chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Floorpunch - Twin Killing

Chronique

Floorpunch Twin Killing (Compil.)
Quand on a peu de temps à consacrer à ses multiples activités, notamment l’écriture, avoir décidé de se consacrer au hardcore est bien pratique. Déjà parce que, quand on travaille en s’injectant du Floorpunch au plus profond des esgourdes, on accélère sacrément le pas mais en plus, on peut écrire dessus sans trop s’inquiéter de devoir couvrir une discographie gargantuesque composée de trilogies, d’arcs, de changements de line-ups et autres dramas que je n’envie aucunement à mes collègues. Floorpunch, c’est 5 ans d’activité réelle (je ne compte pas les reformations pour jouer des concerts), une discographie de 41 minutes et une légende fondée autour du fait de casser du nazi et de manger comme des sacs. Un programme fort sympathique que notre Twin Killing accompagne via une compilation de Goal Line Stand (première démo du groupe) et Division One Champs (premier EP).

Qu’est-ce qu’une bande de cinq gars du New Jersey qui forment un groupe sur un coup de tête à la sortie d’un concert peuvent bien avoir envie de proposer en cette seconde moitié des années 90 ? Et bien en quelques mots, à une époque où le hardcore prend une tournure de plus en plus metal, eux décident de jouer ce qu’ils estiment ne plus suffisamment entendre : un NYHC rapide, groovy, dansant, revendicatif. Difficile alors de ne pas penser à Cro-Mags, Warzone, Judge ou, loin des yeux mais près du cœur, Chain of Strength. Le youth crew est alors la valeur centrale de cette musique, ce qui se traduit nécessairement dans la musique. Ici, peu de place au matraquage de foule, bien que le QI moyen ne soit pas beaucoup plus élevé. La légende dit même qu’une étude très sérieuse menée par l’Observatoire des Mosh Pits de l’Oregon, basé dans le Wisconsin, a réussi à prouver que si un individu lambda suivait tous les two-steps, side to side et autres stomps de morceaux comme Changes ou No Exceptions, il pouvait perdre jusqu’à un tiers de son QI et devenait alors inemployable pour la décennie à venir. Est-ce la vélocité ? Les riffs de punks à 5 notes ? La basse entêtante ? Sûrement un peu de tout ça, concentré à trop haute dose !

Mais on ne t’oublie pas, Mark Porter. Tu es aussi responsable de ces honnêtes gens devenus des babouins trop agressifs pour le patronat et même la société dans son ensemble. A quoi pensais-tu quand tu traitais les gens qui boivent de losers ? Avais-tu vraiment besoin de menacer les gens qui te soufflent leur fumée au visage ? Bon eux peut-être. Mais quand même, tu n’as pas apaisé l’ensemble, c’était même plutôt souffler sur les braises (du barbecue ?). On t’avait pourtant dit que ton petit copain Judge filait un mauvais coton et qu’il était une mauvaise fréquentation mais tu n’en as fait qu’à ta tête. Difficile d’aller plus loin dans le concept au niveau des paroles tant Floorpunch a semblé obsédé par ces idées de groupe, de « purification » de la scène de ses déchets, de positivité à l’américaine… de gré ou de force ! Avec ou contre nous !

En tout cas, en un mot comme en mille, je crois qu’on peut dire « merci ». Merci d’avoir ramené les années 80 dans les années 90, merci d’avoir influencé la scène en laissant une marque indélébile dans son histoire, merci de mettre en avant les jeunes groupes (les archives de Youtube devraient faire leur office ici), merci d’avoir permis des shows d’une énergie rare. Sans rancune pour ce qui me restait de ressources cognitives !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Floorpunch
Hardcore Youth Crew
1997 - Equal Vision Records
notes
Chroniqueur : 5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Floorpunch
Floorpunch
Hardcore Youth Crew - 1995 † 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Not For Me  (00:49)
02.   Changes  (01:34)
03.   Stick Together  (02:02)
04.   No Exceptions  (02:16)
05.   Persevere  (01:09)
06.   Deep Inside  (01:29)
07.   Intro/ Changes  (03:45)
08.   Clear  (01:47)
09.   My Path  (00:08)
10.   Tolerate  (02:06)
11.   Persevere  (01:09)
12.   Gonna Get Yours  (01:41)

Durée : 19:55

line up
parution
28 Octobre 1997

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique