chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
163 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Heavydeath - Eternal Sleepwalker

Chronique

Heavydeath Eternal Sleepwalker
C'est sûr, ce n'est pas chez Heavydeath que vous trouverez les meilleurs riffs que le doom/death metal a engendré, ni la voix la plus obsédante, ni les ambiances les plus travaillées et originales, ni le morceau à partager à vos copains sur votre réseau social préféré, ni la pochette la plus affriolante, ni les gueules les plus attrayantes... Bref, vous avez compris : Eternal Sleepwalker ne changera pas votre vie, loin de là.

Non, ce que vous trouverez chez Heavydeath est un groupe modeste, honnête, avec énormément d'envie – ce qui se rencontre parfois et n'est jamais désagréable. Jouant ou ayant joué dans Runemagick (à qui on pense ici), Sacramentum, Katatonia, Necrocurse ou encore Lord Belial, ces trois personnes originaires de Stockholm n'ont cessé depuis 2013 d'inonder de démos (huit au total !) et EP le milieu du doom/death. Eternal Sleepwalker, constitué d'anciens morceaux réenregistrés et nouvelles compositions, profite grandement de cette suractivité qui semble habiter le trio. C'est qu'une formation qui paraît autant avoir compris ce qui fait le sel de l'ancien comme du récent ne vient pas de nulle part : donnant déjà l'impression d'être expérimentés, les Suédois transmettent ici sept compositions solides, parfois trop linéaires mais toujours dotées de passages à écouter le sourire vers le bas, convaincu (quand ils ne réussissent pas simplement à nous faire faire la machine à laver en slow motion avec nos cheveux, cf. l'imparable « Bow Down »).

Un pied dans une tombe marquée des noms de Serpentine Path et Celtic Frost, un autre parcourant un ossuaire dédié à Tentacle et au Katatonia de Brave Murder Day, Heavydeath parvient à mêler mélodies au bord de l’entraînant (on gonflerait presque le torse sur « Eat the Sun ») et voyage dans une crypte où l'on range vite l'appareil photo, de crainte de réveiller quelques anciennes puissances. Il faut dire que cette production ne donne pas envie d'en montrer aux Suédois qui, derrière leur volonté d'être les plus immédiats possibles, ont consciemment travaillé leur son, à la fois terriblement cru, organique et enivrant (notamment dans cette basse faisant souvent oublier ses collègues). Un rendu parfait portant à lui seul la lourdeur « necro » qu'aime utiliser ce groupe entre tradition et modernité, conservant l'esthétique underground du metal vénérant Hellhammer tout en y ajoutant une patte dans l'air du temps, à la manière de ce chant incantatoire remplaçant souvent les raclements de gorge à l'ancienne de Nicklas Rudolfsson. Des vocalises hantées prouvant que, derrière ses airs de bon élève, Eternal Sleepwalker sait se faire profond, à l'image de son dernier morceau (« Beyond the Riphean Mountains ») où le baveux se mélange au rituel pour mieux harceler.

« Aussi classiques que classes » pourrait être une bonne formule pour désigner les cinquante-deux minutes que dure Eternal Sleepwalker. Si le trio ne parvient pas à marquer définitivement, sa capacité à accrocher et tranquillement transmettre ses ambiances de tombeau austère mérite bien un peu de votre temps. J'ai beau approcher la trentaine, ce n'est pas ce genre de petit disque réjouissant qui va arrêter ma fascination adolescente pour les cimetières !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Heavydeath
Doom / Death Metal
2015 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (12)  7.58/10

plus d'infos sur
Heavydeath
Heavydeath
Doom / Death Metal - 2013 - Suède
  

écoutez
vidéos
Ascending
Ascending
Heavydeath

Extrait de "Eternal Sleepwalker"
  

tracklist
01.   Ascending
02.   Road to the Fire
03.   Bow Down
04.   Eat the Sun
05.   Eternal Sleepwalker
06.   Heavy as Death
07.   Beyond the Riphean Mountains

Durée : 52 minutes 21 secondes

line up
parution
3 Mars 2015

Essayez aussi
Argile
Argile
Monumental Monolith

2010 - Holy Records
  
Hooded Menace
Hooded Menace
Effigies Of Evil

2012 - Relapse Records
  
Solothus
Solothus
No King Reigns Eternal

2016 - Doomentia Records
  
Ghoulgotha
Ghoulgotha
The Deathmass Cloak

2015 - Dark Descent Records
  
Temple of Void
Temple of Void
Lords of Death

2017 - Shadow Kingdom Records
  

Revulsed
Infernal Atrocity
Lire la chronique
Vomi Noir
Les Myasmes de la Deliquesc...
Lire la chronique
Into Coffin
Unconquered Abysses
Lire la chronique
Perversor
Umbravorous
Lire la chronique
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Pearl Jam
Ten
Lire la chronique
Gorgon
The Veil of Darkness
Lire la chronique
Slave One
Omega Disciples
Lire la chronique
Monarque
Jusqu'à La Mort
Lire la chronique
Khnvm
Foretold Monuments of Flesh
Lire la chronique
Berzerker Legion
Obliterate The Weak
Lire la chronique
Nekro Drunkz
Terminal Perversion
Lire la chronique
Nyogthaeblisz
Abrahamic Godhead Besieged ...
Lire la chronique
Bilan 2019
Lire le bilan
Belore
Journey Through Mountains ...
Lire la chronique
Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique