chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Buried Inside - Spoils Of Failure

Chronique

Buried Inside Spoils Of Failure
L'effort précédent, « Chronoclast » (2005), ayant exploré la thématique de la temporalité, il y a une certaine logique à ne revoir BURIED INSIDE, from Ottawa, Canada, que quatre ans plus tard. Un groupe formé en 1997 et se réclamant autant de ONE EYED GOD PROPHECY que de NEUROSIS, et toujours réfugié sous la bannière du plus célèbre électro-cardiogramme de la musique extrême. Relapse, ou le bon goût des choses compliquées. Produit au Godcity studio par Kurt Ballou (CONVERGE, DISFEAR) et mixé par Matt Bayles (ISIS, MASTODON), « Spoils Of Failure » n'est donc pas de la saucisse mais bel et bien du post tout ce qu'il y a de plus hardcore, chariant dans son sillage les éléments les plus caractéristiques du genre, des guitares dissonnantes au chant de martyr, en passant par l'alternance de violence cathartique et de passages plus intimistes. Et si, au delà de leur nom et d'un titre d'album on ne peut plus évocateur, vous cherchez confirmation que BURIED INSIDE n'a rien à voir avec le death bas du front d'un SIX FEET UNDER, la nuée de rapaces tournoyant dans un ciel de glace et de sang achèvera de classer nos cinq canadiens dans la catégorie des agités du bocal.

Doté d'un batteur bourré de feeling, BURIED INSIDE se distingue de ses camarades de TOMBS ou CULT OF LUNA (je pense aux vieux albums là, « The Beyond » en tête) par une approche moins frontale du genre. S'ils savent effectivement aller au contact, chaque fin de titre remplissant parfaitement sa fonction oppressante, les canadiens jouent systématiquement la carte d'une lente montée en puissance, culminant avec l'apport de lignes mélodiques décharnées du plus bel effet. Lancinante, la musique de BURIED INSIDE se démarque par le soin particulier apporté aux guitares souvent massives, parfois en retrait, ménageant ce qu'il faut de respiration dans des compositions manifestement taillées pour la scène. Portés par le jeu tout en variation de Mike Godbout et les élans de tristesse lead du tandem Tweedy/Sayer, les huits titres sans nom de ce quatrième album forment un ensemble homogène et de qualité (trop) égale ; des morceaux puissament évocateurs qui n'auraient pas dépareillé en lieu et place des complaintes d'Eddie Vedder sur la bande originale du film INTO THE WILD, le va et vient incessant entre accès de rage et moments de renoncement faisant parfaitement écho aux épreuves physiques et mentales traversées par le personnage Christopher McCandless. Mais d'ici que Sean Penn imagine une improbable suite à son film fleuve en mettant en scène un Will Smith dépressif (INTO THE WILD WILD WEST ? Copyright déposé), il y a un gouffre. Ou plutôt cet abîme de conformisme dans lequel se complaisent bon nombre de formations hardcore introspectives, et dont BURIED INSIDE est à deux raclements d'ongles de s'extraire. Car au delà de la grande maîtrise affichée ici, « Spoils Of Failure » souffre du manque de personnalité de son chanteur, geigneur efficace mais officiant malheureusement dans le seul registre hurlé. Ajoutez à ça un certain manque de surprise dans le tracklisting, voire de partis pris sur la fin de l'album (qui ressasse, avec talent certes, un peu toujours les mêmes plans), et vous comprendrez pourquoi, malgré toutes ses qualités, BURIED INSIDE reste encore dans l'ombre des pionniers neurosiens. Moins foudroyant que le « Winter Hours » de TOMBS, du même label, presque trop emprunté dans son approche pour totalement convaincre, « Spoils Of Failure » ne paye-t-il pas le prix d'un certain manque de folie dans son exécution ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
12/04/2009 12:27
note: 6.5/10
Barak a écrit : C'est bien fait, mais c'est tout. Loin d'être inoubliable...

On est d'accord.
Barak citer
Barak
10/04/2009 19:09
note: 6/10
C'est bien fait, mais c'est tout. Loin d'être inoubliable...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Buried Inside
Post hardcore
2009 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (3)  5/10
Webzines : (21)  7.26/10

plus d'infos sur
Buried Inside
Buried Inside
Post hardcore - 1997 † 2010 - Canada
  

écoutez
tracklist
01.  I
02.  II
03.  III
04.  IV
05.  V
06.  VI
07.  VII
08.  VIII

Durée : 57:14

line up
parution
9 Mars 2009

Essayez plutôt
Tombs
Tombs
Winter Hours

2009 - Relapse Records
  
Hangman's Chair
Hangman's Chair
Bus de Nuit (EP)

2019 - Spinefarm Records
  
Mutoid Man
Mutoid Man
Bleeder

2015 - Sargent House
  
Sordid Leader
Sordid Leader
Serpent Aeon (EP)

2010 - Autoproduction
  
Helms Alee
Helms Alee
Stillicide

2016 - Sargent House
  

Förgjord
Laulu kuolemasta
Lire la chronique
Thætas
Shrines To Absurdity
Lire la chronique
Instigate
Echoes Of A Dying World (EP)
Lire la chronique
The Phantom Carriage
7-Year Epilogue
Lire la chronique
Athanatheos
Jerusalem (or how Yahveh be...
Lire la chronique
Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique