chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
116 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Heavydeath - Eternal Sleepwalker

Chronique

Heavydeath Eternal Sleepwalker
C'est sûr, ce n'est pas chez Heavydeath que vous trouverez les meilleurs riffs que le doom/death metal a engendré, ni la voix la plus obsédante, ni les ambiances les plus travaillées et originales, ni le morceau à partager à vos copains sur votre réseau social préféré, ni la pochette la plus affriolante, ni les gueules les plus attrayantes... Bref, vous avez compris : Eternal Sleepwalker ne changera pas votre vie, loin de là.

Non, ce que vous trouverez chez Heavydeath est un groupe modeste, honnête, avec énormément d'envie – ce qui se rencontre parfois et n'est jamais désagréable. Jouant ou ayant joué dans Runemagick (à qui on pense ici), Sacramentum, Katatonia, Necrocurse ou encore Lord Belial, ces trois personnes originaires de Stockholm n'ont cessé depuis 2013 d'inonder de démos (huit au total !) et EP le milieu du doom/death. Eternal Sleepwalker, constitué d'anciens morceaux réenregistrés et nouvelles compositions, profite grandement de cette suractivité qui semble habiter le trio. C'est qu'une formation qui paraît autant avoir compris ce qui fait le sel de l'ancien comme du récent ne vient pas de nulle part : donnant déjà l'impression d'être expérimentés, les Suédois transmettent ici sept compositions solides, parfois trop linéaires mais toujours dotées de passages à écouter le sourire vers le bas, convaincu (quand ils ne réussissent pas simplement à nous faire faire la machine à laver en slow motion avec nos cheveux, cf. l'imparable « Bow Down »).

Un pied dans une tombe marquée des noms de Serpentine Path et Celtic Frost, un autre parcourant un ossuaire dédié à Tentacle et au Katatonia de Brave Murder Day, Heavydeath parvient à mêler mélodies au bord de l’entraînant (on gonflerait presque le torse sur « Eat the Sun ») et voyage dans une crypte où l'on range vite l'appareil photo, de crainte de réveiller quelques anciennes puissances. Il faut dire que cette production ne donne pas envie d'en montrer aux Suédois qui, derrière leur volonté d'être les plus immédiats possibles, ont consciemment travaillé leur son, à la fois terriblement cru, organique et enivrant (notamment dans cette basse faisant souvent oublier ses collègues). Un rendu parfait portant à lui seul la lourdeur « necro » qu'aime utiliser ce groupe entre tradition et modernité, conservant l'esthétique underground du metal vénérant Hellhammer tout en y ajoutant une patte dans l'air du temps, à la manière de ce chant incantatoire remplaçant souvent les raclements de gorge à l'ancienne de Nicklas Rudolfsson. Des vocalises hantées prouvant que, derrière ses airs de bon élève, Eternal Sleepwalker sait se faire profond, à l'image de son dernier morceau (« Beyond the Riphean Mountains ») où le baveux se mélange au rituel pour mieux harceler.

« Aussi classiques que classes » pourrait être une bonne formule pour désigner les cinquante-deux minutes que dure Eternal Sleepwalker. Si le trio ne parvient pas à marquer définitivement, sa capacité à accrocher et tranquillement transmettre ses ambiances de tombeau austère mérite bien un peu de votre temps. J'ai beau approcher la trentaine, ce n'est pas ce genre de petit disque réjouissant qui va arrêter ma fascination adolescente pour les cimetières !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Heavydeath
Doom / Death Metal
2015 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (12)  7.58/10

plus d'infos sur
Heavydeath
Heavydeath
Doom / Death Metal - 2013 - Suède
  

écoutez
vidéos
Ascending
Ascending
Heavydeath

Extrait de "Eternal Sleepwalker"
  

tracklist
01.   Ascending
02.   Road to the Fire
03.   Bow Down
04.   Eat the Sun
05.   Eternal Sleepwalker
06.   Heavy as Death
07.   Beyond the Riphean Mountains

Durée : 52 minutes 21 secondes

line up
parution
3 Mars 2015

Essayez aussi
Dragged Into Sunlight
Dragged Into Sunlight
Hatred For Mankind

2011 - Prosthetic Records
  
Foul
Foul
Of Worms (EP)

2018 - Autoproduction
  
Argile
Argile
Monumental Monolith

2010 - Holy Records
  
October Tide
October Tide
A Thin Shell

2010 - Candlelight Records
  
Livid
Livid
Beneath This Shroud, the Earth Erodes

2017 - Prosthetic Records
  

Helloween
Helloween (EP)
Lire la chronique
Deathspell Omega
The Furnaces of Palingenesia
Lire la chronique
Krallice
Krallice
Lire la chronique
Noctem
The Black Consecration
Lire la chronique
Úlfarr
Hate & Terror - The Rise Of...
Lire la chronique
Bodyfarm
Dreadlord
Lire la chronique
Witch Vomit
Buried Deep In A Bottomless...
Lire la chronique
Year of the Knife
Ultimate Aggression
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
Sühnopfer
Hic Regnant Borbonii Manes
Lire la chronique
Fluids
Exploitative Practices
Lire la chronique
Netherbird
Into The Vast Uncharted
Lire la chronique
Rank And Vile
Redistribution Of Flesh
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
10 MoM Challenge n°5 - Dix minutes pour parler de Death Metal
Lire le podcast
Uniform / The Body
Everything That Dies Someda...
Lire la chronique
Ossuaire
Premiers Chants
Lire la chronique
Yellow Eyes
Rare Field Ceiling
Lire la chronique
Aegrus
In Manus Satanas
Lire la chronique
Leprous
Pitfalls
Lire la chronique
Graveyard
Hold Back The Dawn
Lire la chronique
Bastard Grave
Diorama Of Human Suffering
Lire la chronique
Beorn's Hall
In His Granite Realm
Lire la chronique
Chevalier
Destiny Calls
Lire la chronique
IRON FLESH pour l'album "Forged Faith Bleeding"
Lire l'interview
Disillusion
The Liberation
Lire la chronique
Marduk
Panzer Division Marduk
Lire la chronique
Magrudergrind
Magrudergrind
Lire la chronique
Non Opus Dei
Głód
Lire la chronique
Live Report - South Trooper Fest II @Jas'Rod (Les Pennes-Mirabeau)
Lire le podcast