chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aura Noir - Aura Noire

Chronique

Aura Noir Aura Noire
Mine de rien, ça faisait déjà six ans qu'Aura Noir n'avait rien sorti. Depuis son dernier album, le bad-ass Out To Die, eux qui avaient pris pour habitude d'en livrer un tous les quatre ans à partir de The Merciless en 2004. Cela n'a cependant pas empêché les Norvégiens de beaucoup tourner ces dernières années, donnant l'occasion de les voir sur scène à de nombreuses reprises. Le groupe s'est d'ailleurs récemment recentré sous la forme d'un trio sur les planches alors qu'il utilisait l'excellent Kristian Valbo (Obliteration) depuis 2011. Une configuration moins percutante à une seule guitare toujours tenue par Blasphemer qui obligeait Apollyon à s'isoler derrière les fûts et à laisser le micro et la basse à Aggressor malgré son handicap. Je n'avais néanmoins aucun doute sur la qualité de ce nouvel opus qui a en plus la bonne idée de corriger la fameuse faute de français du patronyme. Quant à la pochette, c'est toujours aussi moche en dépit des efforts pour essayer de dessiner quelque chose. En parfaite adéquation avec leur titre de "ugliest band in the world"! Mais surtout, les deux extraits entendus au NDF en mars dernier m'avaient aisément convaincu.

Ils m'ont aussi indiqué qu'il ne devrait pas y avoir beaucoup de changements par rapport à Out To Die. Et en effet, Aura Noir continue sans surprise sur la voie de son disque précédent. L'œuvre la moins black metal du combo d'Oslo, la moins extrême, la plus strictement thrash, la plus simple, la plus old-school. Mais elle passait nickel chez moi. Aura Noire va encore plus loin dans le vintage. Jusqu'à s'interroger sur l'étiquette même de black(/thrash) tant on a plutôt l'impression d'entendre du bon gros speed metal du milieu des années 1980. Franchement, avec ce son vieillot et cru et ce riffing métallique simpliste, on se croirait sur les premiers Razor! L'excellente outro instrumental au riffing acéré aurait d'ailleurs très bien pu figurer sur un opus des Canadiens! Et ce "Demoniac Flow" ultra heavy metal?! Pas pour me déplaire du coup mais ceux qui comptaient sur un retour à l'agressivité haineuse de Black Thrash Attack et Deep Tracts Of Hell, ce qui, en passant, m'aurait aussi fait grand plaisir, peuvent continuer à attendre. Quasiment plus de black metal ici au sens où on l'entend aujourd'hui, sauf si on considère Venom comme tel, même si le côté sombre et vicieux inhérent à la formation reste présent. Et qu'est-ce que ça donne tout ça alors? Neuf morceaux pour un peu plus d'une demi-heure vite expédiée avec très majoritairement des titres courts (3:30 de moyenne), simples et directs, deux compos aux ambiances plus développées et une courte outro. Autant dire que ce nouveau disque d'Aura Noir fait preuve d'une grande efficacité dans sa simplicité quasi primitive. Aucun artifice, aucun faux-semblant, on branche les instruments, on riffe à l'ancienne, on balance deux-trois solos rétro et on se casse.

Suffisant pour faire de ce Aura Noire une réussite? La plupart du temps, oui. Les riffs, certes bêtes et méchants, font preuve d'une efficacité indéniable et conservent l'esprit teigneux d'Aura Noir qu'on leur connait depuis 25 ans avec ces harmoniques vicieuses, ces dissonances diaboliques et ce groove sale rock 'n roll. On sent toujours en filigrane cet hommage à leurs influences comme par exemple celui bien thrash très Slayer sur l'accélération en tchouka-tchouka primaire à 1'33 de "Dark Lung Of The Storm", morceau d'ouverture qui donne bien le ton de l'opus. Quant aux vocaux de crooner d'Aggressor, plus scandés et possédés que vraiment chantés, ils s'avèrent délectables. Le Monsieur Loyal de l'Enfer! On retiendra aussi cette basse vrombissante très plaisante. Et même si les Scandinaves restent souvent en mode mid-tempo, ils n'oublient pas d'appuyer de temps en temps sur la pédale comme sur l'excellent "The Obscuration" et ses tremolos aux mélodies démoniaques savoureuses.

Alors oui, on aurait peut-être aimé davantage de rapidité et de brutalité sur ce Aura Noire qui devient l'œuvre la moins bourrine et la plus passéiste de la discographie des Norvégiens. On aurait aussi apprécié entendre le chant plus agressif et râpeux d'Apollyon, cantonné ici à la batterie, alors que les deux compères avaient pour habitude d'alterner le chant. On perd donc non seulement en violence mais aussi en diversité, rendant le tout un poil répétitif et monotone. Certains morceaux manquent aussi d'inspiration. Le plus ambiancé "Hell's Lost Chambers" se révèle trop mollasson et ne décolle jamais. "Mordant Wind", l'autre piste "longue", prenait le même chemin au début avec ce riff ultra pataud mais finit par prendre une tournure plus entraînante par la suite. "Cold Bone Grasp" ne fait pas non plus rêver malgré un côté live sympathique. Clairement, Aura Noire n'est ni le meilleur album du groupe ni celui de l'année. Il n'est pas marquant et s'oublie vite. Tous ses défauts, je ne vais pas les nier car j'en ai bien conscience. Et pourtant, j'aime ce nouveau Aura Noir. J'aime le groupe et ce qu'il représente. Encore plus quand il nous sort un vibrant hommage au son old-school, un big fuck off aux putasseries technico-modernes, à la hipstérisation et la numérisation du (black) metal, si perfectible qu'il soit. Un retour aux sources qu'ils n'avaient de toute façon jamais quittées mais qu'ils embrassent comme jamais ici. Un peudans l'esprit de leurs compatriotes de Darkthrone, en fait, même si l'évolution reste différente et moins radicale. Non, putain, il est cool ce Aura Noire, gros capital sympathie! Tout le monde n'appréciera pas par contre, c'est sûr. Trop mou, trop rétro, trop minimaliste, mal produit, pas assez black metal (alors qu'en fait toute l'essence y est)... Si vous n'aimez pas le old-school, vous pouvez effectivement passer votre chemin. Et bien allez vous faire enculer!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
13/07/2018 23:03
note: 7/10
dantefever a écrit : Keyser a écrit : Keyser a écrit : dantefever a écrit : LANGOUSTE a écrit : Ben balance des noms alors, si t'as mieux sous la main !

Sans trop me creuser la tête, Nifelheim, Infernö (de Norvège), Deathhammer, Deströyer 666, Desaster, Triumphant, Slaughter Messiah, Hellripper, Quintessenz (tout le monde est passé à côté de l'album de ce groupe sorti l'an dernier alors que c'est un foutu chef d'oeuvre), Toxic Holocaust, Ketzer ...


Je rajouterais Extirpation, très bon! Les noms que tu cites, j'aime beaucoup aussi évidemment (Slaughter Messiah et Toxic Holocaust un peu moins, Ketzer plus depuis leur dernière merde). Par contre connais pas Quintessenz je vais checker ça!


Bon bah Quintessenz ça bute, comment j'ai pu passer à côté...


Ah ben cool, content que ça te plaise !


Du black/thrash/heavy aux influences Mercyful Fate, ça ne pouvait que me plaire Clin d'oeil
dantefever citer
dantefever
13/07/2018 22:01
Keyser a écrit : Keyser a écrit : dantefever a écrit : LANGOUSTE a écrit : Ben balance des noms alors, si t'as mieux sous la main !

Sans trop me creuser la tête, Nifelheim, Infernö (de Norvège), Deathhammer, Deströyer 666, Desaster, Triumphant, Slaughter Messiah, Hellripper, Quintessenz (tout le monde est passé à côté de l'album de ce groupe sorti l'an dernier alors que c'est un foutu chef d'oeuvre), Toxic Holocaust, Ketzer ...


Je rajouterais Extirpation, très bon! Les noms que tu cites, j'aime beaucoup aussi évidemment (Slaughter Messiah et Toxic Holocaust un peu moins, Ketzer plus depuis leur dernière merde). Par contre connais pas Quintessenz je vais checker ça!


Bon bah Quintessenz ça bute, comment j'ai pu passer à côté...


Ah ben cool, content que ça te plaise !
Keyser citer
Keyser
13/07/2018 21:30
note: 7/10
Keyser a écrit : dantefever a écrit : LANGOUSTE a écrit : Ben balance des noms alors, si t'as mieux sous la main !

Sans trop me creuser la tête, Nifelheim, Infernö (de Norvège), Deathhammer, Deströyer 666, Desaster, Triumphant, Slaughter Messiah, Hellripper, Quintessenz (tout le monde est passé à côté de l'album de ce groupe sorti l'an dernier alors que c'est un foutu chef d'oeuvre), Toxic Holocaust, Ketzer ...


Je rajouterais Extirpation, très bon! Les noms que tu cites, j'aime beaucoup aussi évidemment (Slaughter Messiah et Toxic Holocaust un peu moins, Ketzer plus depuis leur dernière merde). Par contre connais pas Quintessenz je vais checker ça!


Bon bah Quintessenz ça bute, comment j'ai pu passer à côté...
dantefever citer
dantefever
10/07/2018 22:22
Keyser a écrit : LANGOUSTE a écrit : D'ailleurs tu m'as donné envie de réécouter Destroyer 666. Du coup bah bof bof, c'est plus mon truc, ça tartine trop de mélodies épiques sur fond de rythmes trop carrés. Si quelqu'un cherche un vynil de Phoenix Rising (quelle idée j'ai eu d'acheter un jour ce truc), je m'en sépare pour pas cher.

Sinon pour pas être trop hors-sujet il est sympa cet album d'Aura Noir.


Ah perso j'adore D666, plus qu'Aura Noir d'ailleurs même si effectivement c'est pas tout à fait le même genre de black/thrash, plus épico-mélodique chez les Australiens, plus sale et vicieux chez les Norvégiens. Le dernier EP chiant ne compte pas par contre!


Arrêtez-moi si je dis une énormité, mais je crois que c'est une BAR sur Phoenix Rising, du coup c'est vrai que je trouve cet album moins dingue que le suivant malgré ses mélodies géniales, parce que trop carré et manque de dynamisme du coup. Par contre Langouste essaye Cold Steel for an Iron Age, leur meilleur album, tu devrais aimer.

Keyser, tout à fait d'accord sur le dernier Ketzer. Sinon tu me diras ce que tu penses de Quintessenz, je suis estomaqué que tout le monde se soit branlé du dernier album alors que c'est une monstrueuse tuerie black/heavy/thrash
Keyser citer
Keyser
10/07/2018 19:33
note: 7/10
LANGOUSTE a écrit : D'ailleurs tu m'as donné envie de réécouter Destroyer 666. Du coup bah bof bof, c'est plus mon truc, ça tartine trop de mélodies épiques sur fond de rythmes trop carrés. Si quelqu'un cherche un vynil de Phoenix Rising (quelle idée j'ai eu d'acheter un jour ce truc), je m'en sépare pour pas cher.

Sinon pour pas être trop hors-sujet il est sympa cet album d'Aura Noir.


Ah perso j'adore D666, plus qu'Aura Noir d'ailleurs même si effectivement c'est pas tout à fait le même genre de black/thrash, plus épico-mélodique chez les Australiens, plus sale et vicieux chez les Norvégiens. Le dernier EP chiant ne compte pas par contre!
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
10/07/2018 19:29
D'ailleurs tu m'as donné envie de réécouter Destroyer 666. Du coup bah bof bof, c'est plus mon truc, ça tartine trop de mélodies épiques sur fond de rythmes trop carrés. Si quelqu'un cherche un vynil de Phoenix Rising (quelle idée j'ai eu d'acheter un jour ce truc), je m'en sépare pour pas cher.

Sinon pour pas être trop hors-sujet il est sympa cet album d'Aura Noir.
Keyser citer
Keyser
10/07/2018 19:19
note: 7/10
dantefever a écrit : LANGOUSTE a écrit : Ben balance des noms alors, si t'as mieux sous la main !

Sans trop me creuser la tête, Nifelheim, Infernö (de Norvège), Deathhammer, Deströyer 666, Desaster, Triumphant, Slaughter Messiah, Hellripper, Quintessenz (tout le monde est passé à côté de l'album de ce groupe sorti l'an dernier alors que c'est un foutu chef d'oeuvre), Toxic Holocaust, Ketzer ...


Je rajouterais Extirpation, très bon! Les noms que tu cites, j'aime beaucoup aussi évidemment (Slaughter Messiah et Toxic Holocaust un peu moins, Ketzer plus depuis leur dernière merde). Par contre connais pas Quintessenz je vais checker ça!
dantefever citer
dantefever
10/07/2018 17:53
LANGOUSTE a écrit : Destroyer 666 et les groupes dans la même veine (Triumphant et Ketzer) ça n'a pas grand chose à voir avec Aura Noir en fait. C'est plus mélo-épico-grandiloquent. Le reste je connais pas.

Oui t'as pas tort, j'ai juste sorti les groupes de Black/thrash qui me venaient en tête. Mais bon, t'as compris l'idée, je comprend trop le culte autours d'Aura Noir.
gulo gulo citer
gulo gulo
10/07/2018 17:45
note: 8/10
La rencontre improbable - et qui fonctionne encore plus improbablement - entre Motörhead et Dodheimsgard ; entre Venom et la dissonance norvégienne AOC.
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
10/07/2018 17:05
Destroyer 666 et les groupes dans la même veine (Triumphant et Ketzer) ça n'a pas grand chose à voir avec Aura Noir en fait. C'est plus mélo-épico-grandiloquent. Le reste je connais pas.
dantefever citer
dantefever
10/07/2018 16:55
LANGOUSTE a écrit : Ben balance des noms alors, si t'as mieux sous la main !

Sans trop me creuser la tête, Nifelheim, Infernö (de Norvège), Deathhammer, Deströyer 666, Desaster, Triumphant, Slaughter Messiah, Hellripper, Quintessenz (tout le monde est passé à côté de l'album de ce groupe sorti l'an dernier alors que c'est un foutu chef d'oeuvre), Toxic Holocaust, Ketzer ...
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
10/07/2018 16:40
Ben balance des noms alors, si t'as mieux sous la main !
dantefever citer
dantefever
10/07/2018 15:10
Dieu que c'est chiant ... Je comprendrai décidément jamais l'intérêt de ce groupe, ni comment des mecs aussi talentueux peuvent faire une musique aussi naze ... Ya tellement, tellement mieux dans le black/thrash passéiste !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aura Noir
Black/Thrash
2018 - Indie Recordings
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (7)  7.53/10

plus d'infos sur
Aura Noir
Aura Noir
Black/Thrash - 1993 - Norvège
  

tracklist
01.   Dark Lung Of The Storm  (03:26)
02.   Grave Dweller  (03:25)
03.   Hell’s Lost Chambers  (06:04)
04.   The Obscuration  (02:33)
05.   Demoniac Flow  (03:40)
06.   Shades Ablaze  (02:56)
07.   Mordant Wind  (05:07)
08.   Cold Bone Grasp  (03:30)
09.   Outro  (01:52)

Durée : 32:33

line up
parution
27 Avril 2018

Essayez aussi
Black March
Black March
Praeludium Exterminii

2017 - Throats Productions
  
Perversor
Perversor
The Shadow Of Abomination (EP)

2011 - Hells Headbangers Records
  
Goatwhore
Goatwhore
Constricting Rage of the Merciless

2014 - Metal Blade Records
  
Urn
Urn
The Burning

2017 - Iron Bonehead Productions
  
Triumphant
Triumphant
Herald The Unsung

2014 - Cyclone Empire Records
  

ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique