet de ces gredins de Québec, je vous recommande la chronique de leur troisième album « Songes d'une Nuit Souillée » datant de novembre dernier.


Surpris et j’avoue – déçu – par le peu de monde présent pour un tel plateau, j’ai quand même passé un bon moment. Tabarnak, je suis maintenant juste perdu spirituellement entre la recherche de la connaissance et la sensation de souillure ;-)
Merci à Sepulchral Productions et Suden Promotion pour l’organisation, bonne continuation à A/ORATOS et bonne suite du Concile Des Fanges européen aux cousins québécois.

2 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
03/07/2024 09:19
Très sympa ce report ! Dommage qu'il y'ait eu si peu de monde pour une affiche de ce niveau... c'est sûr que tomber en plein pendant le Hellfest n'a clairement pas aidé !
Sosthène citer
Sosthène
02/07/2024 18:54
Effectivement, une affiche confidentielle qui n'a pas su suffisamment me séduire pour porter mon arthrite, ma sciatique, mon lumbago et mes furoncles au cul jusqu'au Glazart.

Quelques regrets à la lecture de ton report, le concert avait l'air très cool et le Glazart vide c'est souvent sympa, c'est dans ces conditions que j'avais pu voir Imperial Triumphant en 2019 avec Altarage. J'ai passé la soirée collé au côté droit de la scène absolument seul :-D

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
plus d'infos sur
A/Oratos
A/Oratos
Black Metal Mélodique - 2018 - France
  
Délétère
Délétère
Black metal - 2009 - Canada
  
Ossuaire
Ossuaire
Black Metal - 2016 - Canada
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique