chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Undergang - Aldrig I Livet

Chronique

Undergang Aldrig I Livet
L’avantage quand on a derrière soi douze ans de carrière, une discographie longue comme le bras et une réputation qui n’est plus à faire c’est que l’on peut se permettre ce genre d’artworks complètement pétés qui en temps normal aurait fait fuir n’importe quelle personne ayant un minimum de bon goût… Pourtant, j’ai toujours apprécié les travaux de David Mikkelsen, que ce soit pour ses nombreux projets personnels (Phrenelith, Ulcerot, Wormridden, Extremely Rotten Productions...) ou pour certains de ses petits camarades (Chaotian, Church Of Disgust, Engulfed, Necrot…). Sauf que là, il faut quand même bien avouer que l’ensemble n’est pas terrible, encore plus avec ces couleurs qui n’arrangent rien…

Si je donne l’impression de râler, sachez quand même que je suis extrêmement content de voir Undergang de retour avec un nouvel album. Ce n’est pas que les Danois m’aient particulièrement manqué (pas moins de six sorties entre Misantropologi paru en 2017 et cette nouvelle gerboulade) mais j’ai beaucoup d’affection pour David Mikkelsen, ses compagnons et leur Death Metal putride et dégoulinant qui, soit dit en passant, se bonifie avec le temps. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, ce cinquième album intitulé Aldrig I Livet sort sous les bannières de Dark Descent Records (CD) et Me Saco Un Ojo Records (LP) alors que, crise sanitaire oblige, Greg Wilkinson ne signe ici que le mixage et le mastering et non plus l’enregistrement…

À priori, peu de choses ont donc changé du côté d’Undergang. Sauf qu’à regarder le tracklisting et la durée des compositions de plus près, on s’aperçoit tout de même que l’on compte ici moins de morceaux que sur son prédécesseur pour une durée pourtant légèrement supérieure. Alors attention, Aldrig I Livet ne dépasse que de peu la demi-heure (trente et une minutes) ce qui veut dire qu’à l’instar de Misantropologi, ce nouvel album traduit là encore avec évidence ce désir pour Undergang de se concentrer sur l’essentiel plutôt que de revenir à des formats plus allongés pouvant être un poil pénalisant comme ce fût le cas autrefois (je pense notamment à Til Døden Os Skiller).
Avec un seul morceau affiché à plus de cinq minutes ("Rødt Dødt Kød"), les Danois maintiennent donc le cap fixé lors de l’album précédent, proposant sans surprise mais pour notre plus grande satisfaction ce Death Metal baveux et pataud qui a fait sa réputation. Une fois de plus, personne n’ira crier au génie à l’écoute de ces neuf nouveaux morceaux (à l’exception de "Ufrivillig Donation Af Vitale Organer" déjà servi l’année dernière en guise de mise en bouche). Par contre, je mets ma main à couper qu’entre le growl dégueulé et incompréhensible de monsieur Torturdød (sans parler de tous ces gargouillis et autres sonorités buccales particulièrement sales), cette production grassouillette et abrasive, ces instruments accordés dans les chaussettes, ces riffs bien neuneu et ce groove toujours aussi lourdaud et irrésistible, nombreux seront ceux à se taper la tête contre les murs, partageant comme moi tout leur amour pour ce genre de Death Metal aussi peu subtil qu’efficace !

Car non, la musique d’Undergang ne respire toujours pas la grosse intelligence. Entre ce riffing à trois notes effectivement très simple mais ô combien redoutable ("Præfluidum", "Spontan Bakteriel Selvantændelse", "Indtørret Lig", "Menneskeæder" et son côté presque guilleret, "Ufrivillig Donation Af Vitale Organer" et j’en passe...), ces leads putrides et nauséabonds ("Indtørret Lig" à 1:48, "Menneskeæder" à 2:50, "Ufrivillig Donation Af Vitale Organer" à 2:23, "Aldrig I Livet" à 1:56, "Rødt Dødt Kød" à 3:57...), ces accélérations toujours aussi entrainantes et plus globalement cette énergie Punk particulièrement communicative ("Spontan Bakteriel Selvantændelse" et "Indtørret Lig" menés tous les deux têtes dans le guidon, poignée dans l’angle ou ces séances de tchouka-tchouka plus ou moins rapides, parfaites pour dodeliner de la caboche), ces ralentissements bien lourdingues ("Indtørret Lig" à 1:47, "Ufrivillig Donation Af Vitale Organer" à 2:10, l’instrumental "Aldrig I Livet", la première partie de "Rødt Dødt Kød") et ce chant guttural absolument inintelligible, vomi par un David Mikkelsen en pleine décomposition, on tient là la recette du bonheur façon Death Metal.

Pas de gros bouleversements à l’horizon pour Undergang qui après un Misantropologi d’excellente facture confirme les progrès réalisés depuis maintenant trois albums. Se faisant, le groupe danois en profite ainsi pour assoir sa position au sein d’une scène particulièrement concurrentielle. La formule est simple, bien connue des amateurs du genre et ne réserve au final que très peu de surprises mais l’essentiel est là : des titres entrainants et efficaces, une atmosphère sale et dégoulinante et un groove à faire se déhancher les morts dans leurs cercueils. On a vu plus intelligent, plus technique et certainement mieux joué mais en matière de Death Metal baveux et cradingue, Undergang connait et maitrise son sujet. La preuve par neuf !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
16/06/2021 16:51
note: 8/10
J'aime beaucoup l'artwork, perso. C'est même lui qui m'a motivé pour l'achat. Sinon, en effet du très bon glouglou qui zouk et dérape dans les gerbes de sang.
Astraldeath citer
Astraldeath
05/12/2020 16:13
Keyser a écrit : À nouveau très cool, ça passe tout seul.

Pas mieux !
Keyser citer
Keyser
03/12/2020 13:55
À nouveau très cool, ça passe tout seul.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Undergang
Death Metal
2020 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  8/10
Webzines : (6)  7.76/10

plus d'infos sur
Undergang
Undergang
Death Metal - 2008 - Danemark
  

vidéos
Menneskeæder
Menneskeæder
Undergang

Extrait de "Aldrig I Livet"
  

tracklist
01.   Præfluidum  (01:30)
02.   Spontan Bakteriel Selvantændelse  (01:00)
03.   Indtørret Lig  (03:27)
04.   Menneskeæder  (04:32)
05.   Ufrivillig Donation Af Vitale Organer  (04:08)
06.   Sygelige Nydelser (Del III) Emetofili  (03:05)
07.   Usømmelig Omgang Med Lig  (03:59)
08.   Aldrig I Livet  (04:09)
09.   Rødt Dødt Kød  (05:38)

Durée : 31:28

line up
parution
4 Décembre 2020

voir aussi
Undergang
Undergang
Døden Læger Alle Sår

2015 - Dark Descent Records
  
Undergang / Funebrarum
Undergang / Funebrarum
The Dead Of Winter (Split 7")

2012 - Doomentia Records
  
Undergang
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vitale Organer (Single)

2019 - Dark Descent Records
  
Undergang
Undergang
Misantropologi

2017 - Dark Descent Records
  
Dead / Undergang
Dead / Undergang
Dead / Undergang (Split 7")

2020 - Extremely Rotten Productions
  

Essayez aussi
Skelethal
Skelethal
Antropomorphia (Démo)

2019 - Autoproduction
  
Mordbrand
Mordbrand
Wilt

2017 - Carnal Records
  
Atheist
Atheist
Elements

1993 - Music For Nations
  
Genital Grinder / Como Muertos
Genital Grinder / Como Muertos
Genital Grinder/Como Muertos (Split 12")

2012 - Apathia Records
  
Triumvir Foul
Triumvir Foul
Urine Of Abomination (EP)

2019 - Vrasubatlat
  

Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique